Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 09:00

Résumé :

    Le monde a évolué, désormais lire ou même posséder un livre est interdit. Montag est un pompier, il est chargé de bruler les maisons de tous les hors-la-loi. Cependant, un jour, il rencontre Clarisse, une jeune adolescente très différente des autres, qui lui montre le monde tel qu'il est.

Montag va-t-il remettre ses convictions en question ?

 

Avis :

    Le titre m'avait beaucoup intrigué quand j'avais rentré une bonne partie des livres qu'on a à la maison sur livraddict et comme le thème m'intéressait, je me suis empressée de le mettre dans ma PAL. Cela dit, comme d'habitude, il y est resté... des années... Heureusement, je me suis rendue compte que livraddict organisait un book club, donc après réflexion, je me suis enfin décidée à le commencer !

 

    Je dois dire que je ne m'attendais pas du tout à ça. Mon père et ma sœur avait beaucoup - ou au moins bien - aimé ce livre et me le conseillait. Pourtant, moi, je n'ai pas du tout accroché ! J'ai eu énormément de mal à entrer dans l'histoire. Dans un sens, je n'y suis jamais complètement entrée... Je crois que mon problème vient du style de l'auteur. Le texte m'a paru hyper... philosophique ! Je n'arrive pas à trouver d'autres mots... En gros, le texte est trop complexe... et du coup, ça ne m'a pas du tout paru fluide... Mais c'est peut-être juste dû à l'époque où ce livre a été écrit.

 

    Donc, finalement, l'histoire est sympa, mais finalement assez fade. Enfin, je veux dire, il n'y a rien de particulièrement surprenant. Je pense que si on m'avait demandé une trame pour un thème similaire j'aurais ressorti les grandes lignes de l'histoire... Du coup, ça ne m'a pas aidée pour apprécier l'histoire. Et puis, je ne sais pas, j'ai aussi eu l'impression qu'il ne se passait pas grand chose. Je ne vais pas aller jusqu'à dire que ça tourne en rond, mais au final, on nous propose peu de chose... 

 

    Du côté des personnages, ce n'est pas franchement mieux. Dans un sens, ils sont intéressants, mais j'ai eu du mal à les trouver vraiment crédibles... Bien sûr, on est dans un monde totalement différent, du coup les mentalités ne peuvent pas être les mêmes que les nôtres. Mais c'est navrant de voir autant de superficialité... Du coup, ça m'a agacée... Montag réfléchie, mais il lui manque quelque chose pour qu'il ne soit pas agaçant... Quant à Faber, il est trop craintif... trop lâche... Bref, agaçant !

 

     Au niveau de la fin, elle est sympa, mais assez prévisible et simpliste aussi... Franchement, j'ai beau me creuser la tête, je ne sais pas quoi dire de plus... Je suis déçue par une telle issue. Dans un sens, elle est beaucoup trop simple et rapide ! Sans compter, qu'elle n'apporte pas vraiment de réponse à l'histoire... Enfin, je veux dire, il n'y a aucune évolution au niveau du monde par rapport au début du roman ! En tout cas, je ne regarderai pas le film, je sens que sinon, je vais m'endormir devant...

 

   Ce livre a évidemment une portée philosophique, vu qu'on observe un monde totalement différent du notre. Un monde où ce qui est bien est de ne plus penser... Dans un sens, c'est assez intéressant comme point de vu, mais incomplet ! Le problème, c'est qu'on ne nous développe pas vraiment les deux thèses... Certes Beaty en fait un peu l'éloge, mais ce qu'il dit a finalement peu de poids face à Faber et notre civilisation ! Peut-être qu'il aurait juste fallu aller un peu plus loin, notamment dans l'explication de ce monde, dans la vision qu'en ont les habitants pour que ce récit m'intéresse vraiment...

 

Je n'ai pas accroché...

 

11/20

 

Autres avis : Luna

Lu pour le book-club livraddict de mars 2016

Lu  pour le challenge New PAL 2016 [ma participation]

Bonus : Challenge Gourmand, session 4  [ma participation]

"Qu'est-ce qui se passe ?" Montag n'avait jamais vu une telle débauche d'éclairage dans une maison.
"Oh, simplement mon père, ma mère et mon oncle qui sont là en train de bavarder. C'est comme de se promener à pied, sauf que c'est plus rare. Mon oncle a été arrêté une autre fois - je ne vous ai pas raconté ? - parce qu'il allait à pied. Oh, nous sommes des gens très bizarres.
- Mais de quoi parlez-vous donc ?"
Elle répondit par un éclat de rire. "Bonsoir !" Elle s'engagea dans l'allée. Puis elle parut se souvenir de quelque chose, revint sur ses pas et posa sur lui un regard plein d'étonnement et de curiosité. "Est-ce que vous êtes heureux ? fit-elle.
- Est-ce que je suis quoi ?" s'écria-t-il.

Page 29

    Fahrenheit 451 a été écrit par Ray BRADBURY. Il vient des Etats-Unis et son titre original est Fahrenheit 451. Il a été traduit par Jacques Chambon et Henry Robillot. Il a été publié pour la première fois en 1953 et réédité en 2000 par l'édition Folio.  Il compte 236 pages.

Partager cet article

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans dystopie Philosophique
commenter cet article

commentaires

Miss Fox and Mr Bird 06/04/2016 21:13

Ton avis est pertinent, et ironiquement j'ai le même avis que toi mais dans le sens positif

Luna 04/04/2016 10:04

Étonnamment, c'est maman qui me l'avait conseillé ;)

ananas-fait-sa-salade 05/04/2016 21:16

Ah oui ? Qui l'eut cru !

Bienvenue

Bienvenue à tous dans ma salade de livres, de films et de séries !

Je vous souhaite une bonne visite et plein de découvertes.

 

  ■■■

 

Tous les textes, sauf précisions, sont de moi-même.

Si vous les utilisez, veuillez me prévenir, et mettre un lien vers mon blog,

merci.

 

  ■■■

 

Bonne lecture à tous !

Recherche

Je suis aussi sur :

 

http://www.gizmodo.fr/wp-content/uploads/2011/06/Facebook.pnghttp://4.bp.blogspot.com/_g1RImRRq-Y0/TOE25eNE3CI/AAAAAAAAAOE/buOSsMTjxoQ/s1600/LIVRADDICT-LOGO.pnghttp://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-snc4/195793_165956200122587_2674852_n.jpghttp://f3.img.v4.skyrock.net/f3c/bi1-plus-k1-passion/pics/2675550942_small_1.jpg