Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 09:00

Résumé :

     Piccolo est chez son ami Oscar pour jouer, cependant, il ne peut prendre aucun jouet car tout est à Oscar qui refuse de lui prêter. Résultat des courses, il joue avec son gouter qu'Oscar s'empresse de vouloir...

Oscar acceptera-t-il de prêter ses affaires ?

 

Avis :

   J'avais aimé mais sans plus le tome Aïe ! J'ai mal ! de la même série. Du coup, quand j'ai vu cet album, j'ai hésité avant de finalement l'emprunter par curiosité. Personnellement, j'ai bien aimé l'histoire. Je la trouve explicite et intéressante. La conclusion est sympathique. Bon par contre, je l'ai trouvé un peu courte et un peu dans l'extrême. Faire changer aussi rapidement Oscar d'avis est un peu exagéré...

 

     L'atelier philo ne m'a une nouvelle fois pas convaincue. Je le trouve très injonctif : Tu dois penser ainsi. Il ne laisse pas vraiment la place à d'autres avis, ce qui est dommage pour de la philo... Enfin, ce n'est que mon avis. Après, c'est une bonne situation de départ, du moins l'histoire...

 

Bien, mais vraiment sans plus...

 

14 / 20

 

Autres livres lus de Thomas BAAS :

☺ Piccolophilo : Aïe ! J'ai mal ! [mon avis]

☺ Une vraie maman [mon avis]

 

Autres livres lus de Michel PIQUEMAL :

☺ Piccolophilo : Aïe ! J'ai mal ! [mon avis]

 

   Piccolophilo : C'est à moi ! a été écrit par Michel PIQUEMAL et illustré par Thomas BAAS. Il vient de France. Il a été publié pour la première fois en 2010 par l'édition Albin Michel jeunesse. Il compte 31 pages.

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans Jeunesse Philosophique Album
commenter cet article
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 09:00

Résumé :

     Piccolo s'est réveillé en pleine nuit et il a très très mal aux dents. Il va falloir qu'il aille chez le dentiste, mais pour cela, il va falloir attendre le lendemain matin. Mais Piccolo ne veut pas attendre, et puis d'abord il n'aime pas le dentiste et il n'aime pas avoir mal !

Pourquoi a-t-on mal ?

 

Avis :

   C'est complètement par hasard que j'ai trouvé cet album à la bibliothèque et j'ai trouvé intéressant qu'il soit réellement fait pour évoquer un thème de philosophie. Du coup, je l'ai emprunté pour découvrir la collection et voir ce qui existait. Bon, pour être franche, je suis déçue, je n'ai pas vraiment adhéré à l'histoire, ni aux explications "philosophiques" données à la fin...

 

     Ce que je reproche à ce livre, c'est qu'il m'a donné l'impression d'être plutôt superficiel. Pour moi, un livre-philo, c'est un livre qui est censé aller au fond des choses et les aborder avec un angle inhabituel... Mais là, ce n'est pas du tout le cas... A la fin de ce livre, je ne trouve pas que le débat s'engage facilement. Et puis les pistes de travail fournies ne sont vraiment pas géniales... Comme le reste, je les ai trouvés assez banales, en fait...

 

     Bon, après Piccolo est sympathique à suivre. Je sais qu'il existe d'autres livres ayant le même fonctionnement et les mêmes personnages, donc peut-être que je les lirai... Par contre, il m'a paru un peu bébé comme personnage. Dans un sens, il peut permettre l'identification, mais là, c'est quand même un peu trop ! Sa maman est pas mal, par contre. Elle est d'une patience !

 

Bof bof, plutôt simpliste...

 

12 / 20

 

Lu pour le challenge des 170 idées [ma participation]  → n°2 (lampe de chevet)

 

Autres livres lus de Thomas BAAS :

☺ Piccolophilo : C'est à moi ! [mon avis]

☺ Une vraie maman [mon avis]

 

Autres livres lus de Michel PIQUEMAL :

☺ Piccolophilo : C'est à moi ! [mon avis]

 

   Piccolophilo : Aïe ! J'ai mal ! a été écrit par Michel PIQUEMAL et illustré par Thomas BAAS. Il vient de France. Il a été publié pour la première fois en 2010 par l'édition Albin Michel jeunesse. Il compte 32 pages.

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans Philosophique Jeunesse Album
commenter cet article
18 mars 2017 6 18 /03 /mars /2017 09:30

Résumé :

     Un vairon et un tétard sont amis. Mais voilà que le tétard devient une belle grenouille pouvant sortir de l'eau. Son ami poisson est bien décidé à faire pareil et à découvrir le monde.

Y arrivera-t-il ?

 

Avis :

    Grâce à mon cours sur la littérature jeunesse, j'ai pu découvrir un nouvel auteur. Je ne connaissais pas du tout Leo LIONNI, mais je dois dire que j'ai bien aimé et l'histoire, et surtout les illustrations. L'intrigue est soi est intéressante. Des personnes de ma classe l'ont beaucoup critiquée, parce qu'ils trouvaient qu'elle avait une morale conformiste, mais je ne suis pas d'accord, parce que rien ne permettra au poisson d'aller sur terre. Certes, l'homme n'est pas censé voler et il le fait quand même (enfin, ça lui a quand même pris des millénaires avant d'y arriver), mais ce ne serait pas malin, je trouve de laisser croire aux enfants qu'ils peuvent faire des choses que leur condition humaine ne permet pas.

 

     Les illustrations m'ont beaucoup plu. Je dois dire que je n'avais jamais vraiment fait attention aux techniques utilisées jusqu'à ce cours et je crois bien que c'est la première fois que je vois des dessins aux crayons comme ceux-là ! Je les ai trouvés très frais et agréable à regarder. Sans compter que certains, notamment sur le monde que le poisson imagine en dehors de l'eau sont très amusantes...

 

     Plus que montrer qu'il faut s'adapter à ce que l'on est et que tout n'est pas faisable de part notre nature, je trouve que ce livre a aussi une portée un peu philosophique avec la réflexion que l'on imagine toujours ce que l'on ne connaît pas à partir de ce que l'on connait. Les trois ou quatre illustrations au milieu de l'histoire sont très intéressantes pour ça : les poissons-vaches, les poissons-oiseaux, etc... C'est vraiment intéressant !

 

De belle illustration et des morales intéressantes !

 

15 / 20

 

Lu pour le challenge Des Gages ta PAL, session 7 [ma participation] → un livre ayant moins de 400 pages

 

Autres livres lus de Leo LIONNI :

☺ Frédéric [mon avis]

☺ Petit-Bleu et Petit-Jaune [mon avis]

☺ Pilotin [mon avis]

 

   Un poisson est un poisson a été écrit et illustré par Léo LIONNI. Il vient des États-Unis et son titre original est Fish is fish. Il a été traduit par Adolphe Chagot Il a été publié pour la première fois en 1972 par l'édition École des loisirs. Il compte 27 pages.

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans Album Jeunesse Philosophique
commenter cet article
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 09:00

Résumé :

    Le monde a évolué, désormais lire ou même posséder un livre est interdit. Montag est un pompier, il est chargé de bruler les maisons de tous les hors-la-loi. Cependant, un jour, il rencontre Clarisse, une jeune adolescente très différente des autres, qui lui montre le monde tel qu'il est.

Montag va-t-il remettre ses convictions en question ?

 

Avis :

    Le titre m'avait beaucoup intrigué quand j'avais rentré une bonne partie des livres qu'on a à la maison sur livraddict et comme le thème m'intéressait, je me suis empressée de le mettre dans ma PAL. Cela dit, comme d'habitude, il y est resté... des années... Heureusement, je me suis rendue compte que livraddict organisait un book club, donc après réflexion, je me suis enfin décidée à le commencer !

 

    Je dois dire que je ne m'attendais pas du tout à ça. Mon père et ma sœur avait beaucoup - ou au moins bien - aimé ce livre et me le conseillait. Pourtant, moi, je n'ai pas du tout accroché ! J'ai eu énormément de mal à entrer dans l'histoire. Dans un sens, je n'y suis jamais complètement entrée... Je crois que mon problème vient du style de l'auteur. Le texte m'a paru hyper... philosophique ! Je n'arrive pas à trouver d'autres mots... En gros, le texte est trop complexe... et du coup, ça ne m'a pas du tout paru fluide... Mais c'est peut-être juste dû à l'époque où ce livre a été écrit.

 

    Donc, finalement, l'histoire est sympa, mais finalement assez fade. Enfin, je veux dire, il n'y a rien de particulièrement surprenant. Je pense que si on m'avait demandé une trame pour un thème similaire j'aurais ressorti les grandes lignes de l'histoire... Du coup, ça ne m'a pas aidée pour apprécier l'histoire. Et puis, je ne sais pas, j'ai aussi eu l'impression qu'il ne se passait pas grand chose. Je ne vais pas aller jusqu'à dire que ça tourne en rond, mais au final, on nous propose peu de chose... 

 

    Du côté des personnages, ce n'est pas franchement mieux. Dans un sens, ils sont intéressants, mais j'ai eu du mal à les trouver vraiment crédibles... Bien sûr, on est dans un monde totalement différent, du coup les mentalités ne peuvent pas être les mêmes que les nôtres. Mais c'est navrant de voir autant de superficialité... Du coup, ça m'a agacée... Montag réfléchie, mais il lui manque quelque chose pour qu'il ne soit pas agaçant... Quant à Faber, il est trop craintif... trop lâche... Bref, agaçant !

 

     Au niveau de la fin, elle est sympa, mais assez prévisible et simpliste aussi... Franchement, j'ai beau me creuser la tête, je ne sais pas quoi dire de plus... Je suis déçue par une telle issue. Dans un sens, elle est beaucoup trop simple et rapide ! Sans compter, qu'elle n'apporte pas vraiment de réponse à l'histoire... Enfin, je veux dire, il n'y a aucune évolution au niveau du monde par rapport au début du roman ! En tout cas, je ne regarderai pas le film, je sens que sinon, je vais m'endormir devant...

 

   Ce livre a évidemment une portée philosophique, vu qu'on observe un monde totalement différent du notre. Un monde où ce qui est bien est de ne plus penser... Dans un sens, c'est assez intéressant comme point de vu, mais incomplet ! Le problème, c'est qu'on ne nous développe pas vraiment les deux thèses... Certes Beaty en fait un peu l'éloge, mais ce qu'il dit a finalement peu de poids face à Faber et notre civilisation ! Peut-être qu'il aurait juste fallu aller un peu plus loin, notamment dans l'explication de ce monde, dans la vision qu'en ont les habitants pour que ce récit m'intéresse vraiment...

 

Je n'ai pas accroché...

 

11/20

 

Autres avis : Luna

Lu pour le book-club livraddict de mars 2016

Lu  pour le challenge New PAL 2016 [ma participation]

Bonus : Challenge Gourmand, session 4  [ma participation]

"Qu'est-ce qui se passe ?" Montag n'avait jamais vu une telle débauche d'éclairage dans une maison.
"Oh, simplement mon père, ma mère et mon oncle qui sont là en train de bavarder. C'est comme de se promener à pied, sauf que c'est plus rare. Mon oncle a été arrêté une autre fois - je ne vous ai pas raconté ? - parce qu'il allait à pied. Oh, nous sommes des gens très bizarres.
- Mais de quoi parlez-vous donc ?"
Elle répondit par un éclat de rire. "Bonsoir !" Elle s'engagea dans l'allée. Puis elle parut se souvenir de quelque chose, revint sur ses pas et posa sur lui un regard plein d'étonnement et de curiosité. "Est-ce que vous êtes heureux ? fit-elle.
- Est-ce que je suis quoi ?" s'écria-t-il.

Page 29

    Fahrenheit 451 a été écrit par Ray BRADBURY. Il vient des Etats-Unis et son titre original est Fahrenheit 451. Il a été traduit par Jacques Chambon et Henry Robillot. Il a été publié pour la première fois en 1953 et réédité en 2000 par l'édition Folio.  Il compte 236 pages.

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans dystopie Philosophique
commenter cet article

Bienvenue

Bienvenue à tous dans ma salade de livres, de films et de séries !

Je vous souhaite une bonne visite et plein de découvertes.

 

  ■■■

 

Tous les textes, sauf précisions, sont de moi-même.

Si vous les utilisez, veuillez me prévenir, et mettre un lien vers mon blog,

merci.

 

  ■■■

 

Bonne lecture à tous !

Recherche

Je suis aussi sur :

 

http://www.gizmodo.fr/wp-content/uploads/2011/06/Facebook.pnghttp://4.bp.blogspot.com/_g1RImRRq-Y0/TOE25eNE3CI/AAAAAAAAAOE/buOSsMTjxoQ/s1600/LIVRADDICT-LOGO.pnghttp://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-snc4/195793_165956200122587_2674852_n.jpghttp://f3.img.v4.skyrock.net/f3c/bi1-plus-k1-passion/pics/2675550942_small_1.jpg