Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 21:36

Résumé :

   Le père Goriot est un vieil homme de soixante ans environs qui n'a vraiment pas été gâté par la vie. Ses deux filles adorées, après s'être mariées l'ont chassé de leur demeure. Pourtant, elles continuent de le voir en dehors, et lui expliquent leurs problèmes, surtout financiers, Goriot, les aimant trop fait ensuite tout pour les aider, même à son propre détriment.

   Nous sommes en 1819, le père Goriot vit dans la pension Vauqueur. Il n'est pas aimé des cinq autres pensionnaires. Mais un jour, l'ambitieux Eugène Rastignac, qui avait aperçu l'une des filles de Goriot, le défend devant tous les autres.

   Eugène veut appartenir à la haute-classe de la société. Il sympathise donc avec sa cousine, Mme de Beausean, et la fille du père Goriot, Delphine. Après chacune de ses rencontres avec elle, il va faire un rapport de la sortie à Goriot pour lui prouver qu'elle est heureuse.

 

Avis :

   Le sujet est vraiment bien, car même si le fait qu'un père ne puisse plus voir ses enfants et en l'occurrence ses filles après leur mariage est quelque chose de plutôt courant (surtout à cette époque), leurs péripéties sont peu souvent racontées dans un roman.

 

   Les personnages sont vraiment bien décrits. Leur passé, surtout celui du père Goriot sont très bien évoqués. On sait ce qu'il s'est passé avant le début de l'histoire. On sait tout ce qu'il a enduré avant.

 

   Les différentes péripéties du roman sont très différentes les unes des autres, ce qui est vraiment bien, cependant, certains passages sont  un peu longs.

 

   Le texte est un peu dur à lire, car comme il n'y a pas de chapitre, on ne sait pas où une même action s'arrête, donc je me suis souvent arrêtée au mauvais endroit, compliquant ma compréhension. De plus, j'ai lu une édition avec une police très petite, ce qui la compliquait encore plus. Donc, à chaque fois que je tournais la page, je voyais un gros blog d'écriture, ce qui m'a un peu découragée.

 

   Ce livre est vraiment génial. J'avais tout le temps envie de savoir la suite : ce qu'il va arriver à Eugène, au père Goriot, ou comment avancent les différentes histoires d'amour, etc. Mais il est quand même un peu long à lire. 

 

Un classique qu'il faut lire !! Balzac écrit vraiment très bien !!

 

15/20

 

Autres livres lus d'Honoré de BALZAC :

☺ Eugénie Grandet [mon avis]

☺ La peau de chagrin [mon avis]

☺ Le chef-d'oeuvre inconnu [mon avis]

☺ Misères et splendeurs des courtisannes [mon avis]

 

  Le père Goriot a été écrit par Honoré de BALZAC. Il vient de France. Il a été publié pour la première fois en 1835 et réédité en 1988 par l'édition J'ai lu. Il compte environ 132 pages.

 

Repost0
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 20:05

Résumé :

   Yuko était un jeune homme de 17 ans. Il rêvait de devenir un poète, mais son père refusait, il voulait qu'il devienne soit un prêtre, soit un militaire. Il décida de le faire monter dans la montagne où il ne devrait descendre que lorsqu'il aurait choisi entre les deux. Malheureusement, tout se que Yuko découvrit pour son avenir, c'était la neige. Elle devint une  véritable obsession pour lui. Tous ses poèmes étaient sur elle.

   Un jour, une personne travaillant pour l'empereur vint chez eux et demanda à voir les haïkus. Il les trouva fabuleux, mais sans couleur. Lorsque Yoku revint de la montagne où il allait pendant tout l'hiver écrire ses haïkus, il fut fou de rage. Et décida de ne présenter ses oeuvres que dans sept ans.

    Cet employé revint deux ans plus tard accompagné d'une jeune femme. Il lui dit d'aller chez Soseki pour qu'il apprenne les couleurs. Il y alla et découvrit une merveilleuse jeune femme morte sous la glace.

Qui est-elle ? Soseki lui apprendra-t-il quelque chose, alors qu'il est aveugle ?

 

Avis :

   Ce livre est intéressant, mais ce n'est pas mon genre habituel. Je trouve le thème un peu commun, que faire pour être le meilleur, l'histoire se résume un peu à ça.

   Seul Yoku est vraiment décrit, on ne sait pas grand chose sur son père ou Soseki. C'est dommage ! Par contre, les différentes femmes sont relativement bien décrite.

   Le récit avance bien, mais il manque un peu d'énegie, de pets ! Le fait qu'il soit rapide à lire, n'est pas une raison pour éviter de mettre des détails qui mettraient un peu plus de dynamisme dans le texte.

   J'ai lu ce livre avec grand plaisir, mais j'avoue que les passages "amoureux" sont évoqués très facilement, et m'a surpris au début.

L'auteur écrit vraiment bien, ce livre est à lire !!

 

15 / 20

 

Autre avis : Luna

 

Autres livres lus de Maxence FERMINE :

☺ Zen [mon avis]

 

     Neige a été écrit par Maxence FERMINE. Il vient de France et a été publié en 1989 par Arlea. Il compte de nombreux chapitres de généralement une page et a en tout 112 pages avec de nombreux dessins à l'encre réalisés par Kazumi Okura.

Repost0
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 19:08

Résumé :

 

   Deux hommes se déplaçaient dans le Wild, le grand Nord pour rejoindre la ville. Mais ils furent menacés par des loups tout au long de leur périple. Ceux-ci, dictés par la faim engendrée par la famine, étaient commandés par une louve rousse qui entraînait les chiens des deux hommes dans une mort certaine. Alors que la mort était proche des hommes, ils furent sauvés par d'autres humains.

   Ensuite, la louve, chef de meute dut tout mettre en oeuvre pour sauver son entourage. Elle n'encouragea aucun des trois prétendants qui lui couraient après. Mais lorsqu'ils s'entretuèrent, elle garda le vainqueur avec elle. Environ un an plus tard, elle donna naissance à cinq petits. Mais une nouvelle famine les toucha et seul un des louveteaux résista.

   Le louveteau appris à se débrouiller et à chasser seul, mais il tomba rapidement sur un camp d'indiens. Sa mère Kiche les connaissait et décida de rester avec eux. Les indiens le surnommèrent Croc-Blanc à cause de la couleur de son pelage.

   Sa rencontre avec les hommes changea sa façon de voir la vie. Mais lui appris beaucoup de choses. Sa vie toute entière fut étonnante et ses "Dieux" lui fit découvrir énormément de choses bien comme mal !

 

Avis :

 

   Le thème est génial, mais je trouve que la première partie n'apporte pas grand chose au récit. Elle m'a juste découragée dans ma lecture mais m'a fait attendre avec encore plus d'impatience la suite et les péripécis de Croc-Blanc annoncées.

   Même si les personnages principaux sont surtout des animaux, ils sont vraiment très bien décrits. Les différentes personnalités sont si eloignées les unes des autres, que chaque personnage est un plaisir à décortiquer durant la ou les parties le concernant.

   Le récit est très rythmé, mais la première partie ralentie vraiment le début. C'est un peu dommage ! Par contre, les quatre autres sont mouvementées et pleine de rebondissements.

   Le texte est très bien rédigé ! Il est simple à suivre et ne pose aucun problème de compréhension. De plus, il est écrit avec une police simple à lire.

   Ce livre est bien, mais je l'ai trouvé un peu long à lire, pas par le nombre de page, mais par le manque d'enthousiasme qu'il m'a donné. 

Ce livre est bien, et raconte une vie comme on a peut l'habitude dans lire !

 

16.5 / 20  

 

Croc-Blanc a été écrit en 1980par Jack LONDON. Il est séparé en cinq partie et compte 365 pages environs.Il a été édité par Folio Junior.

Repost0
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 19:26

Résumé :

 

   Germain était un laboureur veuf avec trois enfants et vivant encore chez ses beaux-parents. Ceux-ci le prièrent de trouver une nouvelle femme, car il commençait à se faire vieux. Le père Maurice avait déjà sa petite idée : une veuve sans enfant qui cherchait un mari et qui était plutôt riche.

   En allant la rencontrer, Germain emmèna avec lui la petite Marie, sa voisine. Ensemble, ils rencontrèrent Pierre, le fils ainé de Germain. Marie s'en occupera très bien et Germain tomba amoureux d'elle dans ce lieu ensorcelé qu'est la mare au Diable.

   L'histoire se finit avec la noce de Germain. Mais va-t-il se marier avec la veuve ou avec la petite Marie qui ne semble pourtant pas l'aimer ?

 

Avis :

 

   Le livre est intéressant, mais ce sujet est trop peu original : un homme doit se marier mais il aime une femme qui ne l'aime pas. Trop de livres ont ce thème.

    Les personnages sont très biens, ils sont vraiment bien décrits, d'ailleurs comme les paysages qui les entourent. Seul problème, je n'arrive pas à situer le lieu exacte, où est exactement cette mare ?

   Le récit avance bien, car il ne raconte que les choses importantes et qui apportent quelque chose de nouveau au livre. Il n'y a pas de répétition comme c'est souvent le cas dans les livres qui ont ce thème.

   Le texte a beau être écrit en petit, il est très simple à lire. Mais certains mots de vocabulaire sont un peu ancien pour être compris par quelquu'un de mon âge (ado).

   J'ai adoré ce livre, je l'ai dévoré. Je me posais les questions : Qui veut-il épouser ? puis Qui va-t-il épouser ?

C'est un classique qu'il faut lire, si on aime les histoires d'amour un peu compliquées !

 

 

18.5/20

 

 

 

La mare au diable a été écrit par George Sand en 1846 et publier par paperview. Ce livre a environ 158 pages.

Repost0
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 23:03

Résumé :

   Inconnu à cette adresse est l'ensemble des lettres échangées entre deux amis. L'un est un vendeur d'art juif, Max Einsenstein. Il vit à San Francisco. Et l'autre est son ancien associer qui rentre en Allemagne avec sa femme Elsa et ses trois fils. Martin Schulse est considéré comme milliardaire en Allemagne.

   Quand Adolf Hitler est devenu chancelier en 1933, les deux amis sont obligés d'arrêter de s'écrire, sinon, Martin aurait de graves ennuis. Les deux hommes se brouillent, car Max n'est pas d'accord avec les persécutions des juifs en Allemagne, alors que Martin les pense nécessaire pour la re-naissance de son pays.

   Max ne respecte pas les demandes de Martin et continue à lui écrire, ce qui pose des problèmes à Martin.

   Ce livre est donc composé de chaque lettre échangée par les deux hommes.

 

Avis : 

    Inconnu à cette adresse est un livre intéressant. Mais je trouve que pour un roman historique, on n'apprend pas grand chose, on voit juste la vision qu'ont les allemands sur l'antisémitisme de Hitler. Chose, que nous ne pouvons pas comprendre ni envisager, mais que les habitants de l'Allemagne à cette époque trouvaient nécessaire.

   Les personnages (ou plutôt personnes, vu qu'ils ont réellement existé) sont géniaux, mais l'attitude de Max, qui sois disant est un ami est très dérangeante. Il ne se rend vraiment pas compte qu'il peut mettre en danger la vie de son "frère". Sérieusement, pourquoi n'arrête-t-il pas de correspondre ?

    Le récit est rythmé, même si les lettres de Martin sont toujours pour la même chose : arrêter d'écrire ! De plus, comme les points de vue sur l'antisémitisme sont échangés, l'histoire est enrichie.

   Ce livre est vraiment très simple à lire, il est écrit dans une police vraiment très grosse et il se comprend très bien. De plus, on le finit très rapidement.

   J'ai lu ce livre avec grand plaisir. Il produit sur nous de la colère, car Max ne lâche pas son ami et continue de lui écrire, alors que celui-ci l'a prévenu qu'il pourrait être arrêté pour correspondance avec un juif. Je trouve ça vraiment méchant de la part de Max. Même s'il est énervé à cause de la mort de sa soeur chez son ami, qui ne pouvais rien faire de plus. De plus, j'aurais aimé connaître le futur des deux personnages après la fin de leur correspondance.

 

Ce livre est bien, mais il manque un petit quelque chose !

 

17/20

 

Autres avis : Luna

 

  Inconnu à cette adresse est l'ensemble des lettres échangées par Max Einsenstein et Martin Schulse. Elles ont été réunies par Katherine Krussmann Taylor et éditées par le livre de poche en 1938. Ce roman comporte 18 lettres et 1 cablogramme, en tout, il faut compter 84 pages.

Repost0
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 17:18

http://www.toutypasse.com/photo1-j-aurais-prefere-vivre-de-thierry-cohen-fxbx4x6w874498.jpgRésumé :

 

   Jeremy Delègue aimait Victoria à la folie depuis qu'il était tout jeune, d'ailleurs lorsqu'ils avaient neuf, ils avaient eu une amourette. Mais quand ils ont grandi, Victoria fit de Jeremy son confident et ne le voyait plus comme un prétendent.

   Le jour de ses vingt ans, Jeremy décida de faire une déclaration enflammée à Victoria. Mais celle-ci eut d'autres projets, elle venait de se fiancer avec un autre. Jeremy était au bord du désespoir et décida de mettre fin à ses jours le 8 mai 2001, jour de son anniversaire.

   Quand il se réveilla, il était dans une pièce qu'il ne connaîssait pas au côté de Victoria. Il regarda la date, on était le 8 mai 2002 ! Un ans jour pour jour après sa tentative de suicide. Le seul problème, c'est qu'il ne se souvenaient pas de cette année passée au près de la fille qu'il avait tant désiré.

   Dès qu'il commençait à s'endormir, il perdait toutes ses forces, et lorsqu'il se réveillait, il faisait un bon dans le futur de 2, 6, 9 ou même 20 ans. Il ne se souvenaient pas des années qui s'étaient écoulées. Par contre, il eut un problème : la version de lui qui vivait le reste du temps était un égoïste, manipulateur qui détruisait tout ce qui est près de lui, en commençant par sa femme et ses deux fils.

   Jeremy trouvera-t-il une façon d'empêcher l'autre-lui de nuire à Victoria ? Trouvera-t-il une façon de se souvenir des différentes années ? Trouvera-t-il une solution pour être tout le temps réveillé et non une journée tout les 2, 6, 9 ou 20 ans ?

 

Avis :

 

   Le thème de J'aurais préféré vivre est peu commun, je n'avais jamais lu de livre traitant quelqu'un qui ne se réveille qu'un jour avec de nombreuses années d'intervalle et qui a un double maléfique. ce sujet est surprenant et apporte du plaisir.

   Les personnages sont tous très biens, mais je me suis emmêlée les pinceaux entre les différents défauts et qualités des deux Jeremy. Je ne savais plus qui aimait la religion, et qui ne l'aimait pas. Seul point négatif de ce livre.

   Le récit est très rythmé ! Tous les réveils de Jeremy apportent plein de nouvelles choses. Elles ajoutent plein d'éléments que jeremy va essayé de décortiquer pour notre plus grand plaisir.

   Ce livre est vraiment très simple, en plus il est écrit avec une police relativement grosse (sauf les lettres qu'il reçoit, elles sont écrites en plus petit pour ne pas confondre avec la narration).

   Franchement, j'ai adoré ce livre. Il est plein de suspense, j'avais tout le temps la même question dans la tête : que lui arrive-t-il ? Pourquoi est-il comme ça ? Plein de question qui auront une réponse qu'à la toute dernière page !

Ce livre est vraiment très bien !

 

 

19/20

 

Autres avis : Luna

 

    J'aurais préféré vivre a été écrit en 2007 par Thierry COHEN. Il a été édité par France Loisir dans la collection Piment. Il compte environ 235 pages.

Repost0
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 14:06

Résumé :

   Ce livre est le journal intime de la petite Anne Frank. Anne Frank est une jeune fille juive qui a alors 13 ans. Elle est allemande, mais a émigré très jeune au Pays Bas. Elle tiendra son journal pendant la seconde guerre mondiale durant laquelle elle dut se cacher avec sa famille pour ne pas être arrêtée. Elle le commença le 14 juin 1942 et il se termine à la date du 1 août 1944.

   Après avoir reçu une convocation envoyée par l'Etat allemand, sa famille décida de partir plus tôt dans la cachette qu'ils avaient préparée. Cet endroit est une annexe située sur le lieu de travail de son père.

   Une autre famille les rejoignit, les Van Daan : un couple et son fils s'ajouta et compliqua toutes les relations. Un peu après, un dentiste, M. Dussel se réfugia dans l'annexe.

   Beaucoup de discussions (mot utilisé par sa famille pour parler de dispute) eurent lieu. Anne était considérée comme une petite fille trop gâtée. Ce défaut était accompagné de bien d'autres que tous les habitants de l'annexe ne manquèrent pas de faire remarquer. Anne vécu très mal cette situation et ses relations avec les autres. Elle nous décrivit dans son journal ses journées et nous livra ses états d'âmes.

 

Avis :

     Ayant du lire ce livre pour l'école, ce n'est pas mon genre. De plus, n'aimant pas ce qui se rapporte aux guerres et surtout sur l'exécution et les problèmes concernant les juifs pendant la seconde guerre mondiale, le sujet avait tout pour ne pas me plaire. Pourtant, c'était très intéressant car il y a très peu de témoingnages aussi complet et sur une période aussi longue. En prime, cela a été rédigé par une jeune fille qui n'avait au début pas prévu d'être éditée.

 

     Personnellement, comme dès le prologue on sait que seul le père survivra sur les huit, j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher aux autres personnes. En plus, ils semblent tous invivables avec tous leurs défauts, ils me semblent donc beaucoup moins sympatiques qu'ils ne l'étaient sans doute en réalité.

 

   Même s'il y a pas mal "d'aventures", certains passages sont vraiment longs. De plus, c'est toujours les mêmes angoisses qui reviennent ou les mêmes "discutions".

 

   Ce journal se lit plutôt facilement, même s'il a été édité dans une police très petite. Comme certains passages sont un peu ennuyeux, le texte devient long à lire.

 

   On n'est pas heureux "d'assiter" aux longues péripéties de la famille Frank. On sait que 7 personnes sur 8 seront tuées dans les camps. On attend ce moment, sans enthousiasme. En plus, certains passages sont répétitifs et donc très ennuyeux.

 

Pour la culture, il est important de lire ce journal, mais il ne faut pas s'attendre à rire.

 

13,5/20

 

  Après la mort de Anne Frank, son père réalise le souhait de sa fille qui était de publier son journal. Cette édition comporte des passages rajoutés par Otto lorsqu'il appris que les Pays Bas voulait publier tout ce qui témoignait de la douleur et des conditions de vie des habitants et surtout des juifs pendant cette horrible guerre. Le journal d'Anne Frank édité par le livre de poche comporte donc des pages inédites ! Anne va utiliser dans son journal des pseudonymes pour parler des personnes qui l'entourent. Il comporte environs 350 pages en comptant prologue, épilogue et postface (seul le prologue et l'épilogue sont indispensables à lire) .

      

Repost0
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 09:34

Résumé :

   Lena Duchanne déprime à cause de la mort de son oncle Macon Ravenwood et s'éloigne petit à petit de son petit-ami Ethan Wate. Elle le fuit et commence à trainer avec sa cousine Ridley et un étrange incube qui peut sortir en pleine journée au soleil, John Breed. Elle s'enfuit avec eux pour rejoindre la Grande Barrière, un lieu où la magie est très puissante. 

   Ces deux-là sont les pions de la propre mère de Lena, Sarafine, qui cherche à la tuer. Mais elle n'agit pas seule, Abraham, un incube sanguinaire veut la même chose et il est prêt à tout pour y parvenir !

   Quant à Ethan, il part à la recherche de Lena avec son meilleur ami Link et l'apprentie gardienne de Marianne, Olivia (ou Liv pour les proches). Pendant sa quête, il découvrira bien des secrets ...



Avis :

   Ayant beaucoup apprécié le premier tome, j'étais impatiente de découvrir la suite, et je n'ai pas été déçue. Je m'attendais à encore la même chose : un amour impossible et la recherche d'une solution pour la 17ème lune. Mais non, pas du tout ! On part avec Ethan dans sa quête pour retrouver Lena.

   Les différents caractères des personnages apportent beaucoup à l'histoire. L'apparition de John Breed, nouveau personnage haut en couleur, renforce le récit. Et comme Ethan est jaloux et en colère par rapport à lui, on l'est aussi !  Ça apporte une autre dimension au livre.

   Malgré quelques passages un peu longs, le reste du récit est plein de rebondissements et il est passionnant ! Il y a plein de retournements.

   Ne parlons même pas de sa lisibilité, il est vraiment très simple à lire. En plus, c'est écrit relativement gros, ce qui la facilite.

 

Ce livre est vraiment GENIAL ! 

 

19 / 20 !!!



 Autres avis : Luna

 

Autres livres lus de Kami GARCIA & Margaret STOHL :

☺ Chroniques des enchanteurs, tome 1 : 16 lunes

☺ Chroniques des enchanteurs, tome 3 : 18 lunes [mon avis]

☺ Chroniques des enchanteurs, tome 4 : 19 lunes [mon avis]

 

     17 Lunes a été écrit par Kami GARCIA & Margaret STOHL, et édité en 2010 par Hachette dans la collection Black Moon. Il vient des Etats-Unis et son titre original est Beautiful Darkness. Il a été traduit par Luc Rigoureau. Il compte un peu plus de 560 pages.

Repost0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 21:22

Résumé :

    25 contes d'Andersen ont été réuni dans ce livre. Il y a ceux qui ont bercé notre enfance comme la princesse au petit pois ou encore la petite ondine. Il y a ceux qui viennent de la tradition nordique comme le costume neuf de l'empereur. Mais bien sûr il y a ceux qui sont très anderseniens, ce sont eux qui nous bouleversent et nous touchent. Et il y a tous les autres comme le petit canard.

   Les contes d'Andersen sont comme le triomphe de la lumière sur l'ombre.

 

Avis :

   Les différents thèmes des contes sont vraiment intéressent, mais il y en a d'autres qui sont très moyen. Je n'ai pas toujours trouvé ce qu'il y avait de drôle ou la morale du conte.

   Les personnages sont très bien, mais ils sont généralement peu décrits, ce qui est dommage.

   Certaines histoires étaient longue et à lire et à ce que l'intrigue se mette en place, mais elles se lisentt en moyenne plutôt bien et la majorité sont courtes.

   Ils sont tous très faciles à lire, et en plus le texte est écrit en très gros.

   Certains contes étaient vraiment bien racontés comme le vilain petit canard ou le costume neuf de l'empereur ou la petite poucette. La petite fille aux allumettes et  l'elfe de la rose  m'ont  vraiment plus et touché. Ce sont des contes très tristes !

 

Anderson a vraiment beaucoup de talen pour écrire des contes !

 

 

16.5 / 20

 

autres avis : Luna

 

    Les plus beaux contes d'Andersen ont été réuni par Albine NOVARINO. Ils ont tous été écrit par Hans Christian ANDERDEN et édité par omnibus. Il est composé de 25 contes.

Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 00:00

Résumé :

 

   Trois jeunes détectives, Bob, Peter et Hannibal s'engagent à retrouver une chose peu ordinaire : un perroquet. Mais ce perroquet est particulier, il dit qu'une seule phrase, mais en bégayant.

   Peu à peu, le mystère s'éclaircit, et les garçons sont alors à la recherche de 7 perroquets. Lorsque ces perroquets parlent, ils ne disent qu'une seule phrase, mais quand on les assemble elles semblent révéler la place d'un trésor.

   Et ce M.Claudius, un homme menaçant qui semble vouloir les récupérer. Mais peut-être que les enfants font fausse route, peut-être partent-ils dans la mauvaise direction, peut-être se trompent-ils de suspect ...

 

 

Avis :

 

  Ce livre est très simple et rapide à lire.

  Le suspense est là pendant tout le roman. Et grâce à tous les rebondissements, on n’avance pas plus que les trois héros, ce qui est agréable car on cherche à résoudre l’énigme en même temps qu’eux.

   La réponse n’apparaît vraiment qu’au dernier chapitre, ce qui est cool !

 

Ce livre est à lire !!

  

17.5 / 20

 

 

Albert Hitchcock a prêté son nom à l'auteur du livre le perroquet qui bégayait. Il a été publié par le livre de poche jeunesse et il a environ 247 pages.

 

Repost0

Bienvenue

Bienvenue à tous dans ma salade de livres, de films et de séries !

Je vous souhaite une bonne visite et plein de découvertes.

 

  ■■■

 

Tous les textes, sauf précisions, sont de moi-même.

Si vous les utilisez, veuillez me prévenir, et mettre un lien vers mon blog,

merci.

 

  ■■■

 

Bonne lecture à tous !

Recherche

Je suis aussi sur :

 

http://www.gizmodo.fr/wp-content/uploads/2011/06/Facebook.pnghttp://4.bp.blogspot.com/_g1RImRRq-Y0/TOE25eNE3CI/AAAAAAAAAOE/buOSsMTjxoQ/s1600/LIVRADDICT-LOGO.pnghttp://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-snc4/195793_165956200122587_2674852_n.jpghttp://f3.img.v4.skyrock.net/f3c/bi1-plus-k1-passion/pics/2675550942_small_1.jpg