Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 13:17

Résumer :

    Chez les Carters tout va pour le pire : Daniel a délaissé sa famille pour créer un ultime restaurant dans le monde, il enchaine les conquêtes et ne pense qu'à lui. Anna est quant à elle décider à signer les papiers du divorce...

     A peine le divorce officialisé, que la petite famille, ainsi que les cambrioleurs qui se trouvaient chez eux, se retrouvent transporter en 1980... Ils se sont plus connus, et les Carters doivent cohabiter...

Vont-ils se faire aux années 80 ? Vont-ils pouvoir empêcher que certains évènements se produisent ? Comment faire pour retourner en 2012 ?

 

Avis :

    L'idée de départ est franchement bonne... J'ai tout de suite eu envie de lire ce roman, une fois que j'ai parcouru la quatrième de couverture... Mais je dois dire que le roman ne remplit pas franchement mes attentes... Ce n'est pas que je n'ai pas aimé, mais j'ai trouvé que l'on tournait un peu en rond sans franchement savoir où on allait. C'est dommage, il m'a manqué un but à ce livre, genre pour retourner vous devez... Mais là, les personnages sont juste perdus !

 

     Bien sûr, l'histoire est sympa comme tout. J'ai bien aimé ce qui s'y passe, les différentes péripéties, mais j'avoue qu'au bout de la moitié du roman, j'ai un peu commencé à me lasser... C'est comme si ça tournait en rond : les parents qui ont conscience qu'ils aiment encore l'autre, mais par fierté ne le diront pas et s'enverront encore plus de piques, une star du futur rencontrée qu'ils vont bien sûr encourager, etc. Il se passe aussi plein d'autres choses, mais quand je repense au roman (que j'ai fini il y a une heure), il n'y a que ça qui me revient en mémoire ! Franchement c'est dommage, et je trouve que ça perd un peu en crédibilité : comment peut-on rencontrer tant de personnes célèbres (ou futurement célèbre) en quelques jours dans un bled aussi paumé que Timeville ?

 

    Les personnages sont sympas, mais j'attendais plus d'eux... Ils ne se remettent pas franchement en question et c'est dommage... Même s'ils finissent pas évoluer, ce n'est pas franchement pas prises de conscience, mais parce qu'ils y sont contraints. Franchement, c'est dommage... Dans ce genre de roman, on attend qu'ils changent afin de pouvoir retourner dans le futur... Mais là, ce n'est pas vraiment le cas, il faut juste qu'ils avouent s'aimer... A part ça, j'ai bien aimé leur caractère... Mais c'est Willy qui m'a le plus marqué, il me fait un peu penser à Lennie dans Des souris et des hommes de STEINBECK.

 

    la fin est sympa, mais j'aurai aimé beaucoup plus. Là, ça m'a semblé beaucoup trop simple... Ils n'ont quasiment rien changé et les revoilà repartis... Quant à Willy et son frère, dans le même cas qu'eux, on n'en parle même pas. Je trouve que la moindre des choses c'est de les évoquer même vaguement... Et puis, l'épilogue, je ne sais pas, il ne m'a pas donné l'impression de bien conclure le récit... Certes le petit Lucas est bien vu, mais les dernières phrases sont de trop, on n'a pas envie de savoir s'ils vont repartir ou pas... Là j'ai eu l'impression que leur voyage n'était pas suffisant et qu'ils n'étaient pas suffisamment heureux et qu'ils avaient donc à craindre d'y retourner...
 

L'idée est bonne, mais il manque quelque chose !

 

12/20

 

Lu pour le challenge Un mois = une consigne, session mars 2015 [ma participation]  → non terminé à temps

Lu pour le challenge des 170 idées [ma participation] → n°166 (maison)

Lu pour le challenge New PAL 2015 [ma participation] 

Bonus : Challenge Gourmand, session 2 [ma participation]

 

- OK, OK, j'ai compris. Ni toi ni moi ne sommes des hallucinations. Dans ce cas, qu'est ce qui se passe ? T'as une explication logique, toi ?
Dans un éclair, il se revoit - le veille vraisemblablement - en train d'essayer d'appeler un taxi après le départ précipité de Victoria, une fois les papiers du divorce signés. En vain. Dans un deuxième flash, il se revoit en train de s'installer sur le canapé italien archidisign du salon, tentant d'appeler Victoria - sur répondeur, of course - avant de se mettre à boire dans le but de supporter sa dernière nuit dans... son ancienne maison avec Anna à l'étage. Mais rien pour expliquer tout ça. Ce décor, sa fille et lui...

Page 22

 

     Timevillea été écrit par Tim SLIDERS. Il vient de France. Il a été publié pour la première fois en 2012 par l'édition Fleuve Noir et réédité en 2014 par l'édition France Loisir. Il compte 424 pages.

Partager cet article

Repost 0
Published by ananas-fait-sa-salade - dans Contemporain Chick-Lit
commenter cet article

commentaires

Luna 20/04/2015 11:53

Ah, ah... dommage !
Je n'ai pas franchement hâte de le lire du coup ;p

ananas-fait-sa-salade 20/04/2015 12:19

Mouais, ça ne m'étonne pas... Je ne suis pas sure que tu l'apprécie plus que moi...

Bienvenue

Bienvenue à tous dans ma salade de livres, de films et de séries !

Je vous souhaite une bonne visite et plein de découvertes.

 

  ■■■

 

Tous les textes, sauf précisions, sont de moi-même.

Si vous les utilisez, veuillez me prévenir, et mettre un lien vers mon blog,

merci.

 

  ■■■

 

Bonne lecture à tous !

Recherche

Je suis aussi sur :

 

http://www.gizmodo.fr/wp-content/uploads/2011/06/Facebook.pnghttp://4.bp.blogspot.com/_g1RImRRq-Y0/TOE25eNE3CI/AAAAAAAAAOE/buOSsMTjxoQ/s1600/LIVRADDICT-LOGO.pnghttp://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-snc4/195793_165956200122587_2674852_n.jpghttp://f3.img.v4.skyrock.net/f3c/bi1-plus-k1-passion/pics/2675550942_small_1.jpg