Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 07:00

Résumé :

Christine et ses parents ont enfin réussi à traverser illégalement la frontière austro-hongroise, mais les soucis ne s'arrêtent pas là : ils n'ont pas d'argent... Christine ne veut pas rester dans le camp de réfugiers.

Va-t-elle réussir ?

 

Avis :

     Quand j'ai vu ce livre, je ne comptais lire que la première partie, celle intitulée J'ai quinze ans et je ne veux pas mourir. Mais arrivée à la fin, j'ai eu envie de découvrir ce qui avait pu lui arriver ensuite. Et c'est finalement avec envie et entrain que j'ai commencé cette seconde partie. Je dois dire que j'ai beaucoup aimé et même préféré ce livre...

 

      La, on se retrouve vraiment dans les galères d'une jeune femme et j'ai beaucoup aimé voir tous ce qu'elle a pu faire pour s'en sortir... Le titre prend vraiment toute sa signification. Et puis, en lisant cette vie, j'ai vu la naissance d'une écrivaine... Je sais que ça peut paraître étrange, mais j'ai été plus émue dans ce second livre que lorsqu'elle racontait le siège de Budapest. Dans son écriture, il y avait plus d'espoir, de sentiments...

 

     Franchement, je dis bravo à l'auteur pour avoir survécu à cette vie. Je ne sais pas comment elle a fait, mais elle n'a pas cessé de se battre, enfin au moins pendant la période développée dans son livre. Je me suis plus attachée à elle ici que pendant le siège, je ne sais pas pourquoi, mais elle m'a semblé moins lointaine... Plus proche de moi.

 

     Par contre, même si la fin est bien, j'ai eu envie de savoir ce qui s'est passé après. J'ai eu l'impression de quelque chose de ne pas finie... La conclusion est belle, mais tout ne s'arrête pas à ça, si ? Et puis, j'aurai aimé en savoir plus sur George, se qu'il s'est passé entre eux... J'ai un peu l'impression d'être laissée sur ma faim, c'est dommage ! Mais bon, elle était peut-être rendu à l'époque où elle l'a écrite...

 

     Tiens d'ailleurs, ce n'est qu'un détail, mais j'aurais aimé avoir plus de dates ou des rappels un peu plus souvent. Parce que j'ai parfois eu du mal à me représenter les durées... Et je me suis un peu perdue... Au final, le livre raconte combien de temps de sa vie ? Je suis incapable de le dire...

 

Une seconde partie vraiment passionnante !

 

16/20

Mon arrivée à Vienne n'avait frappé personne... Nous marchions dans les rues, moins sensibles à une pluie excessive qu'au regard cruel du garçon de café nous révélant que les schillings achetés à notre guide étaient faux. Maman lui avait laissé sa dernière bague et, maintenant poussés par la crainte, nous courions presque, mais vers une destination inconnue.

page 131

 

Autres livres lus du même auteur :

☺ J'ai quinze ans et je ne veux pas mourir [mon avis]

 

     Il n'est pas si facile de vivre a été écrit par Christine ARNOTHY, auteur d'origine hongroise. Il a été publié pour la première fois en 1957. Mon édition le regroupe avec la première partie de son autobiographie : J'ai quinze ans et je ne veux pas mourir. Publiée en 2002 par l'édition Fayard, elle compte 330 pages, mais seul 211 pages composent ce roman.

Partager cet article

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans historique autobiographie
commenter cet article

commentaires

Bienvenue

Bienvenue à tous dans ma salade de livres, de films et de séries !

Je vous souhaite une bonne visite et plein de découvertes.

 

  ■■■

 

Tous les textes, sauf précisions, sont de moi-même.

Si vous les utilisez, veuillez me prévenir, et mettre un lien vers mon blog,

merci.

 

  ■■■

 

Bonne lecture à tous !

Recherche

Je suis aussi sur :

 

http://www.gizmodo.fr/wp-content/uploads/2011/06/Facebook.pnghttp://4.bp.blogspot.com/_g1RImRRq-Y0/TOE25eNE3CI/AAAAAAAAAOE/buOSsMTjxoQ/s1600/LIVRADDICT-LOGO.pnghttp://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-snc4/195793_165956200122587_2674852_n.jpghttp://f3.img.v4.skyrock.net/f3c/bi1-plus-k1-passion/pics/2675550942_small_1.jpg