Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 09:00

Résumé :

    Alice vit à Londres avec son père et sa tante. La campagne et elle, ça fait feux. C'est pourquoi aux premières rumeurs de peste, elle a refusé de se réfugier chez son oncle. Elle n'y croit pas, après tout, son quartier est sain et sauf, à moins que...

Va-t-elle pouvoir s'enfuir à temps ? Va-t-elle tomber malade ? survivre ? et ses proches ?

 

Avis :

     Je sais que la peste à tuer des millions de personnes, cela dit, je dois dire que ça n'a jamais été un sujet qui me passionnait. Pourtant, à la bibliothèque, quand j'ai vu ce livre et la manière dont il est rédigé sous forme de journal, j'ai trouvé l'idée vraiment sympa. A tel point, que j'ai cherché d'autres livres de la même collections. Autant j'ai été déçue des deux autres romans, autant celui-ci, je l'ai beaucoup apprécié !

 

     Alice Paynton n'a jamais existé, du coup il n'y a aucun problème pour la crédibilité. Ses sentiments sont plausibles par rapport au contexte, donc ce qui est raconté à pu se passer... Alors que dans le cas de Sissi ou de Marie-Antoinette, il était difficile de juger si les émotions racontées étaient réellement celles de ces personnages historiques ! Enfin bref, du coup, le principal défaut des autres romans n'est plus d'actualité pour celui-ci !

 

     J'ai de plus, trouvé le texte assez complet, on voit son scepticisme face aux rumeurs, puis ses peurs, ses combats, sa fuite... Du coup, on a une vision assez globale de la situation. Les parcours de ses voisins sont différents, sans oublier son oncle qui vit l'épidémie en dehors de la ville, tout ça apporte encore plus d'éléments ! Je ne voit pas trop ce que l'on aurait pu dire de plus. Cela dit, je suis surprise par l’incendie de Londres, j'ai eu l'impression que les personnages ne ressentaient pas de peur, seulement le désespoir de tout perdre... C'est étrange, parce que si ma ville était la proie des flammes, je ne resterais pas franchement de marbre...

 

     Pour les personnages, j'ai beaucoup aimé Alice et sa famille. Le seul petit truc que je pourrais trouvé, c'est que je l'ai trouve bien mure et adulte pour une jeune fille de seulement 13 ans... Mais j'ai apprécié son caractère et sa personnalité. Sinon, les autres "petits" personnages sont intéressants, mais j'avoue que j'ai parfois eu du mal à me souvenir qui était qui, comme Luke, par exemple... Ils passent et repartent, du coup, je mélangeais un peu tout le monde. Cela dit, ce n'est pas très grave !

 

     J'aime bien la fin, elle est sobre... La peste disparaît comme elle est arrivée... On a le droit à un dernier rebondissement, cela dit, on voit déjà que la vie reprend son cours... Bien sûr, quand je l'ai lu, je me suis dit que ça faisait un peu trop, mais je trouve que c'est une bonne récompense au courage d'Alice... Sa vie n'est pas composée que de galère quand même ! En tout cas, ce tome m'a réconciliée avec la collection, je pense que j'en réemprunterai à condition que ce ne soit pas raconté par quelqu'un ayant réellement existé !

 

Vraiment pas mal !

 

15/20

 

Lu pour le challenge Un mois = une consigne, session mai 2015 [ma participation]

Lu pour le challenge des 170 idées [ma participation]  n°84 (bateaux, pont, maisons)

Bonus : Challenge Gourmand, session 3  [ma participation]

20 mai
Je me suis fait du soucie toute la journée à cause de la peste, et n'ai pas pu me concentrer sur mon crochet. Cet horrible petit col. Je jure que je ne le porterai jamais. Je me suis emmêlée dans les points et j'ai fini par user la patience de tante Nell. J'ai voulu parler de la peste, mais j'ai eu peur de prononcer le mot. Je n'arrive pas à croire que cette calamité fasse des ravages à deux pas de chez nous. Je suis née à Londres et j'y toujours vécu. La peste ne peut pas sévir ici. Imaginez ce qui adviendrait de nous si le roi tombait malade et mourait. Mais Dieu ne le permettra pas. Je veux croire que ces rumeurs sont sans fondement.

page 13 et 14

 

     L'anné de la grande peste, Journal d'Alice Paynton, 1665-1666 a été écrit par Pamela OLDFIELD. Il vient du Royaume Uni et son titre original est The Great Plague, The Diary of Alice Paynton, London, 1665-1666.  Il a été traduit par Alice Seelow.  Il a été publié pour la première fois en 2001 et réédité en 2005 par l'édition Gallimard Jeunesse, dans la collection Mon histoire. Il compte 185 pages.

Partager cet article

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans historique drame
commenter cet article

commentaires

Bienvenue

Bienvenue à tous dans ma salade de livres, de films et de séries !

Je vous souhaite une bonne visite et plein de découvertes.

 

  ■■■

 

Tous les textes, sauf précisions, sont de moi-même.

Si vous les utilisez, veuillez me prévenir, et mettre un lien vers mon blog,

merci.

 

  ■■■

 

Bonne lecture à tous !

Recherche

Je suis aussi sur :

 

http://www.gizmodo.fr/wp-content/uploads/2011/06/Facebook.pnghttp://4.bp.blogspot.com/_g1RImRRq-Y0/TOE25eNE3CI/AAAAAAAAAOE/buOSsMTjxoQ/s1600/LIVRADDICT-LOGO.pnghttp://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-snc4/195793_165956200122587_2674852_n.jpghttp://f3.img.v4.skyrock.net/f3c/bi1-plus-k1-passion/pics/2675550942_small_1.jpg