Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 avril 2017 2 04 /04 /avril /2017 09:00

Résumé :

     C'est l'anniversaire de Mère-Grand, c'est pourquoi Monsieur Lapin a fait une belle galette. Et s'il rajoutait un peu de ces épices : la poudre d'escampette ? Sauf que du coup la galette est bien décidé à ne pas se faire manger, ni attraper d'ailleurs !

Arriveront-ils à l'arrêter ?

 

Avis :

   J'ai emprunté ce livre, parce que je cherchais tous les albums contenant des loups et notamment ceux de Geoffroy de PENNART. Bon, il est vrai que dans cet album, le loup apparaît très tardivement, mais, je savais que j'allais m'amuser en le lisant, donc je n'ai pas fait la fine bouche ! Et j'ai eu raison, puisque j'ai beaucoup aimé cette petite histoire !

 

     L'intrigue en elle-même est intéressante, mais finalement assez bateau. Je dois même dire que je n'ai qu'un très vague souvenir de tout ce qui a pu se passer avant l'arriver du loup ! Ce qui fait que je retiens cette lecture et, du moins je pense, que je la relirai peut-être même en classe avec mes futurs élèves, c'est la fin ! Je l'ai trouvé vraiment très très drôle et complètement décalée !

 

      Il y a aussi une forme de poésie dans cet album avec la petite chanson de la galette ! C'est vraiment agréable à lire et du coup, on a tendance à se mettre à chantonner en lisant ! Et puis, les illustrations sont aussi très intéressantes ! Je ne peux pas dire qu'elles soient exceptionnelles, mais elles accompagnent très bien le texte !

 

Une fin génialissime !!

 

16 / 20

 

Lu pour le challenge des 170 idées [ma participation]  → n°26 (galette)

Bonus : Challenge Gourmand, session 6  [ma participation]

 

   La galette à l'escampette a été écrit par Geoffroy De PENNART. Il vient de France. Il a été publié pour la première fois en 2012 par l'édition Kaléidoscope. Il compte 32 pages.

Repost0
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 09:00

Résumé :

     Un petit garçon est bien décidé à faire obéir son chat, parce qu'après tout, c'est son chat personnel et privé réservé à son usage particulier. Enfin, ça, c'est ce qu'il croit, mais son chat est bien décidé à lui prouver le contraire !

Arriveront-ils à un compromis ?

 

Avis :

    Ma prof de lettre nous a proposé de lire ce livre. Je dois dire qu'au départ, je n'étais pas vraiment enthousiaste. La couverture ne m'attirait pas vraiment. Cependant, le titre m'a beaucoup intrigué, mais aussi beaucoup fait rire ! L'histoire est sympathique, simple, mais sympathique ! Bon, cela dit, je trouve l'ensemble un peu long... Je lui ai trouvé des longueurs, même si finalement, je ne vois pas trop comment il aurait pu être plus court...

 

     Une chose est sure, c'est qu'à travers les personnages, on comprend parfaitement la morale de l'histoire. On ne peut pas contraindre ses animaux, mais on peut les aimer ! Bon, sinon, je ne peux pas vraiment dire que je me suis attachée à eux. Ils m'ont fait rire - surtout avec la mise en voix que nous a proposé la prof - mais finalement, je n'ai pas vraiment vécu leur histoire avec eux...

 

Pas mal et plutôt amusant ...

 

14 / 20

 

Lu pour le challenge Des Gages ta PAL, session 7 [ma participation] → un livre ayant moins de 400 pages

 

   Mon chat personnel et privé réservé à mon usage particulier a été écrit par Sandol STODDARD et illustré par Rémy CHARLIP. Il vient des États-Unis et son titre original est >My very own special particular private and personal cat. Il a été traduit par  Françoise Morvan. Il a été publié pour la première fois en 1966 et réédité en 2012 par l'édition Memo. Il compte 48 pages.

Repost0
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 10:00

Résumé :

   Laurent est un petit lapereau curieux qui est bien décidé à grandir. Il commence par dépasser l'arbre, puis la barrière et enfin, il part à l'aventure sans sa maman.

Que va-t-il lui arriver pendant son voyage ? Sa maman ne lui manquera-t-elle pas ?

 

Avis :

   C'est assez étrange, la couverture de cet album me rappelait vaguement quelque chose, mais par contre, je dois dire que l'histoire non. En fait, j'ai découvert qu'on devait l'avoir à la maison, reste à savoir où il a bien pu être planqué ! Je dois dire que j'ai adoré cet album, surtout en lecture à voix haute ! Ça m'a permis de ne pas me précipiter sur les pages suivantes (bin oui, la prof prenait son temps, je n'ose imaginer le sketch si ça n'avait pas été le cas !) et donc de profiter des illustrations !

 

     Le thème est vraiment universel et parle à tout le monde, qu'on soit petit ou grand ! Je dois dire que d'une certaine manière, je me suis moi aussi reconnue en Laurent, puisque soyons franche, je n'ai qu'une envie, quitter la maison de mes parents et partir à l'aventure de la grande vie ! Je me suis même dit qu'il faudrait que je le fasse lire à ma mère pour qu'elle s'identifie à la maman de Laurent et comprenne le message sous-entendu pour les parents : "laisser vos enfants prendre leur indépendance !". Je trouve que c'est une des forces de cet album : il permet aux enfants, comme aux adultes de s'y identifier !

 

    Bon, sinon, pour en revenir à nos moutons, l'histoire est vraiment captivante. Je ne vais pas le nier, elle est aussi assez simple et peut-être un poil attendue, mais avec ces magnifiques illustrations, c'est un régal à lire ! Il y a plein de couleurs et d'une certaine manière tous les éléments semblent réfléchis et être là pour une raison bien précise ! Bref, c'est un super album, que je pense, relirais à mes enfants ou mes élèves !

 

    Juste une dernière chose : autant je n'avais pas accroché avec Le déjeuner de la petite ogresse, autant je suis heureuse d'avoir découvert ce deuxième album de l'auteur ! Je pense que du coup, je n'hésiterai pas à lire d'autres livres qu'Anaïs VAUGELADE a écrit ou illustré... Le fait que ce soit une lecture imposée et que finalement, je n'ai découvert qu'après coup que c'était elle qui l'avait écrit a beaucoup participé à me redonner une bonne image de son travail !

 

Un très bel album !

 

16 / 20

 

Lu pour le challenge Des Gages ta PAL, session 7 [ma participation] → un livre éponyme

→ un livre ayant moins de 400 pages

 

Autres livres lus d'Anaïs VAUGELADE :

☺ Le déjeuner de la petite ogresse [mon avis]

 

   Laurent tout seul a été écrit par Anaïs VAUGELADE. Il vient de France. Il a été publié pour la première fois en 1996 par l'édition L'école des loisirs. Il compte 34 pages.

Repost0
24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 10:00

Résumé :

     Frédéric est un petit mulot qui aime regarder le ciel, rester assis à ne rien faire pendant que les autres travaillent. Pourtant, l'hiver arrivé, il va pouvoir aider tous les autres...

Que va-t-il faire ?

 

Avis :

    Je pense que ma prof doit beaucoup aimé Leo LIONNI, car en deux cours, elle a réussi à nous lire trois de ses livres ! Je crois que cet album est celui que j'ai le moins aimé. L'histoire est intéressante, mais j'avoue que j'ai l'impression de ne pas retenir le bon message en lisant ce livre. Tout ce que je retiens, c'est que finalement c'est une bonne chose de se prélasser et de ne pas aider les autres en travaillant, parce que finalement, l'hiver on ne s'ennuie pas... Personnellement, je trouve qu'il aurait été plus pertinent ou du moins intéressant d'associer le travail et la flânerie.

 

      Bon et puis, pour être franche, je n'ai pas vraiment accroché au personnage de Frédéric. Je ne sais pas trop pourquoi d'ailleurs... J'avoue que je l'ai trouvé fainéant, et finalement, même là fin et son côté poétique n'ont pas réussi à changer cette impression. Et puis, je ne sais pas le côté écoute "religieuse" des autres ne m'a pas vraiment plu... C'est assez particulier... Mais bon, sinon, l'histoire reste sympathique !

 

Pas mal, mais je n'accroche pas à la morale...

 

12 / 20

 

Lu pour le challenge Des Gages ta PAL, session 7 [ma participation] → un livre éponyme

→ un livre ayant moins de 400 pages

→ un livre dont le titre est en un mot

 

Autres livres lus de Leo LIONNI :

☺ Petit-Bleu et Petit-Jaune [mon avis]

☺ Pilotin [mon avis]

☺ Un poisson est un poisson [mon avis]

 

   Frédéric a été écrit et illustré par Léo LIONNI. Il vient des États-Unis et son titre original est Frederick. Il a été traduit par  Adolphe Chagot et Jean Henry POTIER Il a été publié pour la première fois en 1967 et réédité en 1975 par l'édition École des loisirs, dans la collection Lutin Poche. Il compte 30 pages.

Repost0
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 10:00

Résumé :

     Pilotin est le seul poisson noir parmi des milliers de poisson rouge, cependant, c'est aussi le plus rapide. C'est pourquoi, le jour où un gros poisson arrive, il est le seul à pouvoir s'échapper.

Que va-t-il pouvoir faire maintenant qu'il est tout seul ?

 

Avis :

    Comme au cours précédent, le livre qu'avait présenté ma prof de lettre avait été contesté par certains, elle a décidé de nous lire d'autres livres de Leo LIONNI. Je dois dire que je suis moins fan de cet album-ci que d'un poisson est un poisson. J'ai trouvé l'histoire plus facile et finalement moins intéressante. Cela dit, les thèmes sont pas mal : l'acceptation de la différence, la force de l'unité, mais aussi la découverte du monde sous-marin sont intéressants.

 

     Cela dit, je n'ai pas été happée ni par l'histoire, ni par les illustrations. C'est sympa, mais sans plus. Cela dit, j'ai bien aimé le principe de l'empreinte. Je trouve que ça apporte pas mal de nuances. Et en plus, c'est facilement exploitable en classe (oui, je sais je ramène tout à l'enseignement, mais après tout, c'est pour avoir plein d'idées que je lis des albums !). J'aime beaucoup par ailleurs les dernières pages, même si je trouve le commentaire de Pilotin le rend assez égoïste, ce qui m'a un peu cassé mon attachement à lui...

 

Un bel album, mais pas exceptionnel...

 

13 / 20

 

Lu pour le challenge Des Gages ta PAL, session 7 [ma participation] → un livre éponyme

→ un livre ayant moins de 400 pages

→ un livre dont le titre est en un mot

 

Autres livres lus de Leo LIONNI :

☺ Frédéric [mon avis]

☺ Petit-Bleu et Petit-Jaune [mon avis]

☺ Un poisson est un poisson [mon avis]

 

   Pilotin a été écrit et illustré par Leo LIONNI. Il vient des États-Unis et son titre original est Swimmy. Il a été traduit par Agathe Peltereau-Villeneuve. Il a été publié pour la première fois en 1973 par l'édition École des loisirs dans la collection album. Il compte 32 pages.

Repost0
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 13:08

Résumé :

     Zelda est la fille d'une sorcière et elle est pleine de ressources pour faire mille et une bêtises. Sa mère, en partant de la maison, lui interdit d'ouvrir son livre de sortilège. Il n'en faut pas plus à la petite Zelda pour n'avoir qu'une envie : le lire !

Le lira-t-elle ? Quelles bêtises Zelda va-t-elle encore inventer ?

 

Avis :

    Je crois bien que j'avais déjà lu cet album avant de l'emprunter à la bibliothèque, parce que le titre me disait vaguement quelque chose. Par contre, l'histoire, elle ne m'a rien rappelée. En tout cas, même si je le connaissais déjà, j'ai beaucoup aimé cet album. Je l'ai littéralement dévoré. Je l'ai trouvé très amusant et d'une certaine manière assez captivant !

 

     Je trouve l'histoire vraiment très réaliste. C'est toujours quand on nous dit de ne pas faire quelque chose que l'idée arrive que ça pourrait être intéressant de justement le faire. Du coup, j'ai trouvé l'intrigue pleine d'humour et je me suis beaucoup amusée à suivre Zelda dans ses aventures ! Ce personnage est juste génial. Il est vraiment facile, même adulte, de s'y identifier !

 

      Les illustrations sont quant à elles, simples, mais efficaces ! Je trouve qu'elles traduisent vraiment bien le texte et apportent aussi beaucoup en humour. Elles ne sont pas là qu'en support, elles apportent aussi beaucoup. Bref, c'est un plaisir à lire, mais aussi à regarder ! Alors que demander de plus ! Tout ce que je peux ajouter, c'est que je vous le conseille ! Il est vraiment bien :)

 

Un très bel album !

 

16 / 20

 

Lu pour le challenge Des Gages ta PAL, session 7 [ma participation] → un livre éponyme

→ un livre ayant moins de 400 pages

Lu pour le challenge des 170 idées [ma participation] → n°7 (les bouteilles)

 

   Z comme Zelda a été écrit et illustré par Michel VAN ZEVEREN. Il vient de Belgique. Il a été publié pour la première fois en 2002 par l'édition École des loisirs dans la collection Pastel. Il compte 34 pages.

Repost0
18 mars 2017 6 18 /03 /mars /2017 09:30

Résumé :

     Un vairon et un tétard sont amis. Mais voilà que le tétard devient une belle grenouille pouvant sortir de l'eau. Son ami poisson est bien décidé à faire pareil et à découvrir le monde.

Y arrivera-t-il ?

 

Avis :

    Grâce à mon cours sur la littérature jeunesse, j'ai pu découvrir un nouvel auteur. Je ne connaissais pas du tout Leo LIONNI, mais je dois dire que j'ai bien aimé et l'histoire, et surtout les illustrations. L'intrigue est soi est intéressante. Des personnes de ma classe l'ont beaucoup critiquée, parce qu'ils trouvaient qu'elle avait une morale conformiste, mais je ne suis pas d'accord, parce que rien ne permettra au poisson d'aller sur terre. Certes, l'homme n'est pas censé voler et il le fait quand même (enfin, ça lui a quand même pris des millénaires avant d'y arriver), mais ce ne serait pas malin, je trouve de laisser croire aux enfants qu'ils peuvent faire des choses que leur condition humaine ne permet pas.

 

     Les illustrations m'ont beaucoup plu. Je dois dire que je n'avais jamais vraiment fait attention aux techniques utilisées jusqu'à ce cours et je crois bien que c'est la première fois que je vois des dessins aux crayons comme ceux-là ! Je les ai trouvés très frais et agréable à regarder. Sans compter que certains, notamment sur le monde que le poisson imagine en dehors de l'eau sont très amusantes...

 

     Plus que montrer qu'il faut s'adapter à ce que l'on est et que tout n'est pas faisable de part notre nature, je trouve que ce livre a aussi une portée un peu philosophique avec la réflexion que l'on imagine toujours ce que l'on ne connaît pas à partir de ce que l'on connait. Les trois ou quatre illustrations au milieu de l'histoire sont très intéressantes pour ça : les poissons-vaches, les poissons-oiseaux, etc... C'est vraiment intéressant !

 

De belle illustration et des morales intéressantes !

 

15 / 20

 

Lu pour le challenge Des Gages ta PAL, session 7 [ma participation] → un livre ayant moins de 400 pages

 

Autres livres lus de Leo LIONNI :

☺ Frédéric [mon avis]

☺ Petit-Bleu et Petit-Jaune [mon avis]

☺ Pilotin [mon avis]

 

   Un poisson est un poisson a été écrit et illustré par Léo LIONNI. Il vient des États-Unis et son titre original est Fish is fish. Il a été traduit par Adolphe Chagot Il a été publié pour la première fois en 1972 par l'édition École des loisirs. Il compte 27 pages.

Repost0
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 14:50

Résumé :

     Il était une fois deux sœurs. L'une était laide et méchante, alors que l'autre était belle et généreuse. Leur mère préférait largement son aînée car elles partageaient toutes deux leur mauvais caractère. Seulement, une fée est bien décidée à rectifier la situation...

Que va faire cette fée ? Quels en seront les conséquences ?

 

Avis :

    Comme d'habitude, je n'avais pas prévu d'emprunter ce livre. Mais je me suis dit que ce serait intéressant de voir une adaptation du conte de PERRAULT. En plus, la couverture est vraiment sympathique ! Du coup, je voulais voir la manière dont l'illustratrice allait illustrer le texte.

 

     L'histoire n'a pas du être modifiée, enfin du moins je n'en ai pas eu l'impression. Enfin sauf la fin a quand même changé, puisque l'issue est quand même moins cruelle pour la méchante sœur. D'un un sens, c'est dommage, parce que ça ne m'a pas paru aboutie. Malgré tout, l'histoire est vraiment sympathique... Et la morale est vraiment intéressante !

 

      Les illustrations sont franchement pas mal. On a vraiment l'impression d'avoir des tableaux devant soi. Bon, cela dit, j'avoue que je préfère quand les traits sont plus nets, mais globalement c'est très agréable à regarder. En plus, elles correspondent vraiment à l'histoire et finalement correspondent à l'image que je m'en faisait en tête...

 

Une belle adaptation !

 

15 / 20

 

Lu pour le challenge bookineur en couleur, session 3.3 [ma participation]

Lu pour le challenge des 170 idées [ma participation] → n°89 (les roses)

 

Autres livres lus de Charles PERRAULT :

☺ Contes [mon avis]

 

   Les fées a été écrit par Charles PERRAULT et illustré par Sibylle KNAPP. Il vient de France. Il a été publié pour la première fois en 2004 par l'édition Magnard jeunesse. Il compte 47 pages.

Repost0
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 14:10

Résumé :

     Michael Rosen a perdu son fils et il a décidé d'expliquer à tout à chacun ce que l'on peut ressentir lorsque l'on perd un être proche. Il nous propose de le suivre dans son quotidien avec ses bons et ses mauvais jours...

Que ressent-il ?

 

Avis :

    J'ai eu la surprise de découvrir lors de mon premier cours de lettre que la prof nous lirait un, deux, voire même trois albums par cours ! J'étais donc hyper impatiente de découvrir les livres qu'elle nous proposerait - bon cela dit, vu le retard que j'ai pour mes chroniques, je ne suis pas sure d'être autant enthousiasme ! Son premier choix s'est porté sur cet album.

 

    C'est franchement une bonne découverte. Dès les premières pages, j'ai été complètement happée par l'histoire. Mais étonnamment, au bout de cinq/six pages, j'ai commencé à me lasser. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai complètement perdu mon entrain. J'ai eu le sentiment de tourner en rond et que finalement, c'était toujours un peu la même chose...

 

     Une chose est sure, c'est que j'ai adoré retrouver les illustrations de Quentin Blake. J'ai toujours beaucoup aimé cet illustrateur que j'ai découvert petite avec Roald DAHL. En tout cas, les illustrations collent bien au texte, même si je pense qu'elles ont renforcé l'idée de redondance, notamment parce que finalement elles se ressemblent toutes beaucoup...

 

Pas mal, mais redondant...

 

14 / 20

 

Lu pour le challenge Des Gages ta PAL, session 7 [ma participation] → un livre ayant moins de 400 pages

 

   Quand je suis triste a été écrit par Michael ROSEN et illustré par Quentin BLAKE. Il vient du Royaume-Uni. Son titre original est Sad book et il a été traduit par Marie Saint-Dizier. Il a été publié pour la première fois en 2004 et réédité en 2005 par l'édition Gallimard jeunesse. Il compte 32 pages.

Repost0
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 10:00

Résumé :

   Lorsque le roi a vu pour la première fois, il l'a trouvée si fragile et jolie qu'il s'est juré de toujours la protéger et de toujours l'avoir à porter de vue. Cependant, Gamine grandit petit à petit et le magnifique château se transforme lentement en prison dorée...

Comment pourra-t-elle faire comprendre à son père qu'elle veut que ça change ? La laissera-t-il complètement tranquille ?

 

Avis :

    Comme souvent, ce livre ne fait pas parti de ceux que j'avais prévu d'emprunter, mais en fouillant pour trouver un autre album, je suis tombée sur celui-ci. La couverture m'a immédiatement intriguée et du coup, je l'ai sorti du bac pour le feuilleter. J'avais à peine regarder deux ou trois pages que je savais que je l'emprunterai ! Ce que j'ai fait ! Et le pire, c'est que c'est l'un des premiers livres que j'ai lu parmi ceux que j'avais emprunté !

 

     L'histoire est vraiment sympathique. J'ai énormément apprécié l'humour de cet album, que ce soit dans le texte comme dans les illustrations. C'est un vrai plaisir de suivre Gamine et son père à travers toutes ces pages... Je trouve ça vraiment intéressant pour des enfants la façon dont est amené le problème. A travers ce livre, on voit clairement que l'argent ne fait pas le bonheur, mais je trouve qu'on arrive à cette conclusion progressivement, par le biais d'intéressantes réflexions...

 

    J'ai beaucoup aimé les personnages, et je pense que les illustrations y sont pour beaucoup ! Dans un sens, elles sont très simples, voire même épurées, et pourtant elles renferment tellement que ça en est étonnant ! J'ai vraiment adoré tourner les pages et découvrir de nouvelles esquisses au fil de l'histoire ! Elles apportent énormément et je dois dire que j'ai un coup de cœur plus pour elle que pour l'intrigue en général !

 

      La fin est exactement comme je les aime. Elle est actuelle, drôle et en demi teinte ! Tout le monde est content et j'adore ça ! Je dois dire que finir l'album sur une touche comme ça, c'est juste parfait ! Je ne sais pas quoi dire de plus à part que je vous le conseille, que vous ayez ou non des enfants à qui le lire !

 

Un coup de cœur pour les illustrations :)

 

17 / 20

 

Lu pour le challenge Des Gages ta PAL, session 7 [ma participation] → un livre éponyme

→ un livre ayant moins de 400 pages

Lu pour le challenge des 170 idées [ma participation]  → n°6 (biberon, train en bois, ours en peluche, etc)

 

   Gamine et son roi a été écrit par Séverine VIGAL et Claire LE MEIL. Il vient de France. Il a été publié pour la première fois en 2015 par l'édition Sarbacane. Il compte 36 pages.

Repost0

Bienvenue

Bienvenue à tous dans ma salade de livres, de films et de séries !

Je vous souhaite une bonne visite et plein de découvertes.

 

  ■■■

 

Tous les textes, sauf précisions, sont de moi-même.

Si vous les utilisez, veuillez me prévenir, et mettre un lien vers mon blog,

merci.

 

  ■■■

 

Bonne lecture à tous !

Recherche

Je suis aussi sur :

 

http://www.gizmodo.fr/wp-content/uploads/2011/06/Facebook.pnghttp://4.bp.blogspot.com/_g1RImRRq-Y0/TOE25eNE3CI/AAAAAAAAAOE/buOSsMTjxoQ/s1600/LIVRADDICT-LOGO.pnghttp://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-snc4/195793_165956200122587_2674852_n.jpghttp://f3.img.v4.skyrock.net/f3c/bi1-plus-k1-passion/pics/2675550942_small_1.jpg