Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 09:00

Résumé :

    Guenièvre est la fille d'un roi de Bretagne. Alors que son père est sur le point de mourir, il la confit à sa tante pour qu'elle apprenne à lire, écrire, compter, broder en compagnie de sa cousine Elaine. Mais Guenièvre est unique, en plus de son incroyable beauté, de ses compétences hors pair de cavalière, elle est le sujet d'une prophétie : "elle deviendra la première dame de Bretagne, mais trahira son époux". En attendant, elle n'a que 7 ans et le roi se meurt sans héritier, à moins que son fils disparu ne réaparraisse...

Qui va-t-elle épouser ?

 

Avis :

    J'ai toujours bien aimé l'histoire, donc les livres qui racontent une période précise avec des personnages connus m'ont toujours fait envie. La légende d'Arthur est célèbre, pourtant je dois dire qu'à part la version de disney, je ne la connaît pas très bien. Ce livre était donc l'occasion pour moi de la (re)découvrir ! Je dois dire que j'ai bien aimé !

 

     Je vais être franche, j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, mais je pense que c'est surtout dû au fait que je n'avais pas beaucoup de temps, plus qu'à un manque d'envie. Passée les 100 premières pages et la fin de mon stage, j'ai dévoré les 600 dernières pages. C'est vrai que certains passages sont restés un peu longs, mais globalement, j'ai été hapée par le récit ! Un pur délice !

 

   Pour les personnages, je les ai bien aimés. Arthur, Guenièvre et Lancelot sont vraiment géniaux. Quelle force ils ont pour supporter et accepter ce qui leur arrive ! [J'ai un mal de chien à croire qu'Arthur accepte les sentiments de Guenièvre et Lancelot sans rien dire...]. Elaine est épatante mais c'est fou ce qu'elle peut m'énerver ! Je ne l'a supporterais pas une seconde si je l'avais en face de moi ! En tout cas, j'ai hâte de retrouver tout ce petit monde dans le second tome.

 

     Pour la crédibilité, je dois dire que globalement ça m'a convaincue. Mais je pense que c'est surtout parce qu'il s'agit d'une légende, on se doute bien que tout ne s'est pas déroulé ainsi, je ne suis même pas sure que les personnages soient véridiques ! En tout cas, si c'est vrai tant mieux, sinon, c'est un très beau conte !

 

     La fin est sympa, j'avoue qu'elle m'a un peu mise hors de moi, surtout en ce qui concerne Elaine ! Mais une chose est sure, j'ai hâte de lire le second tome. Il y aura beaucoup plus d'actions, enfin je pense ! Mais bon, le suspense était déjà bien présent dans ce tome, surtout dès l'arrivée de Lancelot et d'Arthur !

 

Vraiment bien !

 

15/20

 

Lu pour le challenge Lire sous la contrainte, session 22 [ma participation]

Lu pour le challenge Le jeu des 7 familles [ma participation] → la fille Gropavé

Lu pour le challenge des 170 idées [ma participation] → n°148 (le meuble derrière)

Lu  pour le challenge New PAL 2015 [ma participation]

- Cette nuit naîtra une fille qui gouvernera le plus puissant en ces terres.
Ses paroles ne rencontrèrent que le silence. Le roi, mon père, la fixait intensément.
- Elle sera la plus belle femme que le monde ait connu et la plus haute dame de tous les royaumes de Bretagne. Son nom vivra dans les esprits des hommes pour les siècles des siècles. A travers elle, vous accéderez à la gloire...
Soudain, elle s'interrompit et passa sa langue sur ses vieilles lèvres desséchées, craquelées. L'un des convives osa lui tendre une coupe de vin parfumé aux épices. La sorcière la but.
- Mais elle ne vous apportera que des peines, mon roi, avant que de vous apporter un peu de joie. Aimée des rois, elle trahira son seigneur et se trahira elle-même. Le sort qui sera le sien, nul ne l'enviera. Elle sera la blanche ombre couronnant la plus illustre gloire de Bretagne.

Pages 16 et 17

 

    L'enfant reine est le premier tome de la saga Guenièvre écrite par Nancy McKENZY. Il vient des Etats-Unis et son titre original est Queen of Camelot, book 1 : The child Queen. Il a été traduit par B.J Willis. Il a été publié pour la première fois en 1994 et réédité en 2006 par l'édition France Loisir dans l'édition Fantasy. Il compte 733 pages.

Repost0
17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 09:00

Résumé :

    Marie-Antoinette s'habitue doucement mais surement à la vie publique de Versailles. Mais la tension s'installe entre la dauphine et le roi, en faisant le choix d'ignorer la maîtresse du roi. Mesdames ont ainsi réussi à mettre dans le camp des Anti-Du Barry, le dauphin et la dauphine. La situation ne peut pas perdurer, une telle mésentente au sein de la famille royale entache leur réputation.

Comment retablir la situation sans que Marie-Antoinette ne perde la face ?

 

Avis :

     Je ne me souvenais pas vraiment de ce livre, pourtant, je l'ai lu quand j'étais au collège. J'avais bien aimé le premier tome quand je l'ai lu il y a quelques semaines, c'est pourquoi je n'ai pas tardé à emprunter le second tome. J'ai de nouveau bien aimé, même si cet épisode de la vie de Marie-Antoinette est bien connu, c'est un plaisir à redécouvrir !

 

     Le suspense est là, d'une certaine manière. Je savais comment ça allait terminer, mais pourtant j'avais toujours envie de connaître la suite. Ce livre est vraiment bien écrit en plus, les phrases sont tournées d'une manière franchement sympathique. Et puis, il n'y a pas de problème de crédibilité pour ce qui est de l'histoire de Marie-Antoinette. Il n'est question que de ce que les autres pensent qu'elle ressent et non directement de sa vision des choses. Du coup, ce roman n'en est que plus captivant !

 

     J'aime bien les personnages, même si j'ai un peu de mal avec le couple des dauphins. Je trouve que pour des futurs souverains, ils sont un peu trop manipulables et naifs. Je sais qu'ils sont jeunes, mais quand même ! Dans un sens, je me dis que si les vrais dauphins étaient comme ça, ce n'est pas étonnant que leur popularité et leur réputation est autant chutées ! Vermont me plait beaucoup. J'apprécie qu'il se soucie de Marie-Antoinette et du dauphin sans arrière pensée. Madame de Noailles m'a aussi bien plu. Elle est beaucoup moins hautainte que dans le premier tome ! Mme Du Barry m'a l'air sympathique aussi. J'aime bien la vision qu'elle n'est pas une garce. C'est rare, habituellement, c'est tout le contraire !

 

     La fin est sympa, même si bien sûr on s'y attend. Il était prévisible que ça finirait ainsi. Et elle est très bien racontée. Si Marie-Antoinette a réellement agi ainsi, je trouve qu'elle a très bien joué. On s'avait qu'elle allait cédé, mais la question restait quand et comment ! Du coup, d'une certaine manière, le suspense reste à son comble. Par contre, je suis déçue d'une chose qui n'a rien à voir avec ce tome. J'ai découvert que la saga n'était qu'une trilogie. Ce qui sous-entend donc que toute sa vie ne sera pas racontée, et donc que ses années de règne et sa chute ne seront pas expliquées... Je trouve ça dommage, parce que les premiers tomes étaient vraiment intéressants...

 

Très intéressant !

 

16/20

 

Lu pour le challenge des 170 idées [ma participation]  n°59 (un chapeau)

La favorite croisa le regard de Marie-Antoinette et salua d'une gracieuse inclinaison de la tête. Puis elle baissa lentement les paupières, comme pour remercier du muet hommage qu'elle recevait. Elle adressa à la jeune fille un sourire plein de gentillesse, de souhaits de bienvenue et d'amitié offerte.
Marie-Antoinette, charmée, sourit et salua en retour. Elle se pencha vers Mme de Noailles, assise à côté d'elle, et demanda à mi-voix :
- Comment s'appelle cette dame ?
- C'est Mme du Barry, Altesse, répondit la première dame d'honneur.

page 17

 

Autres livres lus d'Anne-Sophie SILVESTER :

☺ Marie-Antoinette, tome 1: Le jardin secret d'une princesse [mon avis]

 

  À la cour de Versailles est le second tome de la saga Marie-Antoinette écrite par Anne-Sophie SILVESTRE. Il a été publié pour la première fois en 2007 par l'édition Flammarion. Il vient de France. Il compte 342 pages.

Repost0
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 09:00

Résumé :

    Alice vit à Londres avec son père et sa tante. La campagne et elle, ça fait feux. C'est pourquoi aux premières rumeurs de peste, elle a refusé de se réfugier chez son oncle. Elle n'y croit pas, après tout, son quartier est sain et sauf, à moins que...

Va-t-elle pouvoir s'enfuir à temps ? Va-t-elle tomber malade ? survivre ? et ses proches ?

 

Avis :

     Je sais que la peste à tuer des millions de personnes, cela dit, je dois dire que ça n'a jamais été un sujet qui me passionnait. Pourtant, à la bibliothèque, quand j'ai vu ce livre et la manière dont il est rédigé sous forme de journal, j'ai trouvé l'idée vraiment sympa. A tel point, que j'ai cherché d'autres livres de la même collections. Autant j'ai été déçue des deux autres romans, autant celui-ci, je l'ai beaucoup apprécié !

 

     Alice Paynton n'a jamais existé, du coup il n'y a aucun problème pour la crédibilité. Ses sentiments sont plausibles par rapport au contexte, donc ce qui est raconté à pu se passer... Alors que dans le cas de Sissi ou de Marie-Antoinette, il était difficile de juger si les émotions racontées étaient réellement celles de ces personnages historiques ! Enfin bref, du coup, le principal défaut des autres romans n'est plus d'actualité pour celui-ci !

 

     J'ai de plus, trouvé le texte assez complet, on voit son scepticisme face aux rumeurs, puis ses peurs, ses combats, sa fuite... Du coup, on a une vision assez globale de la situation. Les parcours de ses voisins sont différents, sans oublier son oncle qui vit l'épidémie en dehors de la ville, tout ça apporte encore plus d'éléments ! Je ne voit pas trop ce que l'on aurait pu dire de plus. Cela dit, je suis surprise par l’incendie de Londres, j'ai eu l'impression que les personnages ne ressentaient pas de peur, seulement le désespoir de tout perdre... C'est étrange, parce que si ma ville était la proie des flammes, je ne resterais pas franchement de marbre...

 

     Pour les personnages, j'ai beaucoup aimé Alice et sa famille. Le seul petit truc que je pourrais trouvé, c'est que je l'ai trouve bien mure et adulte pour une jeune fille de seulement 13 ans... Mais j'ai apprécié son caractère et sa personnalité. Sinon, les autres "petits" personnages sont intéressants, mais j'avoue que j'ai parfois eu du mal à me souvenir qui était qui, comme Luke, par exemple... Ils passent et repartent, du coup, je mélangeais un peu tout le monde. Cela dit, ce n'est pas très grave !

 

     J'aime bien la fin, elle est sobre... La peste disparaît comme elle est arrivée... On a le droit à un dernier rebondissement, cela dit, on voit déjà que la vie reprend son cours... Bien sûr, quand je l'ai lu, je me suis dit que ça faisait un peu trop, mais je trouve que c'est une bonne récompense au courage d'Alice... Sa vie n'est pas composée que de galère quand même ! En tout cas, ce tome m'a réconciliée avec la collection, je pense que j'en réemprunterai à condition que ce ne soit pas raconté par quelqu'un ayant réellement existé !

 

Vraiment pas mal !

 

15/20

 

Lu pour le challenge Un mois = une consigne, session mai 2015 [ma participation]

Lu pour le challenge des 170 idées [ma participation]  n°84 (bateaux, pont, maisons)

Bonus : Challenge Gourmand, session 3  [ma participation]

20 mai
Je me suis fait du soucie toute la journée à cause de la peste, et n'ai pas pu me concentrer sur mon crochet. Cet horrible petit col. Je jure que je ne le porterai jamais. Je me suis emmêlée dans les points et j'ai fini par user la patience de tante Nell. J'ai voulu parler de la peste, mais j'ai eu peur de prononcer le mot. Je n'arrive pas à croire que cette calamité fasse des ravages à deux pas de chez nous. Je suis née à Londres et j'y toujours vécu. La peste ne peut pas sévir ici. Imaginez ce qui adviendrait de nous si le roi tombait malade et mourait. Mais Dieu ne le permettra pas. Je veux croire que ces rumeurs sont sans fondement.

page 13 et 14

 

     L'anné de la grande peste, Journal d'Alice Paynton, 1665-1666 a été écrit par Pamela OLDFIELD. Il vient du Royaume Uni et son titre original est The Great Plague, The Diary of Alice Paynton, London, 1665-1666.  Il a été traduit par Alice Seelow.  Il a été publié pour la première fois en 2001 et réédité en 2005 par l'édition Gallimard Jeunesse, dans la collection Mon histoire. Il compte 185 pages.

Repost0
8 mai 2015 5 08 /05 /mai /2015 09:00

Résumé :

   Marie-Antoinette est la quinzième enfant de l'impératrice Marie-Thérèse. Cette dernière est bien décidé à marier l'ensemble des ses filles, tout en concluant des accords avec les autres royaumes. C'est ainsi que Antonia se retrouve fiancée avec le dauphin de France.

Comment va-t-on réagir à son arrivée ? Va-t-elle pouvoir oublier sa chère Autriche ?

 

Avis :

    Depuis toujours, j'adore l'histoire de Marie-Antoinette, alors quand j'ai vu qu'il existait un livre sur elle dans la collection Mon histoire de Gallimard et qu'il était disponible à la bibliothèque, j'ai renoncé à ma règle qui consiste à n'emprunter qu'un livre par mois ! Ce n'est pas que je suis déçue, mais ce n'est pas la meilleure version que j'ai pu lire... Je pense qu'en fait, c'est cette collection que ne me correspond pas !

 

     L'histoire est sympa et relativement semblable aux autres versions écrites ou filmographiques que j'ai lues et vues... Je crois que mon problème vient du fait que je ne me sens pas véritablement concernée par l'histoire. Certes, que ce soit un journal intime, rapproche de l'héroïne, mais d'un autre côté, on vit tout ce qui lui arrive à retardement... C'est dommage, je trouve, parce que les émotions ne sont plus les mêmes et sont beaucoup moins fortes. En plus, autre les grands passages célèbres, la majorité des préoccupations d'Antonia sont frivoles... C'est dommage, surtout qu'en prime, certains passages importants comme le mariage ou leurs difficultés à consommer le mariage auraient pu être évoqués ou développés...

 

     Au moins, les personnages sont sympathiques... J'ai bien aimé Marie-Antoinette. Je trouve qu'elle est très mure pour une enfant de 13 ans... Mais je dois dire que j'ai réellement commencé à l'apprécier à son arrivée à Versailles... Elle s'émancipe de sa mère, ce qui lui fait beaucoup de bien... Le roi n'est pas vraiment vu sous un beau jour ici, et je trouve ça un peu dommage, on le fait vraiment passé pour un vieux gateux soumis à sa maîtresse ! Quant au dauphin, malgré ses boutons, il m'a l'air vraiment sympathique... Au moins cette version montre surtout qu'ils sont pas méchants, mais pas fait pour être souverains...

 

     La fin est sympathique. Le moment où s'arrête le récit est plutôt bien choisi, mais je dois dire que j'aurais préféré que l'histoire continue. Tout le monde sait que malheureusement, les ennuis ne s'arrêtent pas là ! Cela dit, c'est une bonne conclusion et les suppléments historiques, notamment sur la suite de sa vie sont relativement complets.

 

Pas mal, mais sans plus !

 

14/20

 

Lu pour le challenge des 170 idées [ma participation]  n°57 (tête)

Bonus : Challenge Gourmand, session 3  [ma participation]

13 juin 1769
Oh, mon Dieu, ça y est ! Elle est enfin là - la demande en mariage ! Les émissaires personnels du roi Louis XV sont arrivés ce matin. J'ai tout de suite été appelée dans la maison d'été de maman, la Gloriette, où elle travaille pendant les jours les plus chauds. J'ignorais pourquoi j'avais été convoquée. En fait, je pensais que Maria Louisa avait été tout raconter à maman sur notre pique-nique, et que j'allais me faire gronder parce que j'avais joué à me laisser rouler le long des collines ! Mais j'avais à peine posé le pied dans la fraîche salle de réception en marbre que maman s'est levée de sa chaise et s'est précipitée vers moi. Elle m'a écrasée sur sa poitrine et a murmuré :
- Antonia, tu vas te marier ! Tu vas devenir reine de France !

Page 56

 

     Marie-Antoinette, Princesse autrichienne à Versailles, 1769-1771 a été écrit par Kathryn LASKY. Il vient des États-Unis et son titre original est Marie-Antoinette - Princess of Versailles. Il a été traduit par Lilas Nord. Il a été publié pour la première fois en 2000 et réédité en 2005 par l'édition Gallimard Jeunesse, dans la collection Mon histoire. Il compte 222 pages.

Repost0
6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 09:00

Résumer :

     Elisabeth est fille de duc, mais un duc assez particulier qui se moque bien des convenances et pour qui la liberté prime sur tout le reste. Sa sœur Hélène a été choisie pour épouser l'empereur d'Autriche, mais au premier regard, c'est le coup de cœur entre Elisabeth et François-Ferdinand...

Que va-t-il se passer ? Va-t-elle accepter la vie à Vienne ?

 

Avis :

    L'autre jour, j'étais à la bibliothèque en train de choisir un livre, quand j'ai aperçu L'année de la grande peste de Pamela OLDFIELD, de la même édition. J'aime beaucoup ces romans qui racontent de façon simple une période de l'histoire, du coup, j'ai cherché d'autres romans de la même collection et j'ai trouvé celui-ci... Je vais être franche, je suis assez déçue par cette histoire, j'ai du mal à la considérer comme véridique.

 

    L'histoire en elle-même est vraiment sympathique et je pense assez proche de la vérité. Cependant, je ne sais pas pourquoi, mais pendant ma lecture, j'ai été incapable de réellement croire à l'histoire. Je ne sais pas si c'est parce que c'est écrit sous la forme d'un journal intime, mais je n'ai pas arrêté de me demander "Comment l'auteur peut-elle savoir si Sissi a réellement pensé ça ?". Et puis, j'ai trouvé que Sissi avait des réactions assez puériles par moment... Je sais que son caractère était sans doute ainsi, mais je trouve qu'elle ne fait pas toujours jeune fille d'une quinzaine d'années, mais plutôt gamine de 10 ans...

 

    Malgré tout, je l'ai bien aimée. Elle est sympathique, comme le reste de sa famille. Même chose pour François-Ferdinand. Bien sûr je n'ai pas du tout accroché à tante Sophie, mais c'est le personnage autoritaire qui veut ça ! Je trouve cependant dommage que la romance ne soit pas plus présente, ils sont censés avoir un coup de foudre, mais une fois passé le premier bal, c'est toujours la même chose qui revient : bouh il est parti, chouette il revient, il repart... Je trouve que ça tourne un peu en rond.

 

    La fin est pas mal, mais je trouve qu'elle n'annonce pas assez la vie assez "tragique" de Sissi... On voit que sa belle-mère contrôle tout, mais l'histoire s'arrête nette avec la naissance. C'est dommage, ça n'aurait pas été très compliqué de poursuivre un petit peu plus l'histoire ou au moins montré vraiment son malheur, ses maladies à répétitions et son indifférence croissante pour son mari. Je trouve que l'on reste trop dans le positif, alors qu'elle n'a pas vraiment eu une vie facile et rose... C'est dommage !

 

    Cela dit, même si je trouve le "Que sont-ils devenus ?" un peu vague, j'ai apprécié les différents compléments historiques que l'on trouve à la fin du roman. Ça permet d'avoir une vision globale de la situation des éléments à l'époque. Et puis, on comprend mieux certaines "coutumes"... Cela dit, on voit vite que c'est un roman pour enfant, car tous les éléments un peu négatifs sont un peu édulcorés...

 

     Je vais finir par un point positif quand même ! J'ai bien aimé la mise en page et surtout la présentation du roman. Les pages m'ont fait penser à des parchemins et du coup, ça fait assez ancien... Bref, ce que je veux dire, c'est que l'édition a vraiment voulu faire croire à un journal intime et je trouve que c'est bien... En fait, pour être franche, c'est la mise en page qui m'a principalement convaincue d'emprunter ce livre...

 

Bien, mais est-ce la vérité ?

 

13/20

 

Lu pour le challenge Un mois = une consigne, session mai 2015 [ma participation]

Lu pour le challenge des 170 idées [ma participation n°77 (rose)

Bonus : Challenge Gourmand, session 3  [ma participation]

11 août 1853
Rien ne se produit comme nous l'avions prévu. J'essaie de comprendre les événements... mais je n'y réussis pas... Un trouble inconnu a envahi mon coeur comme une nappe de brouillard qui efface tous les repères... un brouillard de bonheur où je cherche en vain l'ancienne Sissi qui était venue à Bad Ischl. On dirait que je viens de naître, que je viens d'ouvrir les yeux sur... quel monde inconnu ? Je ne peux pas démêler mes sentiments... Le regard bleu de François-Joseph ne me quitte pas, j'ai envie de le revoir... et je le redoute en même temps... Est-ce cela l'amour ?

Page 47

 

     Sissi, Journal d'Elisabeth, future impératrice d'Autriche, 1853-1855 a été écrit par Catherine de LASA. Il vient de France. Il a été publié pour la première fois en 2008 par l'édition Gallimard Jeunesse, dans la collection Mon histoire. Il compte 175 pages.

Repost0
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 19:10

Résumé :

     Ivan n'est qu'un jeune paysans, pourtant il va être embauché sur le train impérial transportant la famille royale de Russie. Il va se lier d'amitier avec Anastasia, mais à l'heure où les bolchéviques se rebellent, il va devoir faire des choix...

Anastasia ou sa ferme ? Que va-t-il arriver ?

 

Avis :

J'ai reçu ce livre grâce à un partenariat avec ma soeur, et comme pour le second livre que j'ai reçu (Safran, Blanc, vert), j'étais persuadée que j'allais aimé, parce que je suis une fan de ce genre de roman historique... On a toutes les informations, mais ça reste simple, pour les enfants. Bref, j'ai beaucoup aimé ce livre !

 

L'histoire m'a vraiment captivée du début à la fin. J'avoue que j'adore les histoires sur les familles impériales, donc celle-ci ne pouvait pas me déplaire ! J'ai dévoré ce roman, bon en même temps 100 pages, ça se lit vite ! Mais il y a du suspense, du coup, dès qu'on le commence, on a envie de savoir la fin... Le prologue apporte énormément, car dès le départ, on a plein de questions : Qui est cette femme ? Que veut-elle ? etc...

 

Les personnages sont géniaux... Ivan, Sophia et Anastasia m'ont énormément plu. Ils sont super attachants... J'aurai cependant aimé que Boris soit un tout petit peu plus présent, mais après tout le peu qu'on sait de lui est suffisant pour son rôle dans l'histoire. Je l'ai beaucoup aimé aussi.


 

La fin est vraiment pas mal, j'aurai juste aimé avoir un ou deux indices dessus [qui indique qu'Anastasia se cachait depuis le début à la ferme], mais bon ce n'est pas très grave. J'aime bien les explications et la manière dont c'est raconté, chacun apporte un peu... Je regrète une chose, c'est le dossier historique à la fin qui n'est pas très rempli, c'est dommage, j'aurai aimé retrouvé quelque chose comme dans son autre roman... Là, on n'a que quelques versions, mais ça reste assez irréel... Je ne sais pas trop comment dire, mais dans ma tête ça me donnait l'impression d'être une suite de roman et non la réalité. Cela dit, avoir les photos permet de se rendre vraiment compte que tout ça s'est passé...

 

Vraiment pas mal du tout !

 

17/20

 

Autre avis : Luna

Lu dans le cadre d'un partenariat avec l'auteur.

-Que puis-je faire pour vous être aimable, votre altesse impériale ? Désirez-vous un verre d'eau ? Une part de gâteau ? Une tasse de thé ?
Anastasia soupira et proposera :
-Je n'ai que faire de mon titre. Appelez-moi Anastasia Nikolaïnvna, si vous voulez bien ! Puis elle mit un doigt sur ses lèvres et débuta avec la malice :
-Chut, ne dites rien. Je cherche l’œuf que ma mère a perdu. La police est sur le pied de guerre, mais j'espère mettre la main dessus avant eux. Ça vous amuserait, Ivan, une chasse au trésor en ma compagnie ?

Page 24

 

Autres livres lus du même auteur :

☺ Safran, blanc, vert [mon avis]

 

     Le choix d'Ivan a été écrit par Sophie BELIN. Il vient de France. Il a été publié pour la première fois en 2014 par l'édition Oskar. Il compte 125 pages.

Repost0
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 13:37

Résumé :

     A la veille de l'indépendance, Kate, jeune anglaise de 15 ans ayant toujours vécu sur le sol indien va devoir repartir, quitter ce pays qu'elle aime tant. Cependant, pour elle, il n'en ait pas question. Elle compte bien faire comprendre à tout le monde qu'elle ne partira pas, jamais...

Va-t-elle pouvoir rester ?

 

Avis :

     Je tiens tout d'abord à remercier l'auteur de m'avoir fait parvenir ce livre (et ma soeur Luna, parce que sinon, c'est elle qui l'aurait reçu et pas moi...)... Enfin bref, j'aime bien les livres jeunesses romancés sur des périodes de l'histoire, je trouve qu'ils permettent d'apprendre sans s'en rendre compte et le tout sans s'ennuyer ! Donc, ce livre (et son petit frère Le choix d'Ivan) avait tout pour me plaire !

 

     C'est d'ailleurs le cas, j'ai beaucoup aimé l'histoire... Au fil des pages, on voit l'indépendance, la partition de l'Inde, les tensions entre les différents peuples, les castes indiennes, bref l'histoire de l'Inde dans les années 40. Même si l'histoire de Kate est un peu un hasard, dans le sens où elle ne provoque pas grand chose, mais qu'elle subit, seul petit défaut de ce roman, la lire est un vrai plaisir ! Le suspense est là, jusqu'au bout j'ai attendu de voir comment ça allait finir, si elle allait pouvoir rester ou non...

 

     Les personnages sont franchement sympathiques. Kate et ses amis sont pleins de fraicheur, on voit leur amour pour ce pays... Je trouve qu'ils portent avec eux une leçon de tolérance : quelque soit notre origine, on devrait avoir le droit de vivre dans le pays que l'on aime... Ici leur origine n'ont rien à voir, ce n'est pas parce que Kate est blanche, et anglaise qu'elle n'a pas le droit de vivre en Inde... J'aime ce message transmis par les personnages !

 

     La fin est bien sur attendu, ce n'est pas qu'elle est prévisible, mais c'était assez facile à deviner qu'elle serait comme ça [qu'elle resterait en Inde]. Par contre, j'ai aussi eu des surprises : [le magasin qui brule, ou le retour de sa mère, plus charmante que jamais !] ! J'ai un deuxième petit point négatif, j'aurai aimé que l'épilogue soit un poil plus long. Là, je trouve qu'il est un peu trop superficiel... J'aurais aimé plus de détails !

 

     Cela dit, grâce au petit dossier historique, je ne suis pas restée sur une note négative, au contraire ! J'ai beaucoup aimé retrouvé ces quelques pages, qui récapitule ce qui s'est réellement passé.. Ca permet de donner de la crédibilité et de se dire : ce n'est pas qu'une histoire, ça s'est réellement déroulé ainsi ! Bref, j'adore !

 

Franchement pas mal !

 

16/20

 

Lu dans le cadre d'un partenariat avec l'auteure

Autres avis : Luna

- Je comprends que tes parents aient peur, Kate. Au nom de l'indépendance, musulmans et hindous se sont entretués l'année dernière à Calcutta. Il y a eu des milliers de morts. Chaque partie entend régner sur le pays. Ce n'est pas sage de rester ici tant que la situation est explosive.

page 11

 

Autres livres lus du même auteur :

☺ Le choix d'Ivan [mon avis]

 

     Safran, blanc, vert a été écrit par Sophie BELIN. Il vient de France. Il a été publié pour la première fois en 2015 par l'édition Oskar. Il compte 114 pages.

 

Repost0
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 10:00

Résumé :

     L'abbé Vermont est convoqué à Vienne par l'impératrice d'Autriche. Cette dernière souhaite lui confier l'éducation d'une de ses filles qui va devenir la prochaine dauphine de France. Marie-Antoinette va lui donner du fil à retordre, car elle sait à peine écrire, elle ne parle pas Français, n'aime pas lire et se déconcentre très facilement.

Va-t-il réussir à faire d'elle une parfaite dauphine ?

 

Avis :

     J'avais lu ce livre quand j'étais petite, et j'avais beaucoup aimé. Du coup, depuis quelques mois, quand j'allais à la bibliothèque je regardais s'il n'y était pas, car je n'avais pas eu l'occasion de lire la suite de la saga (je me suis arrêtée au tome 2). C'est avec des livres comme celui-ci que je me rends compte que j'ai vieilli. Ce n'est pas que je n'ai pas aimé, au contraire, mais je trouve qu'il ne va pas au bout des choses.

 

     L'histoire est sympa comme tout, mais je ne sais pas, elle reste superficielle, je trouve. Ce n'est pas que je me sois ennuyée, même si par moment, c'est vrai que j'ai trouvé le temps long, mais je ne sais pas, j'aurais aimé plus de péripéties, de rebondissements... Quand j'y repense, c'est surtout une suite de petites anecdotes, mais il manque quelque chose, qui force le lecteur à vouloir connaitre la suite, le suspense tout simplement. Cela dit, c'est le genre de livre parfais (ou presque) pour les enfants d'une dizaine d'années qui veulent en savoir plus sur la célèbre reine (comme moi la première fois que je l'ai lu :p)

 

     Les personnages sont sympathiques, mais j'avoue que je ne me suis pas trop attachée à eux. Marie-Antoinette est une jeune fille adorable, prête à faire mille bétises, et d'un autre côté tellement mature... Pourtant, je ne sais pas, elle m'a donnée l'impression de n'être qu'un personnage de fiction. Je ne sais pas si je m'explique bien, mais pour moi, un personnage réussi, est un personnage que l'on imagine facilement en chair et en os, et la je dois dire que ni elle, ni l'abbé, ni qui que ce soit d'autres, ne m'a donnée l'impression d'exister réellement... C'est dommage !

 

     La fin est sympa, mais j'avoue qu'elle n'a pas vraiment de suspense... Je veux dire par là que même si j'attendais avec impatience la rencontre, je n'ai pas plus envie que ça de lire la suite. Cependant, je le ferai, parce que je veux connaitre le tome 3 et 4... Mais, il me manque quelque chose, c'est franchement dommage... Mais encore une fois, je pense que la plupart de mes commentaires négatifs proviennent du fait que je suis trop vieille pour ce genre de livres...

 

C'était mieux dans mon souvenir !

 

11/20

- Monsieur Vermont, demanda l'impératrice, savez-vous exactement pourquoi je vous ai prié de venir ?
Non, Votre majesté, répondit l'abbé.
- C'est fort simple. Ma fille Antoinette va épouser le dauphin de France. Or il se trouve qu'elle ne sait rien. Mais alors, ce qu'on appelle : rien.

page 31

Autres livres lus d'Anne-Sophie SILVESTER :

☺ Marie-Antoinette, tome 1: À la cour de Versailles  [mon avis]

 

  Le jardin secret d'une princesse est le premier tome de la saga Marie-Antoinette écrite par Anne-Sophie SILVESTRE. Il a été publié pour la première fois en 2006 par l'édition Flammarion. Il vient de France. Il compte 285 pages.

Repost0
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 10:00

Résumé :

Cléopatre, jeune reine d'Egypte n'a pas la vie facile. Mariée à son frère, elle va devoir redoubler d'ingénueusité pour conserver son trône et rester en vie. Entre conquêtes, amants et intrigues, elle ne sait parfois plus où donner de la tête.

 Comment va-t-elle déjouer les plans de son frère ? Comment empêcher les romains d'envahir l'Egypte ?

 

Avis :

    Je ne sais pas quoi dire de ce livre. J'avais besoin d'un auteur dont le nom commençait par X et que je pouvais facilement lire. Donc, j'ai choisi celui-ci, le résumé m'avait paru prometteur ! J'avais à peine lu 10 pages que je savais que je n'allais pas apprécié ce livre. C'est extrèmement rare que je n'aime pas un livre et que je le sache aussi vite ! J'ai même cru à un moment que je ne le terminerai pas, c'est pour dire !

 

     Je n'ai rien à reprocher à l'histoire. Elle est intéressante, Cléopatre fait partie des personnages historiques mytiques... Non, ce qui m'a gênée, c'est la vulgarité du récit ! Je l'ai trouvé déplacée... Ce n'est peut-être que moi, mais j'ai trouvé les références au sexe trop crues et mal venues, de mauvais genre... Ce n'est pas ce que j'attendais de personnages aussi admirés !

 

     Les personnages m'ont bien plu, mis à part leur vulgarité. Il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. L'ambition de Cléopatre est franchement sympa... Même si la distinction qu'elle fait de ses différents enfants m'a un peu dérangée, c'est surtout sa grossièreté qui m'a agaçée... Même chose pour les autres, César et même Marc Antoine n'ont pas des personnalités qui font rêver (un peu trop égocentrique...), mais leur impolitesse est leur plus gros problème !

 

     La fin est à l'image du reste du roman. Elle est sympa ! Je ne sais pas si l'histoire est véridique, mais en tout cas la fin est tristement célèbre et j'avoue que j'attendais avec impatience le moment où je pourrai enfin fermer ce livre ! Cela dit, c'est bien raconté, même si le suspense n'est pas vraiment là... Vu l'état des personnages, on pouvait facilement arriver à cette conclusion !
 

 

Dommage que ce soit vulgaire  !!

 

8 / 20

 

Lu pour le challenge Un mois = une plume [ma participation]

Lu pour le challenge ABC 2014 [ma participation]

 

Et tandis qu'allongée entre les jambes de ses chevaux, qui en avaient l'habitude et ne bougeaient plus, elle s'endormait enfin, jeune épousée du matin, elle eut encore le temps de se dire qu'il allait lui falloir préparer une flotte et aller à Rome rencontrer Pompée ou César. César peut-être, oui, César, il était plus jeune, elle s'entendrait mieux avec lui. Pompée, lui, connaissait trop son père et son sens effréné des complots politiques qu'ils avaient pourtant semblé partager si longtemps. Et elle sourit, mutine : "Je l'attraperai, celui-là, je me ferai miel, hydromel, louve et petit tigre à la fois. Que les romains cessent de nous étrangler. Tous ces impôts, tout cet or perdu ! C'est du pillage. Moi, Cléopâtre, septième reine d’Égypte, je bâtirai un royaume unique."

Page 18

 

     Mouche-toi, Cléopâtre... a été écrit par Françoise XENAKIS. Il vient de France. Il a été publié pour la première fois en 1986 par l'édition J.C Lattès. Il compte 272 pages.

Repost0
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 16:24

Résumé :

     A la veille de la révolution, le peuple gronde. Au milieu de tout ce remue-ménage : deux jeunes gens vont se rencontrer et tomber amoureux. Ronan, fils de paysans venu à Paris pour retrouver sa liberté, et Olympe, la gouvernante dévouée des enfants royaux. Issus de deux mondes différents, ils ne vont pouvoir s'aimer, sauf si...

Que va-t-il se passer ? Vont-ils pouvoir être ensemble ? Que va provoquer la révolution ?

 

Avis :

     Au moment de la sortie de cette comédie musicale, j'avais apprécié les chansons et les clips, mais je n'avais pas eu l'occasion d'aller la voir. C'est pourquoi, quand j'ai découvert que le cinéma près de chez moi le passait en 3D, j'ai sauté sur l'occasion ! Même si j'ai aimé et que finalement comparé au prix que m'aurait coûté le zénith, j'ai trouvé que ça ne valait pas les 17€ que j'ai payé...

 

     J'ai bien aimé l'histoire, mais elle est finalement assez basique. Et puis, je ne sais pas, elle ne m'a pas vraiment fait rêver. Je n'ai pas vibré au rythme des chansons... C'est comme s'il m'avait manqué quelque chose finalement ! Cela dit, j'ai passé un bon moment et n'ai pas vraiment vu le temps passé !

 

     Je pense que le point fort de cette comédie musicale, ce sont les personnages. Certains sont dramatiques, d'autres sont là pour nous faire rire (et ça marche!) et il y a les personnages principaux, tous deux très attachants ! Par contre, je n'ai pas trop aimé le roi et la reine, je pense que c'est fait exprès, mais ils sont tournés comme des incompétents et je ne suis pas sûre que c'était réellement le cas ! En tout cas, une chose est sûre, j'ai adoré Olympe et Ronan, mais j'ai eu un coup de coeur pour l'exubérance de Ramard et le jeux de ses "valets" !

 

     Les chansons sont sympas, je les ai bien aimé. Après, elles se ressemblent toutes un peu ! En tout cas, j'ai apprécié comprendre ce que les chanteurs disaient. Généralement, ils n'articulent pas et on ne comprend pas tout, mais là ce n'est pas le cas ! Sinon, j'ai apprécié que l'Histoire soit respectée (au moins dans le grande ligne).

 

     Un dernier détail, qui tient plus du fait que ce soit une retranscription filmée : j'ai eu l'impression (autre que la 3D ne servait pas à grand chose), que je ratais plein de choses, parce que par le biais de la caméra, notre regard était fixé ! Le bon côté, c'est que je voyais parfaitement les expressions des comédiens et chanteurs !

 

Pas mal, même si je m'attendais à mieux !

 

15/20

 

     1789, Les amants de la Bastille est une comédie musicale réalisée par Guiliano PEPARINI. Elle vient de France. Elle a été jouée pour la première fois en 2012. Elle dure 2h. On y retrouve les chanteursLouis DELORT (Ronan), Camille LOU (Olympe), Yamin DIB (Ramard), Roxane LE TEXIER (Marie-Antoinette), NATHALIA (Solène), Rod JANOIS (Camille Desmoulins), Matthieu CARNOT (Lazare), Sébastien AGIUS (Robespierre), David BAN (Danton) et plein d'autres encore...

Repost0

Bienvenue

Bienvenue à tous dans ma salade de livres, de films et de séries !

Je vous souhaite une bonne visite et plein de découvertes.

 

  ■■■

 

Tous les textes, sauf précisions, sont de moi-même.

Si vous les utilisez, veuillez me prévenir, et mettre un lien vers mon blog,

merci.

 

  ■■■

 

Bonne lecture à tous !

Recherche

Je suis aussi sur :

 

http://www.gizmodo.fr/wp-content/uploads/2011/06/Facebook.pnghttp://4.bp.blogspot.com/_g1RImRRq-Y0/TOE25eNE3CI/AAAAAAAAAOE/buOSsMTjxoQ/s1600/LIVRADDICT-LOGO.pnghttp://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-snc4/195793_165956200122587_2674852_n.jpghttp://f3.img.v4.skyrock.net/f3c/bi1-plus-k1-passion/pics/2675550942_small_1.jpg