Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 09:00

Résumé :

     Tout va basculer dans une petite ville le jour où un rhinocéros débarque. Petit à petit leur nombre augmente et celui d'humains diminue.

Que se passe-t-il ?

Avis :

     Ca faisait un bon moment que je voulais lire ce livre. L'année dernière, j'avais voulu le commencer, mais je ne l'avais pas retrouvé. Enfin, là je l'ai pris pour mes vacances et je me suis lancée, surtout que la classe de théâtre de mon lycée l'avait adapté en version simplifiée ! J'ai globalement bien aimé, même si le dernier acte ne m'a pas vraiment plu.

 

     L'histoire est sympa, elle est originale. Les deux premiers actes m'ont énormément plu. Le suspense est là, les actions et les dialogues s'enchainent à une vitesse phénoménale ! Franchement, j'ai dévoré les 200 premières pages. Je voyais la scène devant mes yeux. Bon, par contre, l'humour ne m'a pas forcément plu, notamment la partie avec le logicien, mais après tout ça donne de la fraicheur !

 

     Les personnages sont sympa. On ne sait bien sûr pas grand chose sur eux. Bérénice et Jean m'ont bien plu, surtout leurs disputes... Daisy est le stéréotype même de la secrétaire ! Les autres sont là pour les « gags », mais ils n'ont pas vraiment de rôle... Bien sûr, s'ils n'étaient pas là, la pièce ne tiendrait pas...

 

    La fin, je ne l'ai pas vraiment appréciée... Je la connaissais, donc le suspense n'était pas vraiment au rendez-vous, mais elle ne m'a pas captivée. J'ai perdu tout mon entrain en lisant ce dernier acte. Et puis, je l'ai trouvé un peu confuse, je n'arrivais plus à me représenter l'action. Du coup, c'était un peu désagréable !

 

Bien, mais dommage que la fin ne me plaise pas !

 

14/20

 

Autres avis : Luna

Lu pour le challenge Un mois = une consigne, session août 2014 [ma participation]

Lu pour le challenge Un mois = une plume [ma participation]

Lu pour le challenge ABC 2014 [ma participation]

LA SERVEUSE

Oh ! Un rhinocéros !

L'EPICIERE, qui montre sa tête par la porte de l'épicerie.

Oh ! Un rhinocéros ! (à son mari, resté dans la boutique:) Viens vite voir, un rhinocéros !

page 23

 

     Rhinocéros est une pièce de théâtre écrite par Eugène IONESCO. Elle vient de France. Elle a été publliée pour la première fois en 1959 et rééditée par l'édition folio en 2008. La pièce est composée de 3 actes et 4 tableaux. Elle compte 246 pages.

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans Théâtre Fantastique
commenter cet article
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 15:32

Résumé :

      Suite à la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb, les espagnols ont essayé d'évangéliser, d'européaniser les indiens. Mais il est temps que Rome, l'Eglise prennent leur décision :

Les indiens sont-ils des hommes ou faut-il les réduire en esclavage ?

 

Avis :

     Ma prof de français de seconde nous avait demandé de lire soit ce livre, soit la Ferme des animaux d'ORWELL, soit L'Île aux esclaves de MARIVAUX [mon avis]. N'ayant au départ pas trouvé ce dernier, j'avais décidé d'acheter La Controverse, mais quand j'ai finalement trouvé le livre de MARIVAUX, mon choix a rapidement été fait. C'est pourquoi, deux ans plus tard, il est toujours dans ma PAL... C'est grâce au challenge bookineur en couleur que je me suis enfin décidée à le sortir ! Et quelle belle découverte !

 

     Je pense que ce qui m'a tant plus dans cette pièce de théâtre, ce n'est pas tant l'histoire, mais les arguments... L'esclavage est un principe inhumain et pourtant Sépulvéda est arrivé à me faire douter. C'est assez difficile à expliquer, mais ses arguments sont convaincants, ils ne sont jamais injustifiés... Certains marchent mieux que d'autres, mais globalement, il ébranle nos positions, ou du moins les miennes... Même si je reste sur mes positions (normal, ce n'est pas un livre qui va me faire changer d'avis sur l'atrocité de l'esclavage..), je suis persuadée que si j'avais été le légat, j'aurais pu avoir du mal à trancher face aux exemples, à leur argumentation !

 

     Concernant les personnages, je ne sais pas trop quoi en penser... On ne sait pas grand chose d'eux, à part que l'un comme l'autre sont têtus et campés sur leurs positions ! Par contre, ils sont de grand orateurs ! Rien à redire là dessus. Le Légat m'a au départ donné l'impression d'avoir déjà fait son choix, mais finalement, j'ai découvert que ce n'était peut-être pas si évident. Cependant, je n'ai pas aimé le Colon, lui ne pense qu'à ses intérêts avant de se demander si les indiens sont ou non des hommes !

 

     Quelque chose me pose quand même problème, car il ne faut pas oublié que ce livre est une pièce de théâtre... D'abord, je n'ai pas aimé le fait de ne pas avoir d'actes, ou même de scènes. Par moment ça devient un peu indigeste et c'est difficile de savoir ou s'arrêter du coup. Et puis, je dois dire que j'ai un peu de mal à me représenter la scène dans mon esprit, du coup jouer, je ne sais pas ! Ca risque d'être un peu dur ou long à suivre ! Cela dit, je serai curieuse de voir ce que ça peu donner !

 

     Ah, j'ai failli oublié : c'est plus lié à mon édition, mais j'ai apprécié d'avoir la définition des mots religieux employés, parce que quand comme moi, on ne s'y connait pas beaucoup, ça permet de ne pas être distancée ou au moins de ce désintéresser du texte. Surtout, qu'ici on est dans un contexte assez religieux !

 

Une très belle découverte, et un bel exemple d'argumentation !

 

18/20

 

Autres avis : Luna

Lu dans le cadre du challenge new PAL 2013 [ma progression]

Lu dans le cadre du challenge bookineurs en couleurs, session 6 [ma progression]

Lu dans le cadre du baby-challenge Livr@ddict 2013 théâtre [ma progression]

LEGAT.- Mes chers frères, depuis que, par la grâce de Dieu, le royaume d'Espagne a découvert et conquis les Indes de l'Ouest, que certains appellent déjà le Nouveau Monde, nous avons vu s'élever un grand nombre de questions difficiles que rien, dans l'histoire des hommes, ne laissait prévoir. Une de ces questions, qui est de première importance, n'a jamais reçu de réponse claire et complete. C'est elle qui réunit ici.

page 23

 

     La controverse de Valladolid est une pièce de théâtre écrite par Jean-Claude Carrière en 1999, inpirée du roman du même auteur, écrite en 1992. Elle vient de France et a été publiée par l'édition flammarion dans la collection étonnants classiques en 2003. Cette édition présente l'auteur, la controverse, la chronologie et possède des dossiers pour s'assurer de la compréhension du texte. Elle compte 104 pages et 13 pages de dossier.

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans Théâtre historique
commenter cet article
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 07:00

Résumé :

     Figaro et Suzanne vont se marier. Mais leur comte Almaviva compte bien mettre la main sur la jeune mariée avant son mari... Quant à Madame, elle aimerait bien que son mari s'occupe plus d'elle que des autres demoiselles du château !

Comment faire pour que tous, ou presque soit heureux ?

 

Avis :

     Je devais le lire pour le lycée et je dois dire que les commentaires des autres autour de moi n'étaient pas vraiment positifs. Du coup, je n'avais pas très envie de le commencer. Mais bon, je n'ai pas le choix ! Et puis SURPRISE ! J'ai adoré ! Je l'ai littéralement dévoré... Je ne sais pas où la prof a vu que ce n'était pas un livre facile à lire... Etrange :p Pourtant, je ne me suis pas trompée de livre !

 

     L'histoire, quoique assez classique en fait, est vraiment intéressante. Elle est pleine de rebondissements, et de suspense ! Sans compter qu'elle est drôle ! Je ne sais pas vraiment quoi dire de plus, à part que j'ai adoré ! J'ai vraiment eu du mal à le poser, du coup, je l'ai lu en même pas une aprèm (enfin, de 11h30 à 14h et de 21h à 22h, je pense) !

 

     Les personnages ont quelque chose ! En sois, je ne peux pas dire que je me suis vraiment attachée à eux, même j'ai bien rigolé de toutes leurs péripéties.... Et puis, ils ont quelque chose ! J'ai l'impression que l'on retrouve les mêmes personnages dans le Barbier de Séville, du coup, peut-être que je le lirai. En tout cas, ça donne envie !

 

     La fin est vraiment à la hauteur de mes espérance ! Elle est haute en couleur, drôle, décalée... Bref tout ce que j'aime ! J'ai vraiment adoré... J'espère un jour voir cette pièce se jouée, mais rien que le texte est super ! Je pense que je lirai d'autres BEAUMARCHAIS, rien que pour voir si c'est ce livre ou l'écriture du dramaturge qui m'a tant plu !

 

Un gros coup de coeur :p

 

18/20


Lu dans le cadre du baby-challenge Livr@ddict 2013 théâtre [ma progression]

SUZANNE. Apprends qu'il la destine à obtenir de moi secrètement, certain quart d'heure, seul à seule, qu'un ancien droit du seigneur(1)... Tu sais s'il était triste !
FIGARO. Je le sais tellement que, si monsieur le Comte, en se mariant, n'eût pas aboli ce droit honteux, jamais je ne t'eusse épousée dans ses domaines.
SUZANNE. Eh bien ! s'il l'a détruit, il s'en repent ; et c'est de ta fiancée qu'il veut le racheter en secret aujourd'hui.

(1) Droit du seigneur : droit de cuissage qui accordait au seigneur la possibilité d'obtenir les faveurs de toute jeune mariée avant le mari lui-même.

Acte I - Scène 1, page 67

 

     Le mariage de Figaro a été écrit par BEAUMARCHAIS. Cette comédie, connue aussi sous le nom de La Folle journée, a été jouée pour la première fois le 27 avril 1784. Elle vient de France. Elle a été publié en 2006 par l'édition Larousse dans la collection Petits classiques. Cette édition compte 285 pages, mais seul 158 pages sont la pièce elle-même, le reste est des analyses, des compléments...

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans Théâtre
commenter cet article
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 07:00

Résumé :

     Une famille : 3 femmes "savantes", les autres non. Un choix les oppose : le fiancé d'Henriette, la cadette. Elle veut épouser celui qu'elle aime, sa mère préfère un savant.

Qui va-t-elle épouser ?

 

Avis :

     Le résumé de mon édition ne donnait pas vraiment envie de lire le livre, ni même le début de la préface que j'ai rapidement abandonné. Mais comme il fait parti d'un baby challenge, je me suis lancée et malgré quelques réticence au début, je me suis vite mise dans le bain. Et au final, j'ai plutôt bien aimé, même si je ne suis pas une fan de théâtre, du moins en livre...

 

     L'histoire est pas mal, mais assez confuse, je dirais. Pas moment, j'ai eu des doutes sur ce que je lisais, j'étais obligée de retourner en arrière... Mais globalement, j'ai bien aimé. Cela dit, c'est censé être une comédie, alors voilà mon plus gros problème : ça ne m'a pas fait rire ! C'est dommage, parce que du coup, bah y'a pas grand chose au fond... Cela dit, le théâtre, moi je le lis à voix haute et là, j'ai adoré les sonorités, les rimes... Molière écrit très bien, et c'est agréable à entendre...

 

     Les personnages sont biens, mais sans plus. Je ne me suis pas plus attachée que ça à eux. Je ne sais pas trop, mais ils m'indiffèrent. C'est un des problème de ma lecture : ce qui leur arrivait ne m'intéressait pas plus que ça... Cela dit, il y a de bonne chose, et certains dialogues haut en couleur m'ont parfois fait sourire, mais pas beaucoup... Et puis, je n'imaginais pas qu'à l'époque, une femme pouvait diriger sa famille et son mari ainsi... Ca m'a beaucoup étonné, mais c'est un bon point !

 

     La fin est le seul moment de la pièce qui m'ait vraiment amusée, surtout le dénouement. Je ne m'y attendais pas et du coup, j'ai aimé. Cela dit, c'est un peu rapide, je trouve et simple aussi... Mais bon, la pièce en elle-même est rapide alors, on ne pouvait pas s'éterniser sur la fin non plus... Je pense que je lirai d'autres MOLIERE, surtout si les pièces sont aussi courtes !

 

Pas mal, mais pas très drôle !

 

14/20

CLITANDRE
Elle mérite assez une telle franchise,
Et toutes les hauteurs de sa folle fierté
Sont dignes tout au moins de ma sincérité.
Mais puisqu'il m'est permis, je vais à votre père,
Madame...

HENRIETTE
Le plus sûr est de gagner ma mère :
on père est d'une humeur à consentir à tout,
Mais il met peu de poids aux choses qu'il résout ;
Il a reçu du Ciel certaine bonté d'âme,
Qui le soumet d'abord à ce que veut sa femme ;
C'est elle qui gouverne, et d'un ton absolu
Elle dicte pour loi ce qu'elle a résolu.
Je voudrais bien vous voir pour elle, et pour ma tante,
Une âme, je l'avoue, un peu complaisante,
Un esprit qui, flattant les visions du leur,
Vous pût de leur estime attirer la chaleur.

page 36

 

Les femmes savantes a été écrit par MOLIERE. Cette pièce de 5 actes a été jouée pour la première fois le 11 mars 1672. Elle vient de France. Elle a été publiée en 1999 par l'édition Gallimard dans la collection Folio classique. Cette édition comporte une préface, des notes en plus de la pièce. En tout, elle compte 177 pages.

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans Théâtre
commenter cet article
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 07:00

http://www.livraddict.com/covers/73/73960/couv36023249.gifRésumé :

 

    Alors que leur bâteau a échoué, Euphrosine et Iphicrate se retrouve bloqués avec leurs esclaves sur une ile. Mais pas n'importe quelle île, non, il s'agit de "L'île des esclaves". Les hommes qui vivent dessus ont décidé de tuer ou de réduire en esclavage tous les maîtres qu'ils rencontrent, car ils étaient eux aussi des esclaves. C'est ainsi que les rôles entre esclaves et maîtres s'inversent.

Les anciens esclaves vont-ils être cruels envers leur ancien maître ? Ne vont-ils pas se rebeller pour retrouver leur liberté ?

 

Avis :

 

   J'avais le choix entre trois livres pour la lecture cursive de français et ayant déjà à la maison La ferme des animaux de ORWELL et étudier un petit extrait de L'île des Esclaves de MARIVAUX en classe, je me suis décidée pour ce dernier. Mais comme j'ai eu un mal de chien à trouver ce livre (il n'était pas dans les librairies, ni grandes surfaces), lorsque l'on a déniché La contreverse de Valladoïde de CARRIERE, troisième choix, on l'a acheté au cas où on ne trouverai pas l'autre. Mais heureusement, on l'a enfin trouvé ! Et en prime, il y avait La Colonie du même auteur dans l'une des éditions pour seulement 1€ de plus !

 

    Enfin bref, même si j'ai trouvé cette lecture un peu plus compliqué que La colonie du même auteur, je n'ai pas été déçue par l'histoire. Elle est vraiment super intéressante ! Il n'y a rien à dire, on imagine très très bien les scènes devant nous. C'est comme si on avait un film devant les yeux en même temps. Non, vraiment dès la scène d'exposition (et oui, j'ai appris ma leçon :) ), je suis totalement entrée dans l'histoire ! En deux heures, même pas (enfin avec pause au milieu, parce que je ne me voit pas en cours de physique être en train de lire au lieu de faire le TP...) j'avais finis !

 

     Je regrette cependant que le vocabulaire soit un peu compliqué, ou du moins, le sens de certaines phrases est vraiment pas facile à comprendre, du moins au départ, peut-être que je m'y suis faite par la suite, je ne sais pas. Mais le démarrage a été dur ! Mais c'est vrai que c'est pas mal que pour les mots qui ne sont plus utilisés de nos jours, ils nous mettent une note avec un synonyme qui va parfaitement dans la phrase. On peut ainsi échangé les mots et comprendre, ce n'est pas comme si on avait une définition énorme de quinze lignes où il faut aller chercher dans le dictionnaire les trois quarts des mots !

 

     Les personnages sont vraiment pas mal ! Ils ont un caractère bien trempé, mais c'est pas plus mal ! Il ne se passerait rien, si ce n'était pas le cas. Et puis, on s'y attache, malgré leurs coups bas, ils font rire (un peu) et sont très agréables ! Non, franchement, je les aime bien. Par contre, je suis incapable de me souvenir de leur nom et comment les orthographier (pour le résumé, je les ai recopiés !). Je ne sais pas comment je vais faire pour le contrôle de samedi, parce que j'avais à peine finis de lire que je ne me rappelais pas leur nom !! 

 

    Encore une fois, je trouve les idées de MARIVAUX très en avance sur son temps ! Ce n'est pas souvent qu'au XVIIIe siècle on se dit contre l'esclavage, enfin peut-être que si, mais moi c'est la première fois que je vois ça ! Et quand la prof de français dit que le théâtre évite la censure, il faut que les forces de l'ordre se nettoient les yeux, parce que je trouve ça clair comme de la roche ! Et puis la fin est vraiment très très belle. On ne peut pas rêver mieux !

 

Une pièce vraiment très bien !

 

16/20

 

quillemetIPHICRATE

Eh ! ne perdons point de temps, suis-moi : ne négligeons rien pour nous tirer d'ici. Si je ne me sauve pas, je suis perdu; je ne reverrai jamais AThènes, car nous somme dans l'Île des esclaves.

 

ARLEQUIN

Oh ! oh ! qu'est-ce que c'est que cette race-là ?

 

IPHICRATE

Ce sont des esclaves de la Grèce révoltés contre leurs maîtres, et qui depuis cent ans sont venus s'établir dans une île, et je crois que c'est ici : tiens, voici sans doute quelques-unes de leurs case; et leur coutume, mon cher Arlequin, est de tuer tous les maîtres qu'ils rencontrent, ou de les jeter dans l'esclavage.

Pages 96 et 97

 

L'ïle des esclaves a été écrit par MARIVAUX. Il vient de France. Il a été publié par l'édition Magnar dans la collection Classiques & contemporains avec La Colonie (de MARIVAUX également). Il compte 11 scènes, et environ 66 pages. Il est indiqué niveau 4 (pour les secondes et premières).

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans Théâtre
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 23:00

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv32686751.jpgRésumé :

 

   Pour Silvia l'heure est arrivée de se marier. Son père a d'ailleurs une idée pour le futur fiancé. Mais sa fille n'a pas l'air décidé et elle compte bien trouver une solution pour voir si ce fiancé est bon pour elle ! Alors quand celui-ci arrive chez eux, elle décide d'échanger sa place avec sa servante.

Comment va-t-elle le trouver ? Cela ne va-t-il pas créer de problèmes d'échanger de place comme ça ?

Avis :

 

    Je savais qu'il était dans un des challenges livraddict, alors quand je l'ai vu à la bibli, je l'ai emprunté. Et comme j'avais bien aimé deux autres pièces du même auteur, je n'avais pas trop peur pour celui-là. Je me doutais que ce serait une pièce bien. Bon j'avoue, j'ai été un peu déçue par rapport aux deux autres, mais ça n'empêche pas que j'ai bien aimé ! Je suis rapidement entrée dans l'histoire ! Et puis, le livre s'est lu d'une traite (en même temps, il fallait que je le rende le lendemain, alors...)

 

      J'ai encore une fois bien aimé le principe de l'histoire, les quiproquos créés,etc.  Bon après, j'ai l'impression que c'est toujours des changements de place dans les pièces de MARIVAUX, à force je n'ai pas vraiment été surprise et puis, c'est facile à deviner pour ce qu'il va se passer. En ayant seulement lu le résumé, j'avais déjà plein d'idées dans la tête, presque la trame complète du livre et j'avais raison, c'est dommage, j'aurais aimé deux ou trois surprises, mais bon !!

 

    Sinon, j'ai bien aimé les personnages. Je pense que celui que je préfère est le père. Mais je les ai tous appréciés. Rien de plus à dire sur eux. Par contre, là, j'ai lu le livre il y a trois ou quatre jours, et je ne me souviens plus du tout de ce que j'ai pensé d'eux sur le coup, alors, leur nom, n'en parlons pas !! C'est dommage, mais je ne me souviens quasiment jamais des personnages, du moins quand c'est une pièce de théâtre !! J'ai juste gardé une impression de "qu'ils sont énervants les valets", mais ça va bien dans leur rôle, alors...

 

    J'ai bien aimé la fin, même si je ne souviens plus trop des détails. Sur le coup je me suis dite c'est pas trop tôt, mais en même temps, je ne vois pas comment ça pourrait être plus court ! J'ai mis un peu moins de deux heures pour tout lire, ce qui est pas beaucoup, et puis, je ne me pressais pas vraiment pour le terminer. Mais c'est vrai qu'à la fin, j'étais heureuse que ce soit terminé !!

 

Pas mal, amusant, mais sans surprise !

 

14.5/20

quillemet                                                      

MONSIEUR ORGON

Explique-toi, ma fille.

 

SILVIA

Dorante arrive ici aujourd'hui, si je pouvais le voir, l'examiner un peu sans qu'il me connût ; Lisette a de l'esprit, Monsieur ; elle pourrait prendre ma place pour un peu de temps, et je prendrais la sienne.

 

MONSIEUR ORGON, à part

Son idée est plaisante

 

page??? (désolé, j'ai oublié de la noter et le livre est rendu à la bibli)

 

Le jeu de l'amour et du hasard a été écrit par MARIVAUX Il a été publié pour la première fois en 1730. Il vient de France. Il a été publié par les éditions Flamarion en 1999. Il compte 160 pages, mais la pièce ne compte à elle même que 75 pages, le reste n'est que des compléments, des dossiers. La pièce compte 3 actes.

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans Théâtre
commenter cet article
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 08:00

http://www.rue-des-livres.com/images/livres/199901/9782080709080.jpgRésumé :

   Ruy Blas est un jeune homme, valet de Don Salluste. Celui-ci n'a d'ailleurs pas de mal à en faire ce qu'il veut. Ruy Blas, qui est fou amoureux de la reine d'Espagne, ne se le fait pas dire deux fois, quand son maître lui demande d'en devenir l'amant. Pour cela, il va devoir se faire passer pour un autre.

Que va-t-il devoir faire d'autres ? Que va-t-il se passer ?

 

Avis :

   J'avais déjà lu des romans et des poésies de Victor Hugo, mais jamais du théâtre. Et j'ai été surprise. Bon après avoir demandé à plusieurs personnes, ont m'a dit que toutes les pièces de théâtre de l'époque sont comme ça, mais bon... Je ne savais pas du tout que l'on écrivait les pièces  sous forme de poésie. Il y a des rimes, et ce sont des alexandrins (et oui, je me suis amusée à compter le nombre de syllabes !!)

 

   Enfin bref, cette découverte finie, je me suis plongée dans la pièce. Je dois dire que j'ai eu beaucoup de mal à me représenter la scène dans ma tête. C'est même bizarre, pour un texte qui est censé être joué, ne pas l'avoir dans la tête, comme c'est souvent le cas pour les romans !! J'ai perdu le fil à plusieurs reprises et je n'ai pas toujours tout suivi. C'est vrai, à plusieurs reprises, j'ai dû retourner en arrière, car j'avais raté une didascalie, ou un mot.

 

   Mais bon, dans l'ensemble, ce livre m'a plu !! L'histoire est très intéressante, même si je n'ai pas toujours tout compris et qu'à certain moment j'étais perplexe par manque de compréhension. Mais bon. J'ai rit à un ou deux moments, j'ai trouvé ça vraiment bien. Les personnages sont super. La reine, Ruy Blas, Don Salluste sont vraiment pas mal !! Ils correspondent tout à fait à l'histoire !!

 

Bien, mais pas toujours clair pour moi !!!!!

 

15/20

 

Autres avis : Luna ; Aïwe

RUY BLAS

[...]

Cet homme-là ! le roi ! je suis jaloux de lui !


DON CESAR

Jaloux du roi !


RUY BLAS

Hé oui ! jaloux du roi ! sans doute,

Puisque j'aime sa femme !


DON CESAR

Oh ! malheureux !

Page 61

Autres livres lus de Victor HUGO :

☺ Les châtiments [mon avis]

☺ Notre-Dame de Paris, tome 1 [mon avis]

 

   Ruy Blas  été écrit par Victor HUGO. Il a été joué pour la première fois en 1839. Il a été publié en 1996 par l'édition GF-Flamarion.  Il compte 208 pages écrites par Hugo (préface, pièce et note), mais aussi 48 autres pages de dossier de Gérard Gengembre.

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans Théâtre
commenter cet article
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 23:00

I read this book in English, so I write my opinion in English. I'm sorry, if I did mistakes !

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv34196732.jpgSummery :

 

   Othello is a famous soldier and he's very popular. He loves his wife Desdemona, she is very beautiful. He's got good friends, like Cassio or Iago. But Iago, tell him false stories about his wife.

   He will know jealousy, because he believe stories. He is going to be on the road to ruin. 

What will he do ? Why  does Iago tell terrible stories about Desdemona ?

 

Opinion :

 

   I have ever seen that, it's not original ! A lot of stories tell men who are devoured by jealousy. But I like, it's good book and of course it's SHAKESPEARE's book !

   The plot is so so, there isn't surprising ! However, it's interesting. I want to know what is going to happen ! What Othello is going to do !!

   Characters is good, but Othello trusts Iago, but he lies !! I think, there is a moral : we mustn't believe everybody and our friends aren't always what we think !!

   The text is a little slowly, it's so long, it don't progress. I prefer when it's more quickly !!

   The end is good, but I'm not surprised ! [he kills his wife, and discovers the true.] I'm disappointed, it's so long for arrived to a end as simple !!

   I read this book in english, and the vocabulary is simple. I read quickly. It's a easy reading !!

   It's a classic very interesting, but it's a little slowly, there aren't a lot of actions, new developments. I'm a little disappointing !

A good classic but a little slowly !

 

17/20

quillemetIago [to himself] : IExcellent work ! I'll soon have his money. It's the only reason I spend time with a man like him. Oh, it's almost too easy. I hate the Moor. Some people say he's my wife's lover. Is it true ? I don't know - but I'll finish him. He likes me - good ! [laughing] That makes my jod easier. Now, how will I do it ? Here's an idea. I'll use Cassio, and bring him down, too. Cassio likes women, and they like him. Perhaps he's a little too friendly with Desdemona. I must tell Othello. He'll believe me, because I'm Iago, his honest friend. That's it ! I  have my plan.

Page 9

 

   Othello was writting by William SHAKESPEARE. It was published in 2009 by Pearson Longman, in the collection Penguin readers. It has got 48 pages, plus 8 of activities.

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans Théâtre
commenter cet article
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 15:57

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/0/0/4/9782710330400.jpgRésumé :

 

    Antigone est la fille de Eodipe, le défunt roi de Thèbe. Ses deux frères ont mis au point des complots, pour le tuer. Mais dès la mort du roi, les deux garçons s'entre-tuent pour rénier seul. C'est alors que Créon monte au pouvoir. Il décide d'enterrer l'un des deux frères, mais pas l'autre, qu'il laissera pourrir. Il donne l'interdiction de procéder à des rituels sous peine de mort.

    Antigone et sa soeur Ismène veulent à tout prix l'enterrer dignement. Seule Antigone trouve le courage d'aller près du corps qui est garder par des gardes et de recouvrir le corps de son frère avec de la terre.

 

Sera-t-elle découverte ? Que lui arrivera-t-il ?

 

Avis :

 

    Le thème est simple, mais efficace. On a envie de connaître les différentes péripéties d'Antigone. [On veut savoir comment elle meurt et si elle arrivera à convaincre son oncle de faire une sépulture !!].

    Dommage que la fin [c'est à dire la mort d'Antigone] soit révélée dans le prologue. Heureusement, tout n'est pas dévoilé [comme la mort d'Héron, par exemple]. Je voulais savoir qu'elle persuasion elle utiliserait avec son oncle. Mais à ma grande surprise, [alors qu'il refusait de la condamner, elle enfonçait le clou.]

    Les différents personnages sont très intéressants, car ils sont tous très différents par leur caractère. Je pense surtout au deux soeurs en disant ça. [L'une se fiche de savoir si elle va mourir ou non, alors que l'autre ne fera rien qui puisse mettre en danger la sienne.]. Ce sont des oppositions flagrantes et elle donne des dialogues très intéressants qui montre les pour et les contre.

     Il y a peu de rebondissements, mais c'est logique, car ce sont que des dialogues (logique pour une pièce de théâtre !!). Mais il n'a aucune action, sauf à la fin [avec les 3 morts].

     Le texte est très simple à comprendre, le vocabulaire aussi. Pour une fois, on ne s'embrouille pas des les différentes prises de parole, car il y a au maximum trois personnages dans la même pièce qui participent. En plus, c'est écrit relativement gros.

     L'auteur écrit bien, enfin je trouve. Mais certaines prises de parole par un seul personnage sont très longues (parfois jusqu'à deux pages !!). Alors, quand je les lisais, je finissais par décrocher !

    J'ai bien ri !! Surtout au début quand Antigone parle avec sa nourrice en la faisant marcher. [le moment où elle lui fait croire qu'elle a un amant]. Antigone a un fort caractère qui est très agréable, mais je la trouve suicidaire, [elle va jusqu'à dire qu'elle va recommencer si il ne l'a tue pas !!]. Je me suis vraiment bien amusée !! Dommage que la fin soit connue.

 

Une très belle pièce de théâtre !!

 

17.5 / 20

 

 quillemet   CREON

Alors écoute : tu vas rentrer chez toi, te coucher, dire que tu es malade, que tu n'es pas sortie depuis hier. Ta nourrice dira comme toi. Je ferai disparaître ces trois hommes.

ANTIGONE

Pourquoi ? Puisque vous savez bien que je recommencerai.


Autre avis : Luna


Antigone de Jean ANOUILH est une pièce de théâtre. Elle a été publiée en 2008 par l'édition la table ronde dans la collection la petite vermillon.

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans Théâtre
commenter cet article

Bienvenue

Bienvenue à tous dans ma salade de livres, de films et de séries !

Je vous souhaite une bonne visite et plein de découvertes.

 

  ■■■

 

Tous les textes, sauf précisions, sont de moi-même.

Si vous les utilisez, veuillez me prévenir, et mettre un lien vers mon blog,

merci.

 

  ■■■

 

Bonne lecture à tous !

Recherche

Je suis aussi sur :

 

http://www.gizmodo.fr/wp-content/uploads/2011/06/Facebook.pnghttp://4.bp.blogspot.com/_g1RImRRq-Y0/TOE25eNE3CI/AAAAAAAAAOE/buOSsMTjxoQ/s1600/LIVRADDICT-LOGO.pnghttp://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-snc4/195793_165956200122587_2674852_n.jpghttp://f3.img.v4.skyrock.net/f3c/bi1-plus-k1-passion/pics/2675550942_small_1.jpg