Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 14:10

Résumé :

     Michael Rosen a perdu son fils et il a décidé d'expliquer à tout à chacun ce que l'on peut ressentir lorsque l'on perd un être proche. Il nous propose de le suivre dans son quotidien avec ses bons et ses mauvais jours...

Que ressent-il ?

 

Avis :

    J'ai eu la surprise de découvrir lors de mon premier cours de lettre que la prof nous lirait un, deux, voire même trois albums par cours ! J'étais donc hyper impatiente de découvrir les livres qu'elle nous proposerait - bon cela dit, vu le retard que j'ai pour mes chroniques, je ne suis pas sure d'être autant enthousiasme ! Son premier choix s'est porté sur cet album.

 

    C'est franchement une bonne découverte. Dès les premières pages, j'ai été complètement happée par l'histoire. Mais étonnamment, au bout de cinq/six pages, j'ai commencé à me lasser. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai complètement perdu mon entrain. J'ai eu le sentiment de tourner en rond et que finalement, c'était toujours un peu la même chose...

 

     Une chose est sure, c'est que j'ai adoré retrouver les illustrations de Quentin Blake. J'ai toujours beaucoup aimé cet illustrateur que j'ai découvert petite avec Roald DAHL. En tout cas, les illustrations collent bien au texte, même si je pense qu'elles ont renforcé l'idée de redondance, notamment parce que finalement elles se ressemblent toutes beaucoup...

 

Pas mal, mais redondant...

 

14 / 20

 

Lu pour le challenge Des Gages ta PAL, session 7 [ma participation] → un livre ayant moins de 400 pages

 

   Quand je suis triste a été écrit par Michael ROSEN et illustré par Quentin BLAKE. Il vient du Royaume-Uni. Son titre original est Sad book et il a été traduit par Marie Saint-Dizier. Il a été publié pour la première fois en 2004 et réédité en 2005 par l'édition Gallimard jeunesse. Il compte 32 pages.

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans Album Contemporain drame Sentiments
commenter cet article
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 22:02

Résumé :

 Adrienne est la fille d'un ambassadeur, mais elle est devenue Jeanne, une gouvernante. Elle s'occupe d'ailleurs de Victor et Agathe , les deux enfants de Michel un richissime veuf. Immédiatement, elle tombe sous le charme de son patron, mais lui ne pense qu'à cette magnifique jeune femme rencontrée lors d'un bal à l'ambassade.

Et si Jeanne était cette jeune femme ? Son patron se rendra-t-il compte de celle qui est devant lui ?

 

Avis :

    J'ai demandé ce livre en partenariat sur livraddict, parce que j'étais quasiment sure que j'allais aimé. Pour être franche, j'adore ce genre de romance ! J'étais donc persuadée que j'allais adoré, malheureusement, c'est loin d'être le cas. En fait, pour être totalement franche, j'ai eu énormément de mal à accrocher à l'histoire. Pour être plus exacte, j'ai eu du mal à accrocher au style de l'auteur... Cela dit je remercie livraddict et l'édition librinova de m'avoir permis de le découvrir !

 

    L'histoire est en sois est plutôt sympathique. Bon, elle ne casse pas non plus trois pattes à un canard, mais elle est agréable à lire. Bon cela dit, j'ai eu l'impression de tourner en rond avec les différents coups de cœur des uns et des autres... Au bout d'un moment, ça devient légèrement agaçant à lire, surtout qu'il ne faut pas se leurrer, c'est prévisible ! J'avoue que j'aurais bien aimé une intrigue un peu plus diversifiée et finalement plus complexe, parce que finalement, l'histoire reste assez simple et superficielle...

 

     Les personnages sont également sympathiques, mais sans plus. Je ne peux pas dire que je me sois particulièrement attachée à l'un d'entre eux... Dans un sens, je les ai trouvés assez superficiels : ils changent d'avis, en l'occurrence de coup de cœur comme des girouettes. Certes Adrienne et Jeanne sont la même personne, mais ce n'est pas une excuse pour que Michel et Vincent veuillent les séduire l'une après l'autre... Et puis, je ne sais pas Jeanne ne m'a pas vraiment plu... J'ai dû mal à la comprendre...

 

     En réalité, mon problème vient surtout de l'écriture de ce roman. Je n'ai pas du tout adhéré. Je l'ai trouvé extrêmement pompeux avec toutes ces références littéraires. Personnellement, ça m'a donné l'impression d'un étalage de confiture inutile. Parfois, les références apportent quelque chose, mais quand il y en a tous les trois paragraphes et qu'au final, elles ne sont ni expliquées ni pertinentes, elles n'ont pas grand intérêts. A la limite, j'aurais préféré avoir en note en bas de page, les explications, parce qu'en plus, c'est complètement indigeste mis comme ça à la fin du roman... Il y a peut-être 10 pages de listage des références, c'est vraiment lourd !!!

 

Je n'ai pas du tout adhéré à l'écriture de l'auteur...

 

10 / 20

 

Lu dans le cadre d'un partenariat livraddict avec la maison d'édition Librinova

Lu pour le challenge Des Gages ta PAL, session 7 [ma participation] → un livre ayant moins de 400 pages

Lu pour le challenge Lire sous la contrainte, session 31 [ma participation]

Bonus : Challenge Gourmand, session 6  [ma participation]

Il me le rendait bien, ou plutôt il me rendait bien mon absence de sourire. Il me faisait penser à Darcy dans Orgueil et préjugés. En revanche, il n’avait pas le physique de Colin Firth, hormis ses beaux cheveux épais et noirs. Plutôt un physique de baroudeur, comme j’aime, avec une belle carrure et une taille moyenne. Il devait être aux alentours de la quarantaine. Il m’aurait peut-être plu s’il avait tenté d’être charmant. Mais pour l’heure, il était assez déplaisant. Je savais qu’il ne fallait pas se fier aux apparences puisque j’avais lu tout Jane Austen, y compris les ébauches et les ouvrages de jeunesse, mais quand même.

De toute façon, je ne le voyais guère, il était constamment en déplacement en Asie ou en Amérique, parfois en Afrique. Il avait le genre d’existence que j’aurais détesté avoir. Je me demandais s’il avait le temps de lire, comme si cela avait de l’importance. Sa mélancolie venait sans doute du souvenir de son épouse, dont le portrait ornait gracieusement presque toutes les pièces dans lesquelles je pus entrer. Je pensai à l’impression qu’éprouve la jeune mariée du roman de Daphné du Maurier, lorsqu’elle trouve des tableaux représentant Rébecca, l’ex épouse, dans tout le château. Sauf que lui, mon patron, devait aimer vraiment sa femme. Peu importait, je n’allais pas le lui demander et je respecterais son chagrin.

page 38

   La gouvernante aux bas bleus a été écrit par Catherine CHOUPIN. Il vient de France. Il a publié pour la première fois en e-book en 2017 par l'édition librinova. Il compte 193 pages.

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans Romance Contemporain
commenter cet article
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 10:00

Résumé :

  On connait tous les contes de Peau d'Âne, du Petit Chaperon rouge ou encore de La belle au bois dormant. On n'a jamais oublier La barbe bleue, Cendrillon ou le chat Botté. Le petit Poucet a bercé notre enfance.

Mais connaissez-vous les versions originales des onze contes de PERRAULT ?

 

Avis :

    J'ai eu la surprise de découvrir à mon premier cours de lettres qu'on allait étudier les contes et plus spécifiquement ceux de PERRAULT et ceux des GRIMM. Évidemment, il a donc fallu que je les achète et que je les lise. Bon, je plaide coupable, pour l'instant, je n'ai lu que celui de PERRAULT.

 

     C'est un peu une redécouverte des classiques pour moi. Je connaissais bien sûr les contes, mais pas dans cette version-là... Pour être franche, je maîtrise plus la version de disney que celle de PERRAULT. En fait, il y en a même que je ne connaissais pas du tout. Dans l'ensemble, ils m'ont tous plu, certains plus que d'autres, mais ils sont tous intéressants !

 

     Dans un sens, ce que j'ai le moins apprécié, ce sont les notices avant chaque conte. Je crois qu'à la limite, j'aurais préféré les avoir après chaque conte, plus pour expliciter la lecture que pour l'annoncer... J'ai aussi beaucoup aimé les morales en vers ! D'ailleurs, ce sont les contes en vers que j'ai préféré ! Je les trouve plus sympathiques que les autres...

 

Des contes super bien écrits...

 

15 / 20

 

Lu pour le challenge Des Gages ta PAL, session 7 [ma participation] → un livre ayant moins de 400 pages

→ un livre dont le titre est en un mot

Lu pour le challenge des 170 idées [ma participation]  → n°137 (chat)

Bonus : Challenge Gourmand, session 6  [ma participation]

Le Conte de Peau d'Âne est ici raconté
Avec tant de naïveté,
Qu'il ne m'a pas moins divertie,
Que quand auprès du feu ma Nourrice ou ma Mie
Tenaient en le faisant mon esprit enchanté.
On y voit par endroits quelques traits de Satire,
Mais qui sans fiel et sans malignité,
A tous également font du plaisir à lire :
Ce qui me plaît encor dans sa simple douceur,
C'est qu'il divertit et fait rire,
Sans que Mère, Époux, Confesseur,
Y puissent trouver à redire.

Page 82

Autres livres lus de Charles PERRAULT :

☺ Les fées [mon avis]

 

   Contes regroupe les 11 contes que Charles PERRAULT a retranscrit. Il vient de France. Il a publié pour la première fois à partir de 1691 et l'intégrale a été éditée en 2006 par l'édition Le livre de poche, dans la collection Les classiques de poche. Il compte 317 pages.

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans Contes Classique
commenter cet article
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 10:00

Résumé :

   Lorsque le roi a vu pour la première fois, il l'a trouvée si fragile et jolie qu'il s'est juré de toujours la protéger et de toujours l'avoir à porter de vue. Cependant, Gamine grandit petit à petit et le magnifique château se transforme lentement en prison dorée...

Comment pourra-t-elle faire comprendre à son père qu'elle veut que ça change ? La laissera-t-il complètement tranquille ?

 

Avis :

    Comme souvent, ce livre ne fait pas parti de ceux que j'avais prévu d'emprunter, mais en fouillant pour trouver un autre album, je suis tombée sur celui-ci. La couverture m'a immédiatement intriguée et du coup, je l'ai sorti du bac pour le feuilleter. J'avais à peine regarder deux ou trois pages que je savais que je l'emprunterai ! Ce que j'ai fait ! Et le pire, c'est que c'est l'un des premiers livres que j'ai lu parmi ceux que j'avais emprunté !

 

     L'histoire est vraiment sympathique. J'ai énormément apprécié l'humour de cet album, que ce soit dans le texte comme dans les illustrations. C'est un vrai plaisir de suivre Gamine et son père à travers toutes ces pages... Je trouve ça vraiment intéressant pour des enfants la façon dont est amené le problème. A travers ce livre, on voit clairement que l'argent ne fait pas le bonheur, mais je trouve qu'on arrive à cette conclusion progressivement, par le biais d'intéressantes réflexions...

 

    J'ai beaucoup aimé les personnages, et je pense que les illustrations y sont pour beaucoup ! Dans un sens, elles sont très simples, voire même épurées, et pourtant elles renferment tellement que ça en est étonnant ! J'ai vraiment adoré tourner les pages et découvrir de nouvelles esquisses au fil de l'histoire ! Elles apportent énormément et je dois dire que j'ai un coup de cœur plus pour elle que pour l'intrigue en général !

 

      La fin est exactement comme je les aime. Elle est actuelle, drôle et en demi teinte ! Tout le monde est content et j'adore ça ! Je dois dire que finir l'album sur une touche comme ça, c'est juste parfait ! Je ne sais pas quoi dire de plus à part que je vous le conseille, que vous ayez ou non des enfants à qui le lire !

 

Un coup de cœur pour les illustrations :)

 

17 / 20

 

Lu pour le challenge Des Gages ta PAL, session 7 [ma participation] → un livre éponyme

→ un livre ayant moins de 400 pages

Lu pour le challenge des 170 idées [ma participation]  → n°6 (biberon, train en bois, ours en peluche, etc)

 

   Gamine et son roi a été écrit par Séverine VIGAL et Claire LE MEIL. Il vient de France. Il a été publié pour la première fois en 2015 par l'édition Sarbacane. Il compte 36 pages.

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans Album Jeunesse Contemporain
commenter cet article
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 10:00

Résumé :

   Franchement, qui peut affirmer n'avoir jamais menti, même sur un tout petit détail, comme sa taille de fringue, ou le fait que son petit ami ne soit pas tout à fait un dieu du sexe ou encore sur son CV. Emma est la reine des petits arrangements de la vérité, sauf qu'elle n'avait pas tout à fait prévu de déballer toute sa vie à un inconnu dans un avion et encore moins à un inconnu qui se trouve être en réalité le big boss de son entreprise.

Comment va-t-il réagir quand il découvrira qui elle est ? Quelles vont être les conséquences de tous ses mensonges ?

Avis :

    Je n'avais pas du tout l'intention d'emprunter de roman quand je suis allée à la bibliothèque la dernière fois, pourtant, j'ai aperçu par hasard ce roman et j'ai immédiatement eu envie de le prendre ! La couverture me plaisait, le résumé me plaisait et je savais que comme l'auteur était Sophie KINSELLA, j'allais en plus me marrer ! Bon, après, j'avais un peu peur de me retrouver avec une histoire assez semblable avec celle de Miss La gaffe que j'ai lu il y a plusieurs années... Dans un sens, le thème est le même, mais la ressemblance s'arrête là !

 

     A ma grande surprise, j'ai littéralement dévoré ce livre. Je m'attendais à une histoire sympa, mais jamais je n'aurais imaginé le lire en une journée ! Impossible de le lâcher, j'ai adoré l'intrigue, elle est captivante. C'est vrai qu'elle est clichée, là dessus, je ne peux rien dire, mais pour autant, l'histoire se dévore. Habituellement, quand c'est trop prévisible, ça m'ennuie, mais là, j'avais envie de voir ce qui allait arrivé aux personnages !

 

     J'ai vraiment adoré Emma. Elle est vraiment comme n'importe qui, quoique ayant menti sur pas mal de chose... J'ai vraiment beaucoup aimé sa personnalité, même si on ne peut pas vraiment dire que l'honnêteté soit son fort ! Jack m'a aussi énormément plu. Je pense que ce sont eux qui ont fait de ce livre un coup de cœur ! J'ai vraiment beaucoup ri en leur compagnie ! C'est un vrai plaisir !

 

     Je pensais avoir immédiatement deviné ce qui allait arrivé à la fin, mais je dois avouer que je me suis complètement trompée sur ce point-là. Je n'avais pas du tout vu venir l'un des derniers rebondissements [à savoir que Jack révèlerai tous les secrets d'Emma en direct à la télé]. L'épisode est génial, mais je trouve qu'il a donné quelques longueurs à la fin. Par moment, j'ai eu l'impression de tourner un peu en rond, dans les dernières pages... Enfin, il y a quand même le happy end que j'attendais !!!

 

Un coup de cœur avec ce livre rempli d'humour !!

 

18 / 20

 

Lu pour le challenge Des Gages ta PAL, session 7 [ma participation] → un livre éponyme

Lu pour le challenge Lire sous la contrainte, session 31 [ma participation]

Lu pour le challenge des 170 idées [ma participation] → n°37 (clé)

Bonus : Challenge Gourmand, session 6  [ma participation]

L'avion tombe en piqué et, horrifiée, je m'accroche à la main de l'Américain.
- On va pas s'en sortir. Je le sais. C'est fini. J'ai vingt-cinq ans, bordel ! Je ne suis pas prête. Je n'ai rien fait. Je n'ai pas eu d'enfants. Je n'ai sauvé la vie de personne... (Je jette un coup d'œil à l'article "Les 30 choses à faire avant 30 ans".) Je n'ai pas escalader de montagne, je ne me suis pas fait tatouer, je ne sais même pas si j'ai un point G...

page 34

 

Autres livres lus du même auteure :

☺ Des vacances inoubliables [mon avis]

☺ L'accro du shopping, tome 1 : Confessions d'une accro du shopping [Mon avis]

☺ L'accro du shopping, tome 2 : L'accro du shoping à Manhattan [Mon avis]

☺ L'accro du shopping, tome 3 : L'accro du shopping dit oui [Mon avis]

☺ Samantha, bonne à rien faire [Mon avis]

Très chère Sadie [mon avis]

 

   Les petits secrets d'Emma a été écrit par Sophie KINSELLA. Il vient du Royaume-Uni et son titre original est Can you keep a secret ?. Il a été traduit par Daphné Bernard. Il a été publié pour la première fois en 2005 et réédité en 2009 par l'édition A vue d'œil, dans la collection 16/17. Il compte 470 pages.

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans Contemporain Chick-Lit Romance
commenter cet article
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 10:00

Résumé :

     Voilà enfin arrivé le temps de la découverte du troisième apôtre. Au vu de la description, il va être encore plus difficile que les autres à trouver. Shizuku Va devoir redoubler d’effort pour avoir ne serait-ce qu’une idée.

Le trouvera-t-il ? Et Tomine ?

 

Avis :

     J’avais bien envie de lire ce tome, parce que je savais que j’allai avoir droit à une magnifique description ! Je dois dire que c’est à chaque fois ce que j’attends avec impatience dans chacun des tomes ! C’est toujours un bonheur de se laisser embarquer dans ce que ressente les personnages en buvant. Surtout que les illustrations sont magnifiques pour ces passages-là !

 

     Je ne peux pas tout à fait dire la même chose pour le reste de l’intrigue. J’ai l’impression que mon entrain des premiers tomes est en train de totalement retomber. C’est comme si l’histoire ne se renouvelait pas, c’est toujours un peu la même chose, même si je dois dire que là, je ne sais pas du tout qui peut gagner ! Cela dit, ce n'est pas pour ça qu'il y a du suspense...

 

     Les personnages aussi me sont de plus en plus indifférents. Dans les premiers tomes, j’avais vraiment envie de savoir ce qui allait leur arriver, alors que maintenant comme on n’apprend jamais rien de leur vie privée, ils me donnent juste l’impression d’être des supports pour l’histoire… Dans un sens, que ce soit eux ou d’autres, l’histoire serait pareille, même leur personnalité n’influe pas vraiment dessus…

 

     Pour être complètement franche, je ne me souviens plus du tout comment se termine ce tome. Si je ne me trompe pas, on n’a pas encore la réponse à l’apôtre, mais il n’y a pas pour autant de suspense pour lire la suite et le découvrir… C’est dommage ! Parce que plus ça va, moins j’ai envie de lire la suite… Je verrai bien si j’emprunte la suite à la bibliothèque ou si je m’arrête là…

 

Bof, de moins en moins bien…

 

13 / 20

 

Lu pour le challenge Bookineurs en couleur, session 3.2 [ma participation]

Lu pour le challenge Des Gages ta PAL, session 7 [ma participation] → un livre ayant moins de 400 pages

Lu pour le challenge Lire sous la contrainte, session 31 [ma participation]

 

Autres livres lus de Tadashi AGI & Shu OKIMOTO :

☺ Les gouttes de Dieu, tome 1 [mon avis]

☺ Les gouttes de Dieu, tome 2 [mon avis]

☺ Les gouttes de Dieu, tome 3 [mon avis]

☺ Les gouttes de Dieu, tome 4 [mon avis]

☺ Les gouttes de Dieu, tome 5 [mon avis]

☺ Les gouttes de Dieu, tome 6 [mon avis]

☺ Les gouttes de Dieu, tome 7 [mon avis]

☺ Les gouttes de Dieu, tome 8 [mon avis]

☺ Les gouttes de Dieu, tome 9 [mon avis]

 

     La saga Les douze gouttes de Dieu a été écrite par Tadashi AGI & Shu OKIMOTO. Elle vient du Japon et son titre original est 神の雫. Ce dixième tome a été traduit par Anne-Sophie Thévenon. Il a été publié pour la première fois en 2006 et réédité en 2009 par l'édition Glénat. Il compte 240 pages dont une dizaine de pages de dossier.

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans manga Contemporain
commenter cet article
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 10:00

Résumé :

   Ichijo s'est fait rejeté par So, et voilà qu'en prime Kurosaki ne lui est d'aucun soutient et même pire, il l'accuse de se complaire dans sa situation.

Pourquoi Kurosaki a-t-il réagi ainsi ? Ichijo a-t-il encore une chance avec So ?

 

Avis :

     Je crois que je l'ai assez répété dans mes autres chroniques, mais j'ai vraiment eu du mal avec les premiers tomes. Finalement, petit à petit, j'ai de plus en plus accroché, même si certains tomes sont mieux que d'autres... Ce tome-ci fait parti de ceux que j'ai le plus aimé ! Bon, après je ne sais pas si c'est parce que c'est l'avant dernier tome de la saga...

 

      L'histoire est sympathique, pour une fois, elle n'est pas exclusivement centrée sur Ichijo. J'ai vraiment aimé en découvrir plus sur So. D'ailleurs, je dois dire que je ne m'attendais pas du tout à ça ! Dire que j'ai tout gobé et que je n'ai rien vu [qu'il était dans son monde et que Aï était une hallucination]. J'ai beaucoup aimé ce combat pour se débarrasser des vieux fantômes. Dans un sens, cette partie du récit est plein de suspense !

 

      Autant j'avais du mal à comprendre, cerner et apprécier So, autant à la fin de ce tome, je peux le dire avec certitude : il n'est pas du tout comme je l'imaginai et j'ai beaucoup aimé ce que j'ai découvert. Ichijo par contre commence à m'être de plus en plus indifférent. En fait, je n'arrive pas à m'intéresser à ses préoccupations... Quand je pense à lui, je n'ai qu'une chose en tête : "Mais quand va-t-il enfin arrêter de se plaindre ?!"

 

      La fin m'a surprise du moins tout ce qui concerne Aï. Par contre, je n'ai rien compris aux dernières pages... Je ne sais pas quoi en penser ! Elle m'a surtout perdue... En la lisant, j'ai eu l'impression d'avoir  raté un épisode [depuis quand Ichijo s'habille en public en fille ?]. Enfin, une chose est sure, je lirai le dernier tome, parce que je n'ai pas persévéré pour m'arrêter avant la dernière ligne droite...

 

Pas mal du tout !

 

14 / 20

 

  Lu pour le challenge Lire sous la contrainte, session 31 [ma participation]

Lu pour le challenge Des Gages ta PAL, session 7 [ma participation] → un livre ayant moins de 400 pages

 

Autres livres lus de Selona MIZUSHIRO :

☺ L'infirmerie après les cours, tome 1 [mon avis]

☺ L'infirmerie après les cours, tome 2 [mon avis]

☺ L'infirmerie après les cours, tome 3 [mon avis]

☺ L'infirmerie après les cours, tome 4 [mon avis]

☺ L'infirmerie après les cours, tome 5 [mon avis]

☺ L'infirmerie après les cours, tome 6 [mon avis]

☺ L'infirmerie après les cours, tome 7 [mon avis]

☺ L'infirmerie après les cours, tome 8 [mon avis]

☺ L'infirmerie après les cours, tome 10 [mon avis]

 

    La saga L'infirmerie après les cours - Hokago HOKENSHITSU a été écrite par Setona MIZUSHIRO. Elle vient du Japon et son titre original est 放課後保健室. Ce neuvième tome a été traduit par Satoko Inaba. Il a été publié pour la première fois en 2007 et réédité en 2009 par l'édition Asuka. Il compte 189 pages.

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans manga Contemporain Fantastique
commenter cet article
12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 10:00

Résumé :

   Il était une fois une petite ogresse qui se nourrissait chaque dimanche d'un petit enfant. Cependant, un jour, un petit garçon entre volontairement dans son piège. Il commence alors à faire tout ce qu'elle lui demande et même plus... Dans ces conditions, il est difficile pour l'ogresse de le manger.

Le mangera-t-elle ? Mais dans le cas contraire, comment fera-t-elle ?

 

Avis :

    Cet album fait partie de la liste que je me suis faite d'après les conseils du magazine La Classe. Le résumé m'avait plutôt bien plu et j'avoue que j'aime bien le thème de l'ogre, donc c'est avec envie que j'ai emprunté ce livre à la bibliothèque. Par contre, je suis déçue. Je ne m'attendais pas à grand chose, mais le format ne m'a pas plu...

 

    L'histoire entant que telle est plutôt pas mal, elle est certes assez clichée, mais elle fonctionne. Il y a même une sorte de suspense qui s'installe. Par contre, je n'ai pas du tout adhéré au style du récit. J'ai eu l'impression que l'auteur avait mis côte à côte des phrases, sans chercher à les connecter. Ce n'est pas parce qu'il s'agit d'un livre jeunesse, qu'il ne faut pas, au moins un minimum, construire son texte...

 

     Franchement, cet album me donne l'impression d'avoir été bâclé... Les illustrations sont sympathiques, mais sans plus. Mais ce qui me dérange le plus, c'est la façon dont le texte est intégré dedans. C'est comme s'il avait été imprimé sur une feuille blanche, découper et coller tel quel sur les dessins... Ce n'est vraiment très agréable ! Et puis, je ne sais pas, c'est comme si le disposer ainsi enlève une sorte d'unité à l'ensemble...

 

     Bon, après les personnages sont sympathiques. Ils sont certes clichés, mais vu l'histoire, c'est ce qu'il fallait ! Ils sont aussi très stéréotypés... Dans un sens, j'aurais bien aimé un peu plus d'originalité... Quelques choses qui les distinguent de tous les autres albums que l'on peut trouver ! Une autre chose que je n'aime pas trop, c'est le fait qu'ils n'aient pas de prénom, je trouve que ça leur enlève une certaine crédibilité...

 

Mouais, bof, je ne suis pas convaincue...

 

10 / 20

 

Lu pour le challenge Des Gages ta PAL, session 7 [ma participation] → un livre éponyme

→ un livre ayant moins de 400 pages

Lu pour le challenge Lire sous la contrainte, session 31 [ma participation]

Lu pour le challenge des 170 idées [ma participation]  → n°105 (salière et poivrier)

Bonus : Challenge Gourmand, session 6  [ma participation]

 

Autres livres lus d'Anaïs VAUGELADE :

☺ Laurent tout seul [mon avis]

 

   Le déjeuner de la petite ogresse a été écrit par Anaïs VAUGELADE. Il vient de France. Il a été publié pour la première fois en 2002 par l'édition L'école des loisirs. Il compte 30 pages.

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans Album Jeunesse Fantasy
commenter cet article
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 10:00

Résumé :

    Natsuki continue son voyage à travers le pays pour rallier à sa cause autant de chefs que possible. Cependant, certains dirigeants n'ont pas vraiment une bonne réputation. Elle va ainsi devoir percer à jour certains d'entre eux afin d'être sure de mettre sa vie et celle de tous les rebelles entre de bonnes mains

Arrivera-t-elle à les convaincre ? Sont-ils tous digne de confiance ?

 

Avis :

       Mon but premier était d'avoir le temps de lire ce tome avant la fin du challenge boukineurs en couleur, ce que j'ai réussi à faire ! J'ai vraiment été captivée par ce tome, mais aussi par le précédent. Du coup, j'avoue que j'ai un peu de mal à faire la différence entre les deux. Je les ai lus l'un après l'autre et comme l'intrigue est une continuité du tome précédent, c'est pas facile de distinguer à quel moment exactement on a changé de livre !

 

     Comme je le disais, j'ai adoré l'histoire. Étonnement, je ne m'en souviens plus très bien, alors que ça fait seulement un peu plus d'une semaine que je l'ai terminé... Comme si les éléments de l'intrigue étaient trop semblables pour que j'arrive à réellement les identifier dans mon esprit ! Mais en tout cas, si on oublie cet aspect, je garde l'impression d'une lecture passionnante et surtout pleine de suspense !

 

    Les personnages sont toujours aussi intéressants ! J'avoue que j'ai un faible pour Natsuki et Masaki. J'ai vraiment adoré le comportement qu'ils ont l'un envers l'autre, c'est tellement mignon ! Quant aux autres, je dois dire que j'ai du mal à vraiment m'attacher à eux, tout simplement parce qu'on ne les voit pas beaucoup... Quoique, c'est vrai que ça a l'air de vouloir changer ! Les chefs et leur famille m'ont aussi bien plu ! Ils ont tous des personnalités assez différentes qui sont juste super intéressantes !

 

    Pour être franche, je ne me souviens plus du tout de la façon dont se termine ce cinquième tome... En tout cas, je ne me souviens pas avoir eu autant envie de lire la suite que lorsque j'ai fini le tome précédent. Peut-être que c'est tout simplement parce que l'on est encore dans la continuité de la recherche de soutient... Je ne sais pas, mais en tout cas, le suspense n'est pas immense ! Enfin, je lirai quand même la suite !

 

Pas mal du tout !

 

16 / 20

 

Autres avis : Luna ;

Lu pour le challenge Bookineurs en couleur, session 3.2 [ma participation]

Lu pour le challenge Des Gages ta PAL, session 7 [ma participation] → un livre éponyme

→ un livre ayant moins de 400 pages

Lu pour le challenge New PAL 2017 [ma participation]

 

Autres livres lus de Michiyo AKAISHI :

☺ Amakusa 1637, tome 1 [mon avis]

☺ Amakusa 1637, tome 2 [mon avis]

☺ Amakusa 1637, tome 3 [mon avis]

☺ Amakusa 1637, tome 4 [mon avis]

 

     Le  cinquième tome de la saga Amakusa 1637 a été écrit par Michiyo AKAISHI. Il vient du Japon. Son titre original est Amakusa 1637. Il a été traduit par Louli Menini. Il a été publié  pour la première fois en 2003 et réédité en 2005 par l'édition Akiko (Seebo). Il compte 192 pages.

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans manga Fantastique Aventure
commenter cet article
8 février 2017 3 08 /02 /février /2017 10:00

Résumé :

   La vie d'un des plus célèbres sorciers de la littérature a été légèrement modifiée. Par quelques scènettes bien choisies, ce livre nous fait découvrir une autre vision possible de l'univers de Harry et de ses amis...

Que vont-ils leur arriver ?

 

Avis :

    J'ai eu la surprise de recevoir ce livre en cadeau par mon amie A., une grande fan de la mythique saga d'Harry Potter ! Sur le coup, je l'ai feuilleté quelques minutes et je me suis dit que je le lirai quand j'aurais le temps. Finalement, un samedi, alors que j'attendais que l'on parte et comme tous mes livres étaient déjà dans la voiture, j'ai attrapé ce livre qui trainait sur le canapé. Et là, d'une façon assez virale, je l'ai complètement lu !

 

    Je ne peux pas dire pourtant que la plupart des pages m'aient fait rire, mais certaines sont vraiment très drôles. Et c'est donc pour elles que j'ai dévoré ce livre. Il est extrêmement rapide à lire et j'avoue qu'à plusieurs reprises, je me suis interrompue pour montrer certaines pages à ma famille ! L'humour est assez bas de gamme, mais je crois que c'est aussi pour ça que ça fonctionne. Aucune prise de tête, juste de mauvaises blagues, des blagues louches et certaines très drôles !

 

     J'avoue que je ne sais pas trop quoi dire de plus. Je peux quand même ajouter un petit mot sur les illustrations. Je les ai beaucoup aimés, elles sont simples, mais amusantes. Je trouve qu'elles correspondent parfaitement au ton de la BD ! Je pense qu'elles apportent énormément à l'histoire... En tout cas, c'est un plaisir à regarder. Bref, elles sont supers !

 

 Pas mal, même si tout n'est pas drôle...

 

14 / 20

 

Lu pour le challenge Des Gages ta PAL, session 7 [ma participation] → un livre éponyme

→ un livre ayant moins de 400 pages

 

   Bloody Harry ; La BD dont on ne doit pas prononcer le nom ! a été écrit par Alexandre ARLENE. Il vient de France. Il a été publié pour la première fois en 2016 par l'édition Jungle !. Il compte 120 pages.

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans Bandes-dessinées Parodie
commenter cet article

Bienvenue

Bienvenue à tous dans ma salade de livres, de films et de séries !

Je vous souhaite une bonne visite et plein de découvertes.

 

  ■■■

 

Tous les textes, sauf précisions, sont de moi-même.

Si vous les utilisez, veuillez me prévenir, et mettre un lien vers mon blog,

merci.

 

  ■■■

 

Bonne lecture à tous !

Recherche

Je suis aussi sur :

 

http://www.gizmodo.fr/wp-content/uploads/2011/06/Facebook.pnghttp://4.bp.blogspot.com/_g1RImRRq-Y0/TOE25eNE3CI/AAAAAAAAAOE/buOSsMTjxoQ/s1600/LIVRADDICT-LOGO.pnghttp://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-snc4/195793_165956200122587_2674852_n.jpghttp://f3.img.v4.skyrock.net/f3c/bi1-plus-k1-passion/pics/2675550942_small_1.jpg