Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 15:11

Résumé : 

    Nitocris et Mérenrê sont les enfants de la première épouse du pharaon Pepi. Ce dernier commence à se faire vieux et prépare sa succession. Mérenrê semble être l'héritier le plus légitime, mais une autre des épouses de son père en a décider autrement. Heureusement, Nitocris pour veiller sur son frère et le conseiller.

Sera-t-il roi ? Quel sera la place de Nitocris ?

 

Avis : 

   Je pense que vous commencez à me connaître et vous savez donc que j'aime beaucoup les biographies romancées. Cette fois, je ne connaissais pas du tout l'héroïne, j'ignorais même son nom... J'ai commencé ma lecture sans apriori et finalement sans trop de doute, car je sais bien que les spécialistes savent peu de choses sur elle... Donc, forcément, on peut lui faire penser et agir un peu de la manière que l'on veut... Il n'y a aucun soucis par rapport à la véridicité, car même sa filiation ou ses actes sont inconnus !

 

    Pour l'histoire en elle-même, j'ai bien aimé. Je ne peux pas franchement dire que j'ai été captivée, car il y a de nombreux passages où je me suis dit "hein, quoi ??". Comme si ce n'était pas toujours très clair... Cela dit, mon plus gros problème vient du fait que la chronologie est assez étrange. J'ai eu l'impression que le temps avançait vraiment très vite. Qu'un an, voire plus s'écoule en quelques pages ne me dérange pas, à condition que ce soit vraiment clair et là ce n'est pas vraiment le cas... C'est dommage ! 

 

     J'ai bien aimé les personnages. Mais je ne trouve pas qu'ils soient très attachants. Nitocris m'a fait l'effet, même petite,  d'être adulte et c'est franchement étrange... Certaines de ces réflexions, notamment vis à vis du sexe et de son frère, donnait l'impression qu'elle avait bien plus que dix ans... C'est vraiment particulier ! Son frère est pas mal, quoi que peu présent. Pour un pharaon, je trouve qu'il ne prend pas assez de décision... C'est dommage. 

 

    Les personnages secondaires sont pas mal. J'avoue que j'ai eu du mal à suivre Baba, c'est d'ailleurs souvent à cause de lui que j'étais perdue au niveau de la chronologie. Et puis, j'ai trouvé qu'il prenait facilement la mouche... C'est assez désagréable et ça le rend bébé... J'ai par contre beaucoup plus apprécié Beket. Elle apporte vraiment à l'histoire, même si je trouve que son double jeu ne dure pas assez longtemps ou du moins n'est pas assez présent ! J'ai hâte de la revoir, car je pense qu'elle aura un grand rôle dans le tome suivant [avec ses prophéties].

 

    Avant de conclure, j'ai encore une remarque. Je trouve le texte assez vulgaire, notamment vis à vis du sexe. Je sais bien qu'au temps des égyptiens, ce n'étaient pas du tout tabou, ni rien, mais j'ai trouvé assez dérangeante la façon dont le sujet revenait tout le temps sur la table... C'est lourd ! Peut-être aurait-il fallu le faire avec plus de tact...

 

   La fin est pas mal. J'avoue que j'ai fini ce livre il y a une semaine et alors que je garde un bon souvenir du reste du roman, les dernières pages sont très floues... Je pense que je lirai la suite, pas parce qu'il y a du suspense, mais j'ai envie de savoir ce qui va se passer maintenant [que Merenrê a été tué]. Surtout que j'ai lu sur wikipédia que Nitocris avait sans doute été la première femme pharaon...

 

Bien, mais finalement sans plus !!

 

12/20

 

Lu pour le challenge Un mois = une consigne, session novembre 2015 [ma participation]

Bonus : Challenge Gourmand, session 4  [ma participation]

La petite fille qui, d'après sa taille, devait avoir l'âge de Beket semblait porter un soleil sur la tête. Selon qu'elle se déplaçait de l'ombre à la lumière, l'astre se transformait tour à tour en cuivre en fusion ou en or liquide. L'étonnement de Baba ne connut plus de limites lorsqu'il s'aperçut que ce précieux métal avait l'aspect souple et laineux d'une chevelure. La princesse arborait un buisson de feu, une véritable toison d'or sur la tête. Était-il possible qu'une femme sur terre possédât une telle couleur de cheveux ? Serait-elle la fille du dieu soleil descendu sur l'Egypte ?

Page 24

 

   La fille aux cheveux d'or est le premier tome de la saga Nitocris, reine d'Egypte écrite par Christian CHAIX. Il vient de France. Il a été publié pour la première fois en 2004 par l'édition Calmann-Levy (Editions n°1). Il compte 264 pages.

Repost0
19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 09:00

Résumé :

     Marie-Thérèse, l'infante d'espagne s'apprête à épouser le roi de France Louis XIV. Elle ne le connaît pas encore, pourtant, elle l'aime déjà. Mais elle va devoir faire face à de nombreuses rivales, car le roi est un grand séducteur.

Va-t-elle réussir à s'imposer face aux maîtresses du roi ?

 

Avis :

    J'aime beaucoup les romans historiques comme celui-ci. Je trouve que c'est une bonne manière d'en apprendre plus sur les grands personnages, comme Louis XIV. Là en l'occurrence, c'est sur sa femme, Thérèse. Je dois dire que je ne la connaissais pas du tout, je ne savais même pas son nom avant de commencer ce livre ! J'ai bien aimé, mais j'ai un peu de mal à y croire...

 

     Le récit m'a paru assez peu crédible, dans le sens où le texte change régulièrement de voix. Par moment, il est à la première personne, dans la tête de Thérèse ou Louis, puis on passe à la troisième personne... C'est assez perturbant ! En prime, le fait que ce soit à la première personne, ça m'empêche d'être vraiment certaine que c'est la vérité... Je veux dire, malgré les lettres, on ne peut pas réellement savoir ce que Thérèse ou les autres pensaient... Mon deuxième problème vient du fait qu'il n'y a pas de sources de citées, autres que celles données en quatrième de couverture... C'est dommage. Je pense qu'un simple commentaire de l'auteur aurait apporté beaucoup...

 

     L'histoire en elle-même est sympa, je n'aurais jamais pensé qu'un mariage arrangé soit aussi heureux. Enfin, je veux dire, le roi et Thérèse semblent vraiment s'aimer. Je regrette cependant, que Thérèse n'est pas un plus grand rôle en politique ou même face à son mari. Elle agit très peu et c'est finalement un récit très passif... Dans un sens, c'est dommage, mais on ne peut pas changer l'histoire ! Et puis, ça reste intéressant !

 

     J'ai beaucoup aimé le caractère de Thérèse. Elle a une sacré force de caractère, c'est dingue la manière dont elle accepte les liaisons de Louis, ou encore la mort de ses enfants. Je n'aurais jamais pensé que ce roi si célèbre qui était à l'apogée du royaume de France ait perdu cinq de ses six enfants légitimes... Mais une chose est sûre, c'est que leur amour et le soutient que le roi lui donne est fabuleux et fait rêver !

 

     La fin est franchement bien. On voit le soutient du roi, jusqu'à la toute fin... Dans un sens, la mort de la reine est très romantique, puisqu'elle meurt lorsque Louis la laisse... Le petit prologue est pas mal, je trouve qu'il donne les éléments importants sur les autres personnages... J'avoue que Louis m'a légèrement déçue en épousant la marquise de Maintenon, et tout simplement en allant voir ailleurs malgré la superbe femme qu'il a !

 

     J'ai un autre regret par rapport à ce roman, je trouve que l'on manque de précision temporelle. J'étais un peu perdue dans les dates, puisqu'il n'y en a quasiment pas. C'est assez difficile de se situer dans ces conditions ! C'est dommage, moi j'avais l'impression que seulement quelques années (et encore) c'était écoulé, alors qu'en fait plus de 20 sont passés... C'est assez désagréable car impossible de vraiment se représenter les événements dans ce cas...

 

Vraiment pas mal, mais ce n'est pas toujours facile d'être certaine que ce soit vrai !!

 

15/20

Soudain, elle voit le cardinal s'approcher des souverains, interrompre leurs conversations languissantes et annoncer :
- Il y a là du côté français, derrière la porte, un inconnu. Il frappe. Il demande qu'on lui ouvre.
Le cœur de la jeune fille fait un bond. Du côté français ? Un inconnu ? Qui ? Comment a-t-il pu se glisser jusqu'ici ? Il y a des gardes partout, elle le sait. Elle les a vu en arrivant. C'est pareil en France. Ils sont disposés au long des berges de la rivière, et en éventail autour de l'accès aux ponts, il y en a même sur la petite pointe de l'île qui regarde vers l'Espagne. Alors, l'inconnu ne peut être qu'un personnage important. Se pourrait-il... ?
Elle remarque le signe de tête de son père qui répond à un sourire de sa tante, et prononce avec dignité :
- Qu'on nous laisse apercevoir cet étranger.
Aussitôt Mazarin entrouvre la porte, juste pour laisser deviner la silhouette d'un jeune homme. Thérèse rougit. Elle le voit. Elle le reconnait. C'est Louis.

Pages 23 à 24

   La femme du Roi-Soleil a été écrit par l'historiennne Jacqueline DUCHENE. Il vient de France. Il a été publié pour la première fois en 2005 par l'édition Jean-Claude Latès. Il compte 300 pages.

Repost0
11 septembre 2015 5 11 /09 /septembre /2015 09:00

Résumé :

   Anika est une jeune fille de Wismar. La Hanse, la ligue des marchands contrôle tout le commerce, elle décide de choisir son camp, celui des artisans. Puis par amour et pour retrouver celui qu'elle aime, elle s'embarquera comme marin. Mais elle devra faire attention au Likedeeler, ces pirates qui partagent avec les plus malheureux les biens volés...

Retrouvera-t-elle Hans ? Que lui feront les pirates ?

 

Avis :

    Je suis déçue par ce roman. Au départ, je n'avais pas très envie de le lire, mais ma sœur l'avait emprunté à la bibliothèque et le résumé avait l'air sympa... Enfin bref, comme il était court, je l'ai commencé. Et bien, malgré ses 200 pages, j'ai mis trois jours avant de le terminer, je n'avais pas envie de le reprendre dès que je m'arrêtais... Il est classé comme roman adulte, pourtant, j'avais l'impression que c'était très jeunesse...

 

     Je crois que c'est ça mon principal problème : l'histoire est trop naïve et gamine... Tout est trop facile, il n'y a pas de suspense. Les gentils triomphent, enfin disons qu'ils ne perdent pas ou du moins ça n'en donne pas l'impression [comme la fuite de maitre Sachs, la tentative d'assassinat échoue, et il décide de partir, pas pour fuir, mais comme s'il réalisait plutôt un vieux rêve...]. Franchement, c'est dommage, et je n'ai pas accroché à cause de cette simplicité et par conséquent du manque de suspense.

 

     Pour les personnages, c'est un peu la même chose... Je les ai bien aimés, Anika, Hanna, Clemens, Hinrik et Hans sont vraiment sympas. Mais je n'arrive pas à me dire qu'ils ont 15-17 ans... Ils m'ont semblé par moment tellement gamins. Je ne sais pas trop à quoi c'est dû, mais je ne trouvais pas leur comportement cohérent avec leur âge supposé... Surtout qu'au Moyen-Age, je suppose que les ados devaient vite grandir...

 

    J'en arrive à mon deuxième problème concernant cette lecture : je n'arrive pas à me convaincre que l'histoire se déroule en plein Moyen-Age... J'ai cette critique en tête depuis le début du roman et je me rappelle que mes profs de français le répétait souvent :  "il ne suffit pas de dire qu'on est au XIVe siècle pour que l'histoire s'y déroule réellement !". Et là, c'est exactement ça... Je ne pense pas qu'il y ait d'anachronismes, mais je ne me sentais pas au Moyen-Age, peut-être plus à la renaissance. Peut-être est-ce dû à l'image, sans doute fausse ou du moins des préjugés que j'ai du Moyen-Age, mais ça m'a dérangée... C'est comme, par exemple, les femmes n'étaient pas vraiment tolérées sur les bateaux à cette époque, pourtant, ni les marins, ni les pirates ne soulèvent la question... Certes elle se déguise en homme, mais vu à la vitesse à laquelle elle est reconnue, ce devait être mal fait !

 

     J'ai failli oublié une chose, ce n'est qu'un petit détail, mais j'avoue que par moment ça m'a agacée. J'ai trouvé que les chapitres n'étaient pas très bien répartis. Ils sont tous très courts, deux, trois pages à chaque fois. Ce qui m'a un peu agacée, ce n'est pas ça, c'est le fait qu'une même "aventure" se déroule par moment entre plusieurs chapitres. Leur répartition m'a paru assez aléatoire, comme si le but était juste de faire de courts chapitres, plutôt qu'un chapitre par action...  C'est surtout à la fin, pour le récit de Hans que ça m'a gênée. A part couper ce qui était en train d'être raconté, ça n'apportait pas grand chose, même pas du suspense... Par contre, la séparation en quatre grandes parties est bien. C'est logique et cohérent !

 

     La fin n'est pas mal, mais je ne sais pas trop quoi en dire... J'aurais aimé qu'on aille plus loin dans le récit, rien que pour voir la réaction de Hans... De plus, je n'arrive pas à comprendre si elle le quitte ou non... D'après le récit, on ne dirait pas, le "nous" est toujours présent. Pourtant, ce roman est une sorte de lettre d'excuses, de pardon, alors si elle reste pourquoi l'a-t-elle écrite ? Et puis, elle dit qu'elle laisse les autres lui expliquer, mais puisqu'il lit la lettre, soit il sait tout, vu qu'elle le lui a écrit, soit, ça ne sert pas à grand chose, vu qu'ils lui ont déjà tout dit... Bref, c'est mal amené, et j'ai du mal à voir l'intérêt du récit... Ou du moins sous cette forme...

 

    Une dernière chose, les dernières pages restent sympa, j'ai beaucoup aimé voir, enfin lire les dernières aventure de Klaus Störtebeker [son exécution en fait]. J'avoue qu'au moment où je l'ai lu, je me suis dit, non du fantastique ! Ça gâche tout ! Mais en réalité, quand on lit les courtes explications à la fin du roman, on découvre qu'il s'agit d'une vraie légende, donc finalement, même si ça semble improbable (à moi, qui aime que tout s'explique), le fait que ce soit un mythe garde la fin et donc l'histoire crédibles... Donc, la fin est vraiment bien !

 

Bof bof... Pas assez de suspense !

 

11/20

 

Autres avis : Luna

Bonus : Challenge Gourmand, session 3  [ma participation]

A ton réveil, tu vas sans doute me détester. Je risque de te perdre à jamais. Pourtant je ne regrette rien. Mes pensées remontent le cours de ma mémoire jusqu'à une époque où je ne te connaissais pas encore.
Là, elles retrouvent la petite fille que j'étais et que j'avais oubliée. A force de te regarder.
Aujourd'hui, je sais que cette petite fille n'a jamais disparu. C'est elle qui a guidé mon geste.

Pages 7 et 8

 

   Les voleurs de vent a été écrit par Roland FUENTES. Il vient de France. Il a été publié pour la première fois en 2008 par l'édition Syros, collection Les uns les autres. Il compte 203 pages.

Repost0
2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 09:00

Résumé :

    Depuis maintenant treize ans, le clan Murray est en guerre contre les Beaton. A l'origine, c'est la naissance du jeune Eric, fruit de l'union adultérine entre la femme de Beaton et le Seigneur Murray père qui provoqua le conflit. Désormais, c'est son enlèvement par Beaton qui déclare la guerre.

    Alors que ses frères tentent de le retrouver, leur armée est mise en déroute et Nigel, le cadet est blessé. Une jeune guérisseuse, pleine de secrets, décide de leur venir en aide, espérant qu'ils lui seraient utile dans ses desseins. L'ainé et seigneur du clan, Balfour la prie de les accompagner pour soigner son frère, mais il l'espère aussi pour le séduire...

Mais en ces temps de guerre, peut-il faire confiance à une étrangère ? Retrouveront-ils Eric ?

 

Avis :

     Je suis friande de ce genre de romance, du coup quand mon père a acheté cette saga, je me suis empressée de la mettre dans ma PAL. Je dois dire que je suis un peu déçue... Je sais bien que ce genre de roman n'est jamais très original, mais là, c'est vraiment archi-classique ! Et puis tout va bien trop vite... J'aurais aimé un peu plus de suspense ou de rebondissements.

 

     Je ne dis pas que je n'ai pas aimé, au contraire, j'ai dévoré ce roman - je voulais le finir en août, ce que j'ai fait puisque je l'ai terminé à minuit le 31... Enfin bref, ça m'a quand même pris une bonne journée. Je juge souvent les livres à mon envie de le reprendre ou non, et dans ce cas, je n'avais pas d'envie irrépressible de le reprendre. Je le faisais parce que je voulais le terminer, mais pas parce que j'en mourrais d'envie...

 

    Ce que je trouve dommage dans ce premier tome, c'est que tout m'a semblé facile. Il n'y a pas vraiment de défis ou de suspense. Pour les batailles, on sait tout de suite s'ils gagnent ou s'ils perdent, même chose pour Maldie. Elle décide de s'enfuir, elle y arrive, et ça m'a donné l'impression d'être un jeu d'enfant... Franchement, c'est dommage, et c'est à cause de ça que je n'ai pas autant apprécier que je l'aurais voulu.

 

     Au moins, les personnages sont sympathiques. Je les ai tous beaucoup aimés, même si je me suis longtemps méfiée de James... Balfour est un poil macho, mais franchement aimable et dévoué pour son peuple et sa famille. Nigel est vraiment bien dans le rôle du prétendant éconduit... J'ai hâte de le retrouver dans le second tome ! Eric est surtout présent à la fin du roman, mais j'ai aimé ses doutes, son courage, il est vraiment charmant pour un enfant de 13 ans ! Pour Maldie, c'est la même chose, je l'ai beaucoup apprécié, mais elle m'a vite refroidie du moins au début, elle semble capable de lire les émotions des gens, mais ça avait quelque chose de magique qui du coup m'a fait douter de la crédibilité de l'histoire... Avec le temps, j'ai plus eu l'impression que c'était de la perspicacité, mais le côté magique est resté...

 

    La fin et surtout Collin m'a beaucoup fait rire... C'était prévisible, bien sûr, mais ça ne pouvait pas finir autrement ! Au moins, convaincre Balfour a été la seule chose difficile à réaliser de tout ce roman ! Je lirai la suite, parce que j'ai beaucoup aimé Nigel et que je veux voir ce qui va lui arriver, mais aussi parce que je les ai à la maison et que je veux savoir ce qui va bien pouvoir arriver !

 

Bien, mais basique !

 

13/20

 

Lu  pour le challenge New PAL 2015 [ma participation]

Lu pour le challenge des 170 idées [ma participation]  n°120 (un rocher)

- Tu vas nous accompagner à Donncoill.
- Serais-je donc votre prisonnière ?
- Non, plutôt mon invitée.
Elle ouvrit la bouche pour riposter, puis se mordit la langue. Le moment semblait mal choisi pour opposer un refus cinglant. Lier son destin à celui de sir Balfour présentait quelques avantages qu'il valait mieux ne pas négliger. Tout comme elle, il désirait en finir avec Beaton et, malgré sa défaite, il possédait encore une armée et les moyens suffisants pour porter un coup sérieux à leur ennemi commun. Sans compter qu'il lui assurerait le gîte et la pitance pendant qu'elle fomenterait ses projets de vengeance.
Les inconvénients ne paraissaient pas moins nombreux, songea-t-elle avec réticence. A l'évidence, une haine tenace divisait les deux seigneurs et Maldie risquait gros si Balfour apprenait le secret de ses origines, ou bien la raison qui l'avait conduite sur la route de Dubhlinn. En acceptant de le suivre, Maldie devrait déguiser la vérité et quelque chose lui disait que sir Balfour n'était pas du genre à tolérer le mensonge. S'allier à lui se révélait déjà plus complexe que prévu.
A mesure qu'elle l'observait, elle pressentit une autre complication. Ce regard de braise luisait d'une éclat qu'elle ne reconnaissait que trop bien. Il la convoitait. Ce qui l'alarmait d'avantage, c'était qu'elle-même partageait cette attirance, un sentiment qui lui était jusque-là inconnu.

Pages 25 et 26

Autres livres lus écrits par Hannah HOWELL :

☺ Les chefs du clan Murray, tome 2 : L'honneur des Highlands [mon avis]

☺ Les chefs du clan Murray, tome 3 : L'espoir des Highlands [mon avis]

☺ Wherlocke, tome 1 : Pouvoirs de séduction [mon avis]

 

    Le destin des Highlands est le premier tome de la saga Les chefs du clan Murray écrite par Hannah HOWELL. Il vient des tats-Unis et son titre original est Murray Familly, book 1 : Highland destiny. Il a été traduit par Rose Solon. Il a été publié pour la première fois en 1998 et réédité par l'édition Milady Pemberley romance en 2014. Il compte 420 pages.

Repost0
21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 09:00

Résumé :

    Diana et Henry file le parfait amour, persuadés qu'ils pourront se marier ensemble, cependant, en vu des ses anciennes fiançailles, il serait peu judicieux de le faire... Surtout que la rumeur selon laquelle Elizabeth ne serait pas morte est de plus en plus virulente. Penelope, quant à elle, est bien décidée à tout faire pour épouser son ancien amant...

Vont-ils pouvoir être ensemble ? Comment démonter la rumeur concernant Elizabeth ? Que va bien pouvoir manigancer Penelope ?

 

Avis :

    J'ai lu il y a maintenant quelques mois le premier tome de cette saga, et je l'avais plutôt bien aimé. Donc, quand j'ai dû trouver des romances pour le challenge un mois = une contrainte, j'ai pensé à ce livre... J'ai une nouvelle fois bien aimé, même si ce n'est toujours pas un coup de cœur... En tout cas, on n'en est toujours pas loin !

 

     Au moins, cette fois, je savais à quoi m'attendre avec le prologue, donc je n'ai pas eu la même réaction que pendant le premier tome, et cette fois, il a attisé mon envie de connaitre la suite ! Mais pour le coup, quand je suis arrivée à la fin, je me suis dit qu'en fait là il dévoilait réellement la fin, même si le dit pas explicitement qui est la fille, je l'avais deviné... [que c'était Penelope, vu qu'Henry n'était pas franchement heureux] Mais bon, ce n'est pas trop grave, parce que du coup pendant toute ma lecture, j'étais impatiente d'arriver à ce passage et de réaliser que je m'étais trompée, ce qui n'a malheureusement pas été le cas  !

 

     L'histoire est pleine de suspense et de complots aussi je dois dire... Il est difficile de lâcher ce roman, parce qu'on se doute que dans les pages qui suivent il va se passer une nouvelle "catastrophe" et donc le suspense n'en est que plus puissant ! L'intrigue ne se déroule pas vraiment comme je l'aurai aimé, mais si ça avait été le cas, il n'y aurait pas eu de suite, donc...

 

     Je suis follement amoureuse d'Henry et de Diana aussi ! Ces deux personnages sont vraiment géniaux, attachants ! Et malheureusement, la vie n'est pas très sympa avec eux, dès que l'on croit que ça s'arrange enfin, il se passe un nouveau truc qui détruit tout et qui le plus souvent s'appelle Penelope ! Et c'est la même chose avec Elizabeth... Par contre, je ne peux pas voir Penelope, elle m'horripile ! Mais cela fait partie de son personnage, mais je ne supporte pas son égoïsme, heureusement, elle n'obtient pas tout ce qu'elle veut [puisque son mariage est quand même un peu raté, entre les commentaires et l'attitude d'Henry !]... J'espère vraiment qu'elle se retrouvera dans une situation tellement embarrassante que toute sa réputation tombera à l'eau dans un prochain tome !

 

     La fin m'a beaucoup surprise, pas par rapport à ce qui est raconté dans l'épilogue [le mariage], puisque je m'y attendais, mais plutôt par rapport à la scène de la gare [et la mort de Will]. Je ne m'y attendais pas et je dois dire que ce passage m'a mise en colère, tellement j'ai trouvé la situation injuste ! Comme si le sort s'acharnait ! Le bon côté, c'est que du coup, je meurs d'envie de lire la suite, pour voir comment les choses vont s'améliorer, ou pas...

 

Quasiment un coup de cœur !

 

17/20

 

Autres avis : Luna

Lu pour le challenge Un mois = une consigne, session avril 2015 [ma participation]

Lu pour le challenge des 170 idées [ma participation] → n°22 (robe)

Lu  pour le challenge New PAL 2015 [ma participation]

Bonus : Challenge Gourmand, session 2 [ma participation]

La voix du révérend continuer à ronronner, mais sur les visages de l'assemblée ne se lisait plus cette gaieté sereine qui les illuminait l'instant auparavant. Un malaise grandissant avaient envahi la classe privilégiée confortablement installée dans son palais d'hiver, au seuil même des épousailles si excitantes de deux de ses membres les plus éminents. Les sourcils étaient levés, les bouches entrouvertes. C'était comme si, soudain, les multitudes citadines qu'ils avaient laissées derrière eux n'étaient pas si lointaines, finalement. Quelque chose s'était passé, qui altérerait à jamais leurs souvenirs des derniers jours de l'année 1899.

Page 14

 

Autres livres lus du même auteur :

☺ The luxe, tome 1 : Rebelles [mon avis]

☺ Tout ce qui brille, tome 1 [mon avis]

 

   Rumeurs est le second tome de la saga The luxe, écrite par Anna GODBERSEN. Il vient des tats-Unis et son titre original est Rumors. Il a été traduit par Alice Seelow. Il a été publié pour la première fois en 2008 et réédité en 2009 par l'édition Albin Michel. Ce tome compte 461 pages.

 

Repost0
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 10:00

Résumé :

     Fanny n'est qu'une simple couturière amoureuse d'un valet, enfin c'était ce qu'elle pensait avant que le père de ce dernier vienne lui expliquer que son Martin était en réalité un vicomte nommé Frédéric.

     Pour en avoir le coeur net, Fanny décide de se rendre au palais royal. Mais là voilà qui se trouve embarquer par le tsar lui-même sur la piste de danse. Elle devient dès lors la principale attraction de la soirée, cette belle inconnue qui pourrait être accusée de trahison si jamais elle était découverte.

Vont-ils découvrir qui elle est ? Comment Frédéric va-t-il réagir ?

 

Avis :

    J'aime bien ce genre de romance historique, c'est d'ailleurs pourquoi je l'ai emprunté à la bibliothèque quand j'ai lu son résumé  - en plus, cela me permet de valider le challenge Un mois = une consigne pour ce mois-ci, car n'ayant pas vraiment de genre préféré, j'ai décidé que ce serait le romance ! -. Je dois dire que je m'attendais un peu à un conte genre Cendrillon, alors que pas du tout. Tout n'est qu'apparence... Je ne sais pas vraiment comment m'expliquer, mais je n'ai pas franchement été emballée par cette lecture.

 

     L'histoire est bien, il n'y a aucun doute là-dessus. J'ai lu ce livre en quelques jours à peine, pourtant quand j'y repense maintenant (quasiment 3 semaines après), je n'arrive pas à me sentir emballée. Au final, il n'y a pas tant de rebondissement que ça et ce qui arrive est assez prévisible. Je pense que ce que je veux dire, c'est que je n'ai pas été surprise par la tournure des événements, même si certains d'entre eux m'ont beaucoup amusée.

 

    Frédéric et Fanny sont mignons, mais j'avoue que par moment ils m'ont agacée. Fanny qui a eu le cran de venir au palais, doute trop, c'est agaçant qu'elle soit toujours en train de... Je n'arrive même pas à trouver les mots ! Elle est toujours en train de se dire "et si jamais ils comprennaient !", mais ça il fallait y réfléchir avant ! Quant à Frédéric, c'est son orgueil qui est agaçant ! Quel andouille à être jaloux de la sorte et puis sa réaction à la fin [il pouvait s'enfuir, mais il a fallu qu'il se batte !]. Bref, c'est dommage, leurs réactions et leur comportement m'a par moment tellement énervé que l'histoire en devenait moins intéressante !

 

    La fin est bien, même si Frédéric m'a agaçé. Cela dit, l'épilogue m'a bien plu... Même si l'histoire en devient un peu trop happy end ! [tout le monde qui débarque sans lui repprocher quoique ce soit.] Le dernier paragraphe m'a un peu prise au dépourvu, mais pourquoi pas ! En plus, comme la page suivant était une pub pour le second tome, cela prouve que les ennuies ne sont pas finis ! Je pense que je lirai le tome 2, si je le trouve à la bibliothèque, sinon tant pis !

 

Pas mal, mais les personnages principaux sont un peu agaçants !

 

14/20

 

Lu pour le challenge Un mois = une consigne, session février 2015 [ma participation] -> romance (historique)

- Vous êtes nerveuse ?
- Un peu.
Fanny regardait des milliers de lueurs qui les entouraient. La vérité était là, toute proche. Elles tombaient des lustres, elle éclatait sur tous les diadèmes, elle flânait sur les lèvres de cet inconnu qui n'était pas seulement en général.
- Ne vous en faites pas.
La vérité envahissait l'espace, elle est gorgeait chaque note de musique et, il maintenant qu'elle était si proche, Fanny ne savait plus si elle voulait l'entendre.
- Ils ne diront rien.
Les basses avaient fait leur entrée, il était temps de danser. L'homme donna une impulsion du bras, elle suit. En même temps que les lumières se mettaient à tourner, elle devenait un peu plus floues. Les yeux de Fanny s'étaient mouillés, elle ne savait pas bien pourquoi.
- Ils ne risqueront pas la moindre remarque.
Les violoncelles, répondant aux basses, s'attardaient sur les temps faibles ; les violons lançaient des doubles-croches. La clarinette avait repris le thème musical.
- On ne rit pas du tsar Alexandre.

Pages 30 et 31

 

     Intruse est le premier tome de la saga  Intruse écrite par Nicolas JAILLET. Il vient de France. Il a été publié pour la première fois en 2010 par l'éhdition Hachette. Il compte 236 pages.

Repost0
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 10:26

Résumé :

    Sophie est une jeune fille de bonne famille qui malheuresement a le don d'attirer les scandales. Elle est spontannée, il jamais il ne lui serait venu à l'esprit que courir dans les bas quartier pour retrouver un bracelet, pouvait être mal interprêté par les autres.

     Simon, quant à lui, l'a toujours protégé, même s'il ne supporte pas son comportement. Il est pourtant bien décidé à faire d'elle sa femme, afin d'avoir accès à tout le charbon qu'il veut. Persuadé que l'affaire va vite se régler, il ne va pas être au bout de ses surprises !

Va-t-elle récupérer son bracelet ? Va-t-elle accepter la demande en mariage ? Que va penser Simon de ses agissements ?

Avis :

    J'étais tombée un peu par hasard sur ce roman dans une boutique de livres d'occasion et je dois dire que je n'ai pas hésité longtemps avant de l'acheter. J'adore ce genre de livres. Les romances dans les temps passés me font rêver, même si généralement les hommes m'agacent à se croire tout permis ! Simon ne fait malheureusement pas exception à la règle, mais j'ai quand même beaucoup aimé ce roman !

 

    L'histoire est sympa et même si elle est finalement très prévisible, je me suis bien amusée à la découvrir. Sophie a toujours un geste ou un comportement surprenant. Tout est possible avec elle et du coup l'histoire est sans cesse renouvellée. Cela dit, dans un autre sens, j'ai eu l'impression, vers le milieu de ma lecture, de commencer à tourner en rond.C'est toujours un peu la même chose : Sophie cherche son bracelet, Simon la trouve, la gronde, parfois couche avec, et pour finir elle refuse le mariage, puis revient à la raison et l'accepte avant que tout recommence. Ce schéma a eu lieu au moins 3, voire 4 fois ! Ca finit par lasser !

 

     Les personnages cependant sont attachants. Même si Simon m'a profondément agacée au début du roman, j'avoue que je me suis laissée charmer par lui. Un peu comme Sophie, et comme elle, je ne manquais pas de m'indigner de certaines de ses paroles du genre "je suis ton fiancé : plis toi à ma volonté !". Bref, tout ce que je ne supporte pas. Sophie par contre, m'a énormément plu dès les premières pages, on voit tout de suite que malgré toutes ses bonnes volontés, elle est trop spontannée pour s'éviter les scandales ! Toby et sa soeur m'ont aussi beaucoup plu, comme Sophie, je me suis beaucoup attachée à eux ! La famille de Sophie est aussi très sympathique. Bref, j'ai adoré les personnages !

 

    Je ne sais pas quoi dire de la fin. Je me souviens m'être dit "Merde, ça peut pas finir comme ça, Simon va au moins..." [la défendre de toutes ses rumeurs]. Et finalement, c'est ce qu'il fait. Mais même si je l'avais imaginé, je n'y croyais pas, c'est pourquoi, j'ai été surprise par le dénouement. C'est étrange de dire ça comme ça, mais je ne m'y attendais pas, vous savez, c'est comme dans titanic, on espère toujours que Jack va s'en sortir, alors que l'on sait que ça ne peut pas être le cas. Et bien là, c'est un peu pareil, j'espèrais que Simon le fasse, même si je ne l'en croyais pas capable... C'est d'ailleurs dans ces dernières pages qu'il m'a véritablement séduite, après être passé pour un sale égoîste, il surgit sur son cheval blanc (ou presque !) !

 

Des personnages et une histoire super, même si elle tourne un peu en rond au milieu !

 

17/20

 

Lu pour le challenge Un mois = une consigne, session janvier 2015 [ma participation]

Lu pour le challenge Un mois = une plume [ma participation]

Lu dans le cadre du challenge ABC 2015 [ma participation]

Lu dans le cadre du challenge New PAL 2015 [ma participation]

Elle était hélas coutumière de ce genre d'incidents. Simon la connaissait depuis qu'elle était enfant, et il la considérait visiblement toujours comme une sale gamine de douze ans prompte à se cacher dans les buissons et à tomber au fond des lacs. Ces derniers temps, il ne lui adressait plus la parole que la réprimander ou lui faire des reproches. Il semblait incapable de comprendre qu'elle était une femme, désormais. Après tout, cela serait bientôt quatre ans qu'elle avait accompli ses débuts en société.
Non pas que tout ceci une quelconque importance, puisqu'il la considèrerait jamais comme autre chose qu'une embarrassante connaissance. Une sœur, tout au plus. Les inclinations de Simon allaient aux jeunes matrones voluptueuses, aux veuves sophistiquées du beau monde. Il n'avait que faire d'une demoiselle maigrelette à lunettes qui ignorait tout des arcanes de la bonne conduite. Elle n'avait qu'un point commun avec celles à qui il comptait fleurette : elle éprouvait pour lui une véritable adoration.
Mais contrairement à elles, elle pouvait s'enorgueillir de savoir le cacher.

page 31

Autres livres lus de Vanessa KELLY :

☺ A la poursuite du marquis [mon avis]

 

      À la poursuite du comte a été écrit par Vanessa Kelly. Il vient des États-unis et son titre originale est Sex And The Single Earl. Il a été traduit par Marie Perrier. Il a été publié pour la première fois en 2010, et republié en 2014 par les éditions Milady Romance. Il compte 498 pages.

Repost0
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 13:51

Résumé :

  Duncan est le guerrier le plus féroce de son clan, toujours accompagné de sa hache, on le surnomme le Boucher. Alors qu'il est décidé à tuer dans sa chambre Bennett, il tombe nez à nez avec la fiancé de ce dernier. Amélia n'a pas la langue dans sa poche et un sacré caractère, pourtant Duncan ne va pas la tuer, mais plutôt l'enlever.

Vont-ils se supporter ? Comment va réagir Bennett ?

 

Avis :

    J'aime beaucoup ce genre de lecture et c'est pourquoi quand j'ai trouvé ce livre en rangeant la maison, je me suis décidée à le mettre dans ma PAL. Il n'y ait pas resté longtemps, car en moins de deux semaines je l'avais commencé. J'ai bien aimé, et je l'ai dévoré, ou plutôt, j'ai eu du mal à le lâcher ! Cependant, ce n'est pas un coup de cœur...

 

    L'histoire est bien, mais le problème, c'est que ce genre de roman ne se renouvelle pas assez à mon goût. C'est toujours un peu la même chose : un guerrier sanguinaire kidnappe une jeune femme pleine de caractère pour assouvir sa vengeance, il y a une forte attirance entre les deux et ils finissent ensemble. Bref, ce que je veux dire, c'est que je n'ai pas été surprise par ce roman, il m'a manqué des rebondissements, ou du moins quelque chose auquel je ne m'attendais pas !

 

   En tout cas, j'ai bien aimé les personnages. Je n'ai pas du tout vu le double jeu de Duncan [qu'il soit aussi le comte]. Je crois que ce sont eux, Amélia et Duncan qui m'ont vraiment fait apprécier ce roman. J'avais bien sûr envie de savoir comment ça allait se terminer entre eux. Les personnages secondaires, les compagnons de Duncan et son frère m'ont aussi beaucoup plu !

 

   La fin est prévisible, mais ça ne m'a pas empêchée de l'apprécier. Il y a un revirement de situation [la capture de Duncan], et donc du suspense. Bien sûr, je me doutais du dénouement, mais c'est toujours agréable d'attendre de voir la façon dont tout va s'arranger ! En tout cas, j'espère que mon père achètera la suite, parce que j'aimerai la lire !

 

Bien, mais ne se renouvelle pas vraiment !

 

14/20

 

Lu pour le challenge Un mois = une plume [ma participation]

Bonus : Challenge Gourmand, session 2 [ma participation]

- Vous n'êtes pas Bennett, dit-il avec un accent écossais à couper au couteau.
- Non, répondit-elle.
- Qui êtes-vous ?
- Amélia Templeton.
Il n'avait pas encore baissé son arme macabre, et elle avait toujours les mains tendues.
- Vous êtes anglaise, constata-t-il.
- Absolument. Qui ose s'introduire dans ma chambre au beau milieu de la nuit ?

Page 14

 

    Captive du Highlander est le premier tome de la saga Le Highlander de Julianne MacLEAN. Il vient des Etats-Unis et son titre original est Captured by the Highlander. Il a été traduit par Sébastien Baert. Il a été publié  pour la première fois en 2011 et réédité par les éditions Milady Pemberley en 2012. Il compte environ 339 pages.

 

Repost0
22 août 2014 5 22 /08 /août /2014 09:00

Résumé :

      Lysbeth est la fille du boureau. Crainte par les autres, elle a aussi découvert le secret d'une trahison qui peut l'ammener droit à la mort. Pour s'enfuir, elle aide un espion écossais à s'échapper de la salle des tortures. Entre eux naît une passion, un désir d'être ensemble... Mais d'abord, ils doivent mettre à jour le complot et rejoindre l'écosse.

Vont-ils y arriver ? Vont-ils pouvoir être ensemble ?

 

Avis :

     Quand j'avais lu le résumé de ce roman dans une boutique d'occasion, j'avais rapidement décidé de l'acheter. Et depuis, il me faisait de l'oeil dans mon placard-PAL. Du coup, je l'ai emporté avec moi en vacances, en me disant que comme ça je le lirai. C'est donc un peu plus de 4 mois après son achat que je l'ai commencé : un reccord pour moi (habituellement ils restent au moins un ans dans ma PAL...).

 

     J'ai beaucoup aimé l'histoire que j'ai dévoré en moins de deux jours. Je n'avais pas vu qu'il faisait plus de 500 pages, je ne l'ai découvert qu'en fin de matiné quand j'ai vu que j'étais déjà à la page 300... Ca a été une surprise, parce que je ne lis pas vraiment vite, pourtant là, les pages se tournaient vraiment toutes seules... Du coup, je n'ai pas été démoralisée par le nombre de pages, ce qui arrive quand je vois que le livre est énorme et qu'il me faudra plusieurs jours avant de le terminer !

 

     J'ai quand même une remarque négative, j'ai trouvé que leur romance ou plutôt leur désir (et les scènes que ça implique) sont trop présentes. L'intrigue autour du complot n'est pas assez développée, surtout au début du roman. J'en avais presque oublié qu'ils étaient poursuivis (mais était-ce le cas?). Enfin bref, je savais que c'était une romance historique « sexy » (d'après la 4e de couverture), mais on donne des pistes au début que l'on a abandonné... Heureusement, elle réapparait au fil du roman !

 

     J'ai bien aimé les personnages. Ils sont sympathiques et attachants. Les héros, comme les secondaires. Ca m'a d'ailleurs valu quelques frayeurs [notamment pour John...]. Mais Broc, Lysbeth, Celeste, Smitt et John, ainsi que Muira et Grand mère m'ont énormément plu. Dommage cependant que nos héros pensent principalement à « forniquer », mais heureusement il n'y a pas que ça !

 

     La fin m'a bien plu, pleine de suspense. Pendant tout le passage en Angleterre je me suis demandée comment ça allait se terminer. Franchement, j'avais la boule au ventre. Malheureusement, elle a disparu avant les dernières pages. Cela dit, l'histoire est sympa. Et les dernières lignes aussi. En plus, on finit par un petit mot de l'auteur, qui insère en quelque sorte son récit dans l'Histoire, grâce à des preuves ou au moins des hypothèses réellement crédible.

 

      Une dernière chose : j'ai bien aimé le caractère historique. En plus, tous les termes peu habituels ou franchement d'époque sont expliqués dans un glossaire à la fin. Du coup, aucun problème de compréhension ! Et une découverte de nombreux jurons plutôt amusant !

 

Franchement pas mal, mais la romance éclipse le reste de l'intrigue !

 

15/20

 

Lu pour le challenge Un mois = une consigne, session juillet 2014 [ma participation]

Un nouveau choc les décida à agir.
Lady Ives se releva d'un bond.
Le prisonnier s'empara de deux dagues qui se trouvaient au sol et les passa à la ceinture qui tenait ses braies de couleur claire.
- Où se trouvent les clés ? Gronda-t-il après une seconde d'hésitation.
Elle se gaussa intérieurement de lui. Cet homme était un nigaud s'il pensait vraiment qu'elle allait le défaire de ses entraves et lui donner un avantage sur elle. Elle n'avait pas besoin d'autres problèmes. Elle en savait trop et avait besoin d'être protégée.

page 16

 

  Un seul désir a été écrit par Kimberly KILLION. Il vient des Etats-Unis et son titre original est Her one desire. Il a été traduit par Mathias Lefort. Il a été publié pour la première fois en 2008 et réédité par l'édition Milady Pemberley romance en 2013. Il compte 525 pages.

Repost0

Bienvenue

Bienvenue à tous dans ma salade de livres, de films et de séries !

Je vous souhaite une bonne visite et plein de découvertes.

 

  ■■■

 

Tous les textes, sauf précisions, sont de moi-même.

Si vous les utilisez, veuillez me prévenir, et mettre un lien vers mon blog,

merci.

 

  ■■■

 

Bonne lecture à tous !

Recherche

Je suis aussi sur :

 

http://www.gizmodo.fr/wp-content/uploads/2011/06/Facebook.pnghttp://4.bp.blogspot.com/_g1RImRRq-Y0/TOE25eNE3CI/AAAAAAAAAOE/buOSsMTjxoQ/s1600/LIVRADDICT-LOGO.pnghttp://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-snc4/195793_165956200122587_2674852_n.jpghttp://f3.img.v4.skyrock.net/f3c/bi1-plus-k1-passion/pics/2675550942_small_1.jpg